statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2019

Soupe

Je trouve cette publicité incroyable ; faite par des crétins cyniques pour des crétins dociles elle nous explique que tant que nous ne nous plaignons pas les multinationales continuent à nous servir des produits susceptibles d'être nuisibles à notre santé. Mais bonnes filles elles nous remercient quand nous le faisons. Peut-être après tout est-ce là la première pub réellement révolutionnaire.

LIEBIG - Merci d'avoir fait grandir nos soupes

Commentaires

Excellente et démagogique manière, pour les héritiers du grand chimiste Liebig, d'une part, de proclamer leur incompétence[1] technique et commerciale ; et d'autre part de flatter les moutons qui ont fait leur fortune en acceptant des produits médiocres pendant des décennies sans rien dire, en tout cas sans être écoutés.
On croirait entendre ces éditeurs de jeux ou de journaux qui demandent à leur public de fournir des idées pour les mauvais produits qu'on leur fourguera ensuite !
Ecouter les acheteurs n'est pas *toujours* une bonne idée. Comme le disait Bergier, une des grandes leçons de la vie, c'est que les imbéciles ont parfois raison, mais qu'il ne faut pas en abuser. *Parfois raison*, ce n'est pas *toujours raison*. Si tous les créateurs fonctionnaient à l'étude de marché et à l'avis de la moyenne, le résultat ne serait pas joli.
Les théologiens chirurgiens iront peut-être un jour, sur ce modèle, remercier les moutons bipèdes de se laisser docilement mener vers les abattoirs et se laisser égorger sans mot dire. Belle réclame à faire sur le thème "Merci d'avoir consenti à votre extermination *apaisée*."

[1] Ils ne goûtaient donc pas leurs produits ? Ils en ignoraient la composition exacte ? Ils n'interrogeaient pas leurs complices -- pardon : leurs clients ? De vrais journalistes !

Écrit par : Blumroch | 08/11/2019

Oui, où sont leurs batteries d'ingénieurs et de testeurs ultra compétents ? C'est ahurissant de demander l'avis de simples consommateurs sans formation particulière et de leur dire : "oui, en fait c'est vous les plus compétents."

Jetez un œil aux quelques commentaires sur YouTube, c'est assez amusant, surtout le premier.

Écrit par : Pharamond | 08/11/2019

@Pharamond : Damn, j'avais visionné cette réclame depuis votre site. Ayant suivi votre conseil, je m'aperçois avec consternation que je ne vaux pas mieux que le premier commentateur de ioutube venu. :-( Ma vanité en a pris un sale coup. I 8 U !
Le premier commentaire est, comment dire en néo-français... *collector*.

Écrit par : Blumroch | 08/11/2019

... extermination *apaisée* ? si "étourdissement" préalable ! avec hallal (ou cachère!) ce sera tout sauf apaisé .. ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 09/11/2019

Petite anecdote que m'avait raconté une grand tante ouvrière chez Liebig. Il est malheureusement arrivé que des gens tombent dans les cuves et se noient. En particulier, des veilleurs de nuit qui étaient seuls dans l'usine. La production n'a pas été arrêté: il y a du surcroît de protéines.
Vegans, be careful, captialism might poison you :-)

Écrit par : Sven | 09/11/2019

Complètement hors sujet, mais en ce jour anniversaire, une petite pensée pour les 136 personnes abattues en essayant de franchir le mur de Berlin.

Écrit par : Philippe Dubois | 09/11/2019

Un peu hors sujet, mais :
quelqu'un peut-il me traduire la fin de la première phrase :

" c'est tellement salé que .....".

D'un coté je me dis que je deviens sourd, et de l'autre, même volume à fond, je n'ai pas compris !!!

Écrit par : jmespe | 09/11/2019

@Philippe Dubois : C'était un excellent rappel pour la section des musicalmars dans la rubrique "Musique (#)". ;-)
Je croyais le nombre des victimes plus élevé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_victimes_du_mur_de_Berlin
M'arrive d'estimer que passer au nouvel Est d'aujourd'hui ne serait pas *entièrement* une mauvaise idée. Dans le même esprit, voici une vingtaine d'années, une amie provocatrice et facétieuse, dont les idées politiques *méchantes* lui valaient quelques soucis professionnels, prétendait avoir le projet de demander l'asile politique à la Corée du Nord, estimant qu'une franche dictature valait bien une tyrannie hypocrite.
@jmespe : "C'est tellement salé qu'on pourrait déneiger avec", ce me semble. La prononciation du comédien pubard est exécrable, et la a transcription par ioutube est évidemment incorrecte.

Écrit par : Blumroch | 09/11/2019

@ Philippe Dubois

Plus qu'à espérer que le mur de l'ouest tombe, comme dit Juvin, pour que l'Europe soit complètement libérée.

Écrit par : Sven | 10/11/2019

Blumroch > Ce n'est pas grave, je crois que quiconque a un peu réflexion a pensé la même chose en voyant cette ahurissante pub ;-)


EQUALIZER > Aujourd'hui tout est apaisé, en théorie tout au moins, pourquoi pas l'extermination ?

Sven > Cela fait parti des légendes urbaines récurrentes avec tous les producteurs de liquides ou assimilés en premier lieu avec Coca.

Philippe Dubois > Oui, tout le monde ne savait pas goûter aux joies du paradis socialiste.

Écrit par : Pharamond | 10/11/2019

bedeau > Il faut faire un ajout à la pub avec une famille agonisante et réclamant une soupe sans germes pathogènes.

Écrit par : Pharamond | 10/11/2019

@Pharamond : Si, si, c'est grave. J'ai éprouvé de la sympathie pour le Phocion raconté par Plutarque :
//
Une autre fois, qu’il [Phocion] venait de haranguer le peuple, voyant son avis applaudi et adopté par toute l’assemblée, il se tourna vers ses amis, et dit : "Ne m’est-il point échappé par mégarde quelque sottise ?"
//
*Mutatis mutandis*, s'entend -- ici, c'est l'horreur de penser ce que tout le monde a pensé. ;-) Même quand on a raison, on aimerait être seul, comme on aimerait aussi être seul à apprécier certains auteurs.
Va falloir changer une réflexion célèbre : "Je ne suis pas un numéro, je suis un numéro zéro comme tout le monde". ;-)

Écrit par : Blumroch | 10/11/2019

Blumroch > J'avais écrit la petite présentation de la vidéo avant de lire les commentaires, mais après avoir les avoir consultés je n'ai rien changé ; que dire d'autre ?

Écrit par : Pharamond | 10/11/2019

@ Blumroch
J'avais une autre source pour les 136 morts (le figaro)
Ce chiffre ne prend pas en compte tous ceux qui ont été blessés ou ont été arrêtés en essayant de franchir le mur ou en préparant une tentative.

J'ai connu Berlin-Est du temps des grandes heures : c'était sinistre et le mur me semblait indestructible
j'ai appris la chute du mur le lendemain matin, j'en ai presque pleuré.

@ Sven : j'ai lu ce livre de Juvin, très intéressant mais écrit avec les pieds (moins mal que "La grande séparation")

Certains avancent l’hypothèse que la financiarisation de l’économie, la destruction programmée des « acquis sociaux » des pays européens et la mise en concurrence des travailleurs européens avec les esclaves asiatiques et les immigrés africains avait été rendue possible par la disparition de la menace des chars soviétiques, menace qui obligeait les requins du capitalisme financier et leurs complices (suivez mon regard) à assurer un niveau de vie correct aux prolétaires.
Je ne sais pas ce que vaut cette hypothèse, mais je me demande quand même si la commission de Bruxelles aurait pu infliger cette immonde purge à la Grèce si les hordes rouges avaient été stationnées en Bulgarie.

Écrit par : Philippe Dubois | 12/11/2019

@ Philippe Dubois

Triste de se dire qu'on en vient à trouver des aspects positifs au communisme tant notre situation est catastrophique. L'enseignement était d'assez bonne qualité, il y avait une volonté d'élever le niveau culturel des populations, le patriotisme était enseigné.
Je suis d'accord avec votre analyse. Néanmoins, le problème migratoire, moindre, était déjà là. L'existence de l'URSS n'aurait pas empêché le grand remplacement.

Écrit par : Sven | 13/11/2019

Au nombre des rares bonnes actions qu'on peut reprocher aux soviétiques[1], les éditions scientifiques Mir et leurs traductions en français à prix dérisoire :
http://editionsmir.free.fr/
La simple existence d'un livre intitulé *Méthodes de Résolution de Problèmes Mal Posés* m'est une joie. Et j'ai encore leur excellente *Astronomie générale*.

[1] Ils ont quand même aidé Kurosawa à nous donner *Dersou Ouzala*.

Écrit par : Blumroch | 13/11/2019

Malgré la malignité du communisme la lutte contre eux était tout de même plus "claire" que celle qui se livre aujourd'hui contre une masse informe d'ennemis, ce qui empêche la population de s'en faire une idée précise et surtout à notre camp de s'unifier.

Écrit par : Pharamond | 13/11/2019

moi je bouffe très rarement de la choupe pas faite maison
pour tout dire , jamais
c'est même moi qui la fait pour l'entourage
l'entourage apprécie, faut dire, de mettre les pieds sous la table le soir en rentrant ( oui j'ai un boulot bien payé et qui laisse des libertés)
en y réfléchissant un peu, j'ai raté ma vocation
faire de la pub!
se foutre de la gueule des consommateurs, les culpabiliser et les pousser à payer des sommes indécentes pour des trucs inutiles, quel pied!

Écrit par : kobus van cleef | 14/11/2019

kobus van cleef > Les soupes maison, il y a rien de tel. Mes préférées sont celles à la tomate avec des vermicelles et le bouillon de légume avec des petits morceaux, et non celle qui est moulinée.

Plus le temps passe et moins j'aime les gens, mais je n'arrive pas (encore) à les haïr et pour travailler dans la grande distribution il faut au moins les détester.

Écrit par : Pharamond | 14/11/2019

pareil pour le travail dans l'administration publique
c'est un apostolat qui nécessite au moins de se haïr autant que l'on haïsse son semblable
très bien mis en scène dans "Brazil" et assez bien décrit dans "1984" et "le zéro et l'infini"
pourquoi d'ailleurs uniquement des auteurs de gauche ? ( koestler et blair)
pourquoi pareille description du piège libéral (mais de quel type de libéralisme parlons nous? social , sociétal, marchand?) ne nous est pas parvenue ? ou alors pourquoi ne nous vient elle pas spontanément à l'esprit?
je serais bien incapable de citer un ouvrage traitant de la haine de soi que l'on éprouve à servir le moloch capitaliste ( sauf le projet lugano mais c'est à vrai dire un ouvrage qui reste à la surface des choses, ça ne descend pas dans la psychée des ilotes maltraitant les autres ilotes ) haine de sois ou dégoût de soi qui se traduit par une violence exacerbée envers ses victimes
un peu le phénomène que décrit l'auteur des bienveillantes et tous les auteurs sur les systèmes concentrationnaires ou totalitaires
ou la simple visualisation des bouchers dans les abattoirs
ou les personnels épuisés des maisons de retraite
ou mon personnel par exemple
oué
pas simple

Écrit par : kobus van cleef | 15/11/2019

oubliez pour mon personnel, je les recadre assez facilement lorsqu'elles disent "mé kil é chiant çuilà"
c'est vrai
cependant le pauvre bougre n'y est pour rien, voyez, c'est plutôt le système qui l'a poussé à toquer à notre porte , en désordre
(oui, les gens toquent à la porte ou au téléphoen, lorsque tout est en ordre- papiers , ordonnance, préparation....- c'est OK, s'il manque UN SEUL truc, c'est la cata......le problème des gens inintelligents et des systèmes informatiques asservis, c'est que ça n'autorise aucune souplesse , aucune initiative -pourraient elles seulement avoir l'idée d'en prendre?- et en fin de compte, cette béquille remplace le membre, et à ce propos j'aurais des choses à dire, vous n'imaginez pas à quel point)

Écrit par : kobus van cleef | 15/11/2019

la béquille qui remplace le membre? c'est infernal
ma tendre moitié ,par exemple, ne se déplace plus jamais en grosse bagnole sans brancher le GPS
pourquoi?
mais parce que sinon je saurais plus le faire marcher!
que je refuse de la brancher la contrarie au plus haut point
moi, c'est pour éviter de ne plus savoir lire une carte

l'an dernier, un système de guidage de biopsie au scanner (oui c'est un de mes hobbies, enfin pas tellement, disons une des obligations que je m'impose, rendre service à autrui en pratiquant des actes lourds, dangereux et pas bien rénumérés - voire pas du tout-) est tombé en panne, boum
patient sur la table, évidemment
prémédication, désinfection, champs en place, tout le matos sorti, comme de juste
kes kon fé dokteur, kes kon fé?
hé bin on fait mesdames mémouâzell, on fait
et j'ai fait
à l'ancienne
sans guidage
résultats aussi bons que sans
j'étais content, j'étais pas trop crouni, pas trop rouillé
bon, c'est le fait que j'ai pratiqué longtemps longtemps sans béquille
libérons nous des béquilles et des applis de toutes sorte qui nous asservissent
j'ai une anecdote à propos des GPS
j'ai une adresse assez baroque
le GPS , con comme un truc conçu par un estranger, prétend faire arriver les gens chez moi par un chemin large de 60 cm où même une moto ne pourrais pas passer
alors que le chemin usuel,non référencé, autorise les camions de déménagement
c'est balot , pas vrai?

Écrit par : kobus van cleef | 15/11/2019

kobus van cleef > J'aime bien les cartes et même si j'essaie de faire sans GPS c'est parfois bien pratique notamment quand on est seul dans la voiture.
Moi ce sont les boîtes automatiques qui me rebutent, je préfère sans doute stupidement le bon vieux levier de vitesse.

Écrit par : Pharamond | 15/11/2019

Écrire un commentaire