statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2019

L'insurgé

Insurgé1.jpginsurgé2.jpg

La Fin d'un Monde : étude psychologique et sociale

Édouard Drumont

 

Commentaires

Découvrant le titre du billet, j'ai fugitivement redouté votre conversion au gauchisme révolutionnaire ancienne manière ! ;-)
https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Insurg%C3%A9_(Vall%C3%A8s)

Écrit par : Blumroch | 04/11/2019

Si il y avait un seul cerveau à droite, il serait urgent de REPRENDRE à la gauche l'histoire confisquée de la Commune (des Communes) exactement comme on comprend et soutient les GIlets Jaunes.

La commune était anti-bourgeoise mais n'était pas du tout "de gauche" c'est aussi simple que ça.

Écrit par : Dia | 04/11/2019

Blumroch > Aucune crainte, si je suis socialiste c'est seulement à l'échelle nationale ;-)

Dia > Si l'histoire de la Commune n'est pas aussi simpliste et manichéenne que l'image que l'on nous montre les Communards n'étaient pas vraiment de droite.

Écrit par : Pharamond | 04/11/2019

"les Communards n'étaient pas vraiment de droite."


si "la droite" ce sont des bourgeois versaillais écrasant le peuple – peuple patriote et soucieux de justice sociale – alors non en effet la commune n'est pas "de droite"

ni "de gauche" d'ailleurs (si la gauche se sont les clowns libéraux-libertaires actuels destructeurs de la nation). C'est de ce truc "gauche-droite" que je voudrais bien être libéré.

ce que je voulait dire c'est que pour un "natio" (disons comme ça) il y a urgence à :

A) reprendre et à assumer la part communarde (aka Jacquerie, aka Gilet jaune aka "socialiste") de l'histoire de France sauf à vouloir à jamais être piégé dans le logiciel versaillais - droite d'affaire. Devenir un vieux crouton orléaniste branché sur radio-courtoisie, voter Sarkozy, Zemmour, etc.

ou bien :

B) à foutre le camp de ce pays désespérement assoifé de justice sociale (Et hélas ne cessant de confondre que la "république" est la nation)


PS : pour moi j'ai fait il y a longtemps le choix B considérant que la négrification était irreversible mais je pense que la droite fasciste ne cesse de perdre de belles occasions de "reprendre" A

Écrit par : Dia | 04/11/2019

c'est le grand problème français : la droite n'a jamais acceté la Révolution et la France est en guerre civile depuis là.

Mais dans son ghetto, la droite bourgeoise pourtant finit toujours par se mettre au service du "progrèssisme" et à voter avec les banques.

il ya deux droites comme il y a deux gauches.

Pour la gauche, Orwell a fait le travail de montrer qu'il y avait deux : une socialiste et uen libérale.

Mais qui fera la séparation de la droite socialiste avec la bourgeoisie comprador ?

Écrit par : Il Popolo d'Italia | 05/11/2019

Dia > Le problème est que nous sommes prisonniers du vocabulaire que l'on nous impose or les cartes ont été redistribuées depuis longtemps. La droite bourgeoise et la gauche internationaliste ont fusionnées pour donner le monstre progressiste modèle Macron. Pour faire la différence le Système est obligé de lui opposer une caricature de l’acabit de Marine le Pen. Seule une troisième voie permettrait peut-être de sortir de l'impasse. Mais cela rappelle trop le fascisme, un régime tellement diabolique que toutes les gentilles démocraties de la Terre qui pourtant n'aiment pas la guerre ont dû se liguer pour l’annihiler. Et le Mémoire est là pour nous le rappeler. Il n'y a jamais eu de belles occasions.

Il Popolo d'Italia > Il n'y a plus de droite ni de gauche seulement quelques querelles d'ego et sur des détails. Il n'y a que "nous" et "eux", la société avec une identité et celle qui n'en a pas, la nation et la multitude.

Écrit par : Pharamond | 05/11/2019

J' en suis ... de coeur même si ça ne sert à rien ;-)

https://fr.metapedia.org/wiki/Amis_du_socialisme_fran%C3%A7aise_et_de_la_commune

Écrit par : EQUALIZER | 07/11/2019

« L'homme dit ''de droite'' : type d'humanité repoussant si l'on ne sent pas frémir sous la dure écorce la sève domptée de l'anarchiste, converti à l'ordre par la lucidité. »
Gustave Thibon
;-)

Écrit par : Pharamond | 07/11/2019

Écrire un commentaire