statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2019

Herr Jourdain

En voulant réécouter la chanson Lore, Lore, Lore je me suis aperçu grâce à You Tube que j'étais haineux sans le savoir. En effet, en cliquant sur le lien que j'avais mis dans mes favoris il y a quelques temps j'arrivai sur une page avec un message m'indiquant que son contenu incitait à la haine. Pourtant les paroles me paraissaient bien innocentes avec cette histoire de garçon amoureux de la fille du garde forestier et ce chant de marche allemande n'a rien de nazi puisque qu'écrit avant la Première guerre mondiale. Ou bien il y a dans cette histoire quelque chose de subliminale qui m'échappe ou alors je suis au dernier stade de la "hainitude" qui m'empêche d'avoir le recul nécessaire pour constater toute l'horreur de mes choix musicaux.

Lore, Lore, Lore - Im Wald, im grünen Walde

 

Commentaires

Probablement la faute au mouvement Wandervogel (ces jeunes idéalistes qui, à la fin du 19ème, ont commis le crime de choisir un mode de vie champêtre et quelque peu naturaliste au détriment d'un esclavage bien industriel et durement réglementé).

Il en faut peu pour être puni aujourd'hui...

Écrit par : La Bleue | 09/10/2019

"Naturiste" voulais-je dire et non pas "naturaliste"

Écrit par : La Bleue | 09/10/2019

La Bleue > Pourtant les nationaux-socialistes ont interdit le mouvement ce qui devrait lever le moindre doute sur sa culpabilité haineuse.

Écrit par : Pharamond | 09/10/2019

@Pharamond : *Tout* est nazi qui vient de l'Allemagne d'avant 1945, y compris avant même l'apparition des socialistes nationalistes. Faut pas oublier que certain "humoriste" arabe a déclaré un jour que le mahométanisme était présent en Europe depuis *3000* ans -- et il ne plaisantait pas.

Écrit par : Blumroch | 09/10/2019

Vous avez raison et j'oublie toujours que les mots et leur sens peuvent être triturés jusqu'à ce qu'ils conviennent à la propagande du Système. La réalité suit le même chemin.

Écrit par : Pharamond | 09/10/2019

C'est pourtant presque d'inspiration écolo-thunbergienne...

Écrit par : bedeau | 09/10/2019

@Pharamond : Je viens seulement d'écouter la chanson. Si je fais abstraction des paroles, j'entends, dès les premières notes, comme un *air* de Panzerlied, socialiste et nationaliste -- je veux *croire*, toutefois, que c'est un tour que me jouent les acouphènes. Serait-ce, sinon, que les Zallemands sont *maudits*, *nazis* de toute éternité ? ;-)

J'ai apprécié l'ironie de m'sieur ioutube qui incite à découvrir "comment lutter contre l'incitation à la haine dans votre pays.". Qu'en est-il de la nécessaire lutte dans les *autres* pays, d'abord ? La lutte contre la Bête Immonde, c'est "La mobilisation totale", comme le disait un nazi antinazi (les avis divergent sur ce point), et de tous les instants, et en tous lieux.
Et faut-il penser que les ceusses, présumés très méchants, qui *veulent* voir ces "contenus" générateurs de haine souhaitent *en fait* et *en même temps* lutter *contre* la haine ? L'étude de la hainitude, c'est bien compliqué.

Écrit par : Blumroch | 09/10/2019

"certain "humoriste" arabe a déclaré un jour que le mahométanisme était présent en Europe depuis *3000* ans"

d'après un autre humoriste, inuit celui-ci, ce serait depuis le 8eme siècle seulement

PS
rappel à tous : https://www.torproject.org/

Écrit par : Mistersmith | 10/10/2019

J'ai une source, comme on dit aujourd'hui, savoir un théologien et un historien :
https://www.youtube.com/watch?v=qexqHzVYT-g
Le propos, quand même hénaurme, est exprimé à partir de 00:01:24 ; on trouve aussi à 00:00:40 cette affirmation sereine du monsieur, c'est que l'Afrance a un nouveau visage qui ressemble *étrangement* (c'est lui qui le dit) au sien. *Etrangement*. Je n'irai pas commenter publiquement, ça devient trop risqué.

Écrit par : Blumroch | 10/10/2019

Sur Tor, ces précisions utiles bien que fastidieuses :
https://www.howtogeek.com/142380/htg-explains-is-tor-really-anonymous-and-secure/
https://restoreprivacy.com/tor/
https://www.schneier.com/blog/archives/2007/09/anonymity_and_t_1.html

-- Docteur Snowden, si je vais sur Internet, quelles que soient les précautions que je prends, je suis quand même fliqué, tracé, repéré, identifié. Que faire ?
-- N'y allez pas. En tout cas, ne croyez pas que les centaines de milliers de lignes de code en OpenSource ou autre sont scrutées avec attention par des milliers de bénévoles dévoués et *compétents*. "Trust No One", comme disait l'autre. Ecrivez plutôt vos propres outils de cryptage et de stéganographie, après avoir passé beaucoup de temps à étudier le sujet. Revenez aux bons vieux BBS. N'oubliez pas que le *matériel* informatique n'est pas dans les nuages et qu'un ordinateur physique peut toujours être saisi. Humour, mais pas si drôle :
https://www.xkcd.com/538/

Écrit par : Blumroch | 10/10/2019

bedeau > Je ne crois pas : dans la chanson le père tue un cerf ce qui n'est pas très écolo et cela parle d'amour alors que Greta ne nous parle que d'horreurs.

Blumroch > Oui, pour les décérébrés par le Système, hier est fasciste.

C'est destiné aux petits commissaires bénévoles plus nombreux qu'on ne le croit et toujours prompts à dénoncer les mal-pensants.

Pourquoi des histrions comme Debbouze se priveraient de nous cracher aux visage puisqu'on en redemande ?

Pour le reste je ne suis pas terroriste juste mal-pensant (je sais que pour certains c'est la même chose) et je continuerai à surfer sans me cacher. Nous verrons plus tard si il y a des mesures à prendre.

Écrit par : Pharamond | 10/10/2019

@Pharamond : Voici quelques décennies, je ne sais plus quelle tête plus ou moins couronnée avait intitulé son autobiographie *Tout m'est bonheur*. Pour l'ordre social qui voit des nazis partout, le titre aurait été *Tout m'est fasciste* ou mieux : *Tout m'est fâââaaachiste*. ;-)

Pour compléter le propos de Mistersmith, me semblait utile de rappeler que *rien* ne *garantit* l'anonymat. D'après ce que je sais, dans cette traque, on peut *retarder* l'identification et compliquer la tâche des chasseurs... lesquels ne sont pas tous aussi incompétents que ceux qui, chezeuxcheznous, ne savent pas effacer de manière définitive et irrécupérable les fichiers d'une clef USB ! (Enfin, si ce n'est pas un énième mensonge gouvernemental...)

Mieux vaut n'être pas pris au dépourvu. :-(

Écrit par : Blumroch | 10/10/2019

"Tout ce qui n'est pas nôtre est fasciste" pourraient dire le Système et ses esclaves.

Vivre caché est fatiguant, s'il le faut je le ferai ; en attendant je me repose. Et pour GC&YA quelqu'un l'archive aimablement je crois ;-)

Écrit par : Pharamond | 10/10/2019

@Pharamond : Votre titre est meilleur que le mien. Autres tentatives : *Tout ce qui est anti-national est nôtre*, *Tout ce que nous jugeons fasciste est fasciste*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 10/10/2019

Merci. La réalité est un peu dans tous nos slogans.

Écrit par : Pharamond | 10/10/2019

pour les décérébrés du système, hier est fasciste
et que dire de demain?
sans parler d'aujourd'hui....
ce qu'on pourrait nommer le complexe de Massada

quelques conseils pour susciter l'adhésion des nobodies à une idéologie
1)nous sommes coupables,tous coupables, moi moins que vous et les autres plus que nous
2)à partir de ce principe, il faut se chercher un ennemi commun mais néanmoins imaginaire, l'idéal restant celui que notre éducation (j'ai dit éducation? disons plutôt conditionnement impérial ou démocratique, si le terme impérial vous agace) nous désigne ( dans l'afrance de 2020 le clan lepenn, dans l'ukraine de 1920 le koulak dans l'amérique de 1980 pablo escobar)
3) et , in fine, ne pas retenir ses coups, de toutes façons il ne s'agit (dans un premier temps) que d'un frittage de cour de récré de maternelle

Écrit par : kobus van cleef | 13/10/2019

ceci dit, d'autres décérébrés s'en donnent eux aussi à coeur joie
on a donc vu le gaullo opportuniste pmc touiter à la convention/conversion (mais convertie en quoi? en thalers? en kiloforce? ) de la droite "la nazisme c'est la modernité" ou l'inverse
et haro sur le bourricot, la touitosphére progressiste lui tomber sur le râble car , mettre un signe d'équivalence entre nazisme et progressisme, pour eux ne pouvait être compris qu'au premier degré , sur le mode "le nazisme c'est le progrès"
et pour lui pareil évidemment, tous unis pour conspuer le nazisme
mais qu'à donc fait le nazisme pour mériter pareil outrage?
ou inversement, si le nazisme a vraiment été outrageant , qu'à fait le progressisme pour mériter pareille association?
hé bien les deux sont mariés , appariés, comme les deux faces d'un janus kulturel
un genre d'objet transitionnel , un komboloi (amis hélénnistes , bonjour!) qu'on poli dans sa poche de pantalon (à défaut de se tâter le bout) et qu'on ressort à tout bout de champ
mais dans le bon sens!
et c'est là que le bât blesse
en pratique, le fait de ressortir la talisman de sa poche ou de le serrer dans le poing lui donne sa valeur, conjuratoire ou apotropaïque si vous voulez
comme un objet mathématique que l'on affecte d'une fonction
exemple simple , l'élévation au carré
le simple fait de désigner le terme même l'élève au carré par exemple
voyons
1 au carré fait +1
et i au carré ....-1
on se situe dans un espace transitionnel ,celui des nombres imaginaires
là pareil
les notions imaginaires
élevez le progressisme au carré, ce sera toujours du progressisme
mais là où pmc a transgressé les lois mathématiques c'est lorsqu'il a fait l'équivalence entre ces deux termes, même "activés" , élevés au carré
pour lui 1=-1
et là ,l'orthodoxie idéologique, mathématique, bref toulmonde lui tombe sur le dos
sauf moi
en maths, le seul truc qui me branchait c'était les probas et les stats

Écrit par : kobus van cleef | 13/10/2019

L'opportuniste[0] Paul-Marie Coûteaux[1], habitué au démarquage[2], n'est probablement pas à la hauteur de la brillante démonstration mathématique du camarade Kobus van Cleef. ;-)
Ses conseils de lecture à la [Bête] Blonde [Bête] iraient jeter le discrédit sur les meilleurs auteurs, conseils qui en disent beaucoup sur le pion gidien et sur son élève :
https://www.youscribe.com/BookReader/Index/2545703/?documentId=2627760
*Lagarde et Michard* par un nul pour une nulle, fautes comprises : tout le bagage que devrait déjà avoir un élève de terminale ou de khâgne touristique. La lecture recommandée par extraits, c'est typique du petit énarque qui veut jouer à l'universitaire qu'il ne saurait être. On croirait certain nabot jouant à l'érudit spécialiste de la littérature du XIXe siècle dans une émission de télévision mémorable par son grotesque.
La conclusion hilarante donne la mesure du respect que l'individu éprouve pour la lecture, ersatz de méditation zazen ou de somnifère : "[...] rien ne détend comme un livre même quand on ne fait que parcourir quelques pages en voiture, ou dans un des innombrables endroits où un homme politique attend. Par-dessus tout, je suggère de lire une heure ou deux et peut-être trois, avant de s'endormir."
A en croire *Le Point*, la destinataire avait médiocrement apprécié les recommandations de son Sénèque personnel :
https://www.lepoint.fr/politique/exclusif-couteaux-prof-particulier-de-marine-le-pen-20-02-2015-1906540_20.php
Je me garde de commenter les propos sur le socialisme nationaliste : c'est trop dangereux. N'empêche que le futurisme...

[0] A voir son *cursus deshonorum*, c'est la version "masculine" d'Aurore Bergé, l'air crétin en moins :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul-Marie_Co%C3%BBteaux
[1] Lichtenbergien, cela va sans dire :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Couteau_de_Lichtenberg
[2] Dans son *Traité de savoir disparaître à l'usage d'une vieille génération*, les seules pages dignes d'intérêt sont "inspirées" du *Reprendre le pouvoir* de Boutang.

Écrit par : Blumroch | 13/10/2019

kobus van cleef > Cet ennemi imaginaire doit être en accointance étroite avec le mal absolu bien sûr.

C'est tout le problème avec le Golem, il sert bien, mais trouve vite le moyen de faire n'importe quoi et chacun peut en être la prochaine victime.

Écrit par : Pharamond | 13/10/2019

Blumroch > J'ai vu Paul-Marie Coûteaux à une conférence il y a longtemps. J’étais encore optimiste à l'époque et respectueux des intellectuels de la droite radicale. Son discours sans être exceptionnel m'avait plu mais l'individu avait quelque chose de repoussant et je n'aurais pas su dire pourquoi.

Écrit par : Pharamond | 13/10/2019

@Pharamond : Avec les réserves qu'on peut avoir sur un "article" du *Point* :
https://www.lepoint.fr/presidentielle/qui-est-paul-marie-couteaux-l-inspirateur-de-fillon-et-de-le-pen-02-05-2017-2124192_3121.php
Edifiante et malsaine origine de sa foi gaullienne : "L'intellectuel à lunettes rondes se plaît à raconter comment il a ressenti l'appel du gaullisme : dans une boîte de nuit gay, où il découvre au petit matin sur une banquette un livre utilisé pour cacher des sachets de drogue. Paul-Marie Coûteaux lui rend son utilité première, et le lit."

Écrit par : Blumroch | 13/10/2019

J'allais écrire quelque chose et je me suis censuré à temps ;-)

Écrit par : Pharamond | 13/10/2019

@Pharamond : Son goût pour Gide dispense de tout commentaire ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 13/10/2019

@Blumroch

Vous m'apprenez qu'il a fait son coming out. Quelle profondeur d'engagement! Même si je ne suis pas chrétien, force est de reconnaître que les vies des saints et des martyrs ont une autre grandeur. Il est désolant de constater qu'un grand nombre des figures de la mouvance patriote au sens large sont homos ou gay friendly. Quant aux raisons de l'engagement des premiers, on les devine sans peine. Et c'est malheureusement le cas dans de nombreux pays d'Europe.

@ Pharamond

Me too :-)

Écrit par : Sven | 15/10/2019

@Sven : Cet entrisme, c'est sans doute une habileté pour échapper aux persécutions[1] qu'ils subiraient si les Très Méchants étaient au pouvoir -- et par prudence, je laisse au camarade La Mite la formulation d'une facétie facile faisant allusion à Evola. ;-)
S'il est apparemment contestable sur quelques points mineurs, *Bal tragique au Front national. Trente ans au cœur du système Le Pen.* est *édifiant*, sur les ceusses qui se goinfrent à la direction du principal mouvement présenté comme patriote. Même sans illusions excessives sur ces gens-là, trois mots : nausée, dégoût, mépris.

Les *Vies parallèles des hommes illustres*, ce n'est pas mal non plus, tout comme ces vies de savants racontées par Pierre Rousseau dans les 800 pages de son admirable *Histoire de la Science*.

[1] D'inspiration mahométane, sans doute.

Écrit par : Blumroch | 15/10/2019

Écrire un commentaire