statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2019

Sentence (2)

Comme promis, une deuxième affiche destinée à édification des lycéens et peut-êtres des adultes de l’établissement. Cette fois-ci c'est un spationaute qui arrive à la rescousse.

plussoie 2.jpg

Commentaires

S'agissant de défi, j'préfère la version "To boldy where no man[0] has gone before !".

Malgré la pauvreté de l'expression[1]l'intention *pourrait*, avec *beaucoup* d'indulgence, n'être pas considérée comme entièrement méprisable[2] Sauf qu'elle est [mal] formulée par un petit soldat du système : la source compte plus que l'énoncé. L'Ennemi sait parfaitement *singer* les discours estimables dont il ne pense pas un mot, qu'il ne comprend pas, ou qu'il interprète de manière faussée pour abuser les esprits candides. Suffit par exemple de voir les appels au courage, à la résistance, au rassemblement contre la tyrannie dans d'assez nombreux films à succès américains (ceux de la Marvel notamment)... à condition que ce soit en fait au service des délires du nouvel ordre moral. Comme si des valeurs nobles pouvaient soutenir des idées d'abrutis.

On en revient à la saynète des *Inconnus* : "Y'a le mauvais chasseur : y voit un truc qui bouge, y tire. Le bon chasseur : y voit un truc, y tire..." Dans certaines circonstances, rien ne distingue le discours d'un honnête homme de celui d'une crapule.
Raison pour laquelle les beaux discours qui ne se traduisent pas en actes ne valent très exactement *rien*.

[0] Voir la note 2. ;-)
[1] Ah, cet "en sortant de sa zone de confort"... Et pourquoi pas : "en sortant de son *territoire* d'habitudes héritées, conformistes et populistes" ?
[2] Faut quand même dénoncer le sujet collectif "l'homme" qui n'a plus de sens qu'en vieux français : l'auteur bafoue, sans doute involontairement (on le veut espérer), les femmes et toutes les lettres de l'alphabet progressiste.

Écrit par : Blumroch | 16/09/2019

Icare a essayé de sortir de sa zone de confort ...

Écrit par : EQUALIZER | 17/09/2019

Encore plus "petit soldat du système" que je ne croyais le savoir. Pas un hasard si TF1 et autres merdias avaient fait la réclame pour le sieur Pesquet, astronaute se vantant d'exploits déjà accomplis par des dizaines de ses confrères. Tout ne doit pas être faux dans ce portrait {m|f}ielleux :
https://www.slate.fr/story/134669/thomas-pesquet-parfait
En vérité, l'homme parfait à imiter, comme on dit dans certains déserts. Pourquoi n'est-il pas Prop^H^H^H^Hprésident[1] ?

[1] Yep, le p en bas de casse.

@EQUALIZER : ;-)

Écrit par : Blumroch | 17/09/2019

Blumroch > Le bonhomme m'indiffère, il n'est ni meilleur ni pire que tous les individus médiatisés aujourd'hui. Ce qu'il dit n'est pas faux, tout le monde dans une conversation peut dire des choses dans le genre. Lui l'a fait dans une interview, pourquoi pas ? le problème est que l'on a extrait ces deux phrases comme si elles contenaient une vérité prodigieuse capable de changé la vie de qui la lira et que notre astronaute à qui on a dû demander la permission a dit oui malgré son humilité : "Allez-y, je vous les offre si ça peut changer le monde."

EQUALIZER > Et AH aussi ;-)

Écrit par : Pharamond | 17/09/2019

@Pharamond : Je ne dis pas autre chose : l'individu est *exemplaire*, qui en vaut un autre, très exactement *n'importe quel autre*, pour donner une force imaginaire à un propos déjà mieux formulé par d'autres -- et surtout avec de vraies bonnes raisons. ;-)
Aurait-il cité du Pauwels ou de l'Heinlein qu'il aurait ôté toute valeur à la formule. De manière analogue, comment prendre un Martin Peltier au sérieux quand l'animal, après avoir joué au libertarien subversif sur Radio Courtoisie dans une émission de Beketch (il y a quelques décennies), mentionnait avoir quémandé le RMI entre deux postes.
Dans un monde normal, vie et discours vont de pair, et certains individus devraient, par *décence*, s'interdire de formuler certaines réflexions.

Écrit par : Blumroch | 17/09/2019

J'essaye autant que faire se peut de différencier l'homme de son action ; si les deux s'accordent dans la vilenie ou le bien tant mieux, encore que la perfection ne soit pas de ce monde, sinon conservons ce qui peut l'être et tant pis pour le reste. Dans ma rubrique "Je plussoie" c'est ce que je fais par exemple.

Écrit par : Pharamond | 17/09/2019

Je ne dirai pas mieux qu'EQUALIZER - excepté que certains qui sont allés dans l'espace sont cons comme la lune ;o)

Écrit par : téléphobe | 17/09/2019

Voyons voir :
http://www.expressio.fr/expressions/con-comme-la-lune.php

Écrit par : Pharamond | 17/09/2019

Thomas Pesquet élevé au niveau de penseur sociétal ! on a les sages que l'on mérite !

Écrit par : Paul.Emic | 18/09/2019

Paul-Emic > Avec les enfoirés comme saints laïques tout devient possible.

Écrit par : Pharamond | 18/09/2019

Écrire un commentaire