Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2019

L'opacité c'est la transparence

GRAND DÉBAT : RÉVÉLATIONS SUR UN FLOP

 

Commentaires

"Transparence", un des mots clés de la franc-maçonnerie.

Écrit par : Carine005 | 27/03/2019

Paradoxalement, un empilement de vitres, dont chacune est pourtant transparente, ne laisse plus passer qu'une lumière diffuse.
Tout comme un rassemblement de vagues humanités (référence !) déjà peu brillantes individuellement permet d'observer ce phénomène terrifiant : la nuit de l'intelligence, c'est-à-dire le Néant.
Toute ressemblance avec les maîtres et complices du télévangéliste...

Sur la vidéo : les "révélations", parfaitement prévisibles, n'en sont pas et l'enquête est bien incomplète, qui pourrait passer pour de l'investigation façon Ventôse. Vraies questions : comment ces procédés primitifs peuvent-ils encore *marcher* ? Comment Foutriquet 2.0 peut-il encore nuire en toute impunité avec la complicité active ou passive de 80 à 90 pour 100 de la population ?
Ne pas oublier que la fiction du pouvoir se maintient non seulement grâce à ses miliciens mais encore grâce aux spectateurs de TF1BFMC8Arte et aux lecteurs capables de déchiffrer gros titres et "chapôs" de l'Immonde(trois)Point(s)Express (ce qui leur donne sans doute l'illusion d'être des intellectuels). Dans un de ses rares accès de lucidité, Revel devait admettre, après d'autres plus brillants, que la grande force qui mène le monde, c'est la sottise. Et c'est sans remède.
Saleté d'époque qui réussit même à ternir les bulles de savon que sont nos vies.

Écrit par : Blumroch | 27/03/2019

Carine > Ce n'est pourtant pas très réussi chez eux.

Blumroch > Et quand les vitres sont déjà faites de verre déformant...

Oui, ces révélations sont dans leur globalité prévisibles et oui, ce n'est pas une enquête incomplète, mais j’apprécie ce genre de reportage court qui n'oblige pas à rester une heure devant une vidéo pour apprendre ce qu'en définitive on devinait déjà à défaut de savoir précisément.

La majorité soutient ce système parce qu'on lui a expliquer que rien exister au delà sinon l'horreur. Transformée en parasite la population essaie de profiter de la bête en ne voulant surtout pas qu'elle meure.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2019

@Pharamond : Comme toutes les vidéos, d'où qu'elles viennent, c'est encore trop long, même en 1,33x -- à peine la valeur de quelques feuillets journalistiques qu'on lit en une minute ou deux. Et toujours pour avoir confirmation de ce qu'on sait, par réflexion ou par expérience, depuis longtemps. Quand s'impose le nettoyage des écuries d'Augias, les seules questions qui comptent, c'est avec quel balai, qui le maniera et quand.

Yep, trop nombreux les ceusses qui ont vite oublié que la France et d'autres pays avaient existé bien avant l'avènement de la tyrannie bureaucratique de bruxelles, et que l'assistanat généralisé est une invention récente autant qu'indigne.
Puisque le tyran veut faire croire qu'il a existé de toute éternité (ou peu s'en faut), serait temps qu'il lance un assaut contre les bibliothèques osant témoigner du passé. Faut se méfier des traces anciennes qui permettent des comparaisons : je lisais récemment le témoignage d'un *gamer* venant de découvrir les deux premiers volets de la série *Thief Dark Project* ainsi que *Vampire The Masquerade Bloodlines* pour s'apercevoir que ces jeux de l'antiquité étaient plus prenants (ambiance, difficulté) que toutes les merveilles modernes (pourtant fort jolies) destinées à des crétins habitués à la facilité. Pas besoin d'aller chercher dans la haute culture : même dans les domaines mineurs, c'était mieux *avant*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/03/2019

Blumroch > Ces vidéos permettent tout de même de visualiser à quel niveau de la dégringolade nous nous situons même si la dégringolade elle-même se ressent sans cela.

Même chose pour le cinéma, les prouesses accomplies dans le domaine des effets spéciaux ne compensent pas l'indigence des scénarios.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2019

la "Transparence" .. l' autre nom de "Big Brother" ! tout voir , tout entendre .. se trouver à poil devant le Pouvoir : fin de la vie privée , de l' inviolabilité du domicile , du cash .

Écrit par : EQUALIZER | 27/03/2019

La transparence pour nous, l'opacité pour eux.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2019

@EQUALIZER : C'est le panopticon qui nous place en permanence sous l'oeil de surveillants invisibles contre lesquels les représailles sont impossibles :
https://en.wikipedia.org/wiki/Panopticon
https://fr.wikipedia.org/wiki/Panoptique
La prison pour tous ! (à part les flics, juges et autres matons). C'est le beau programme de cette époque vomitive.
Cela ressemble d'ailleurs à la vie du croyant sous l'oeil de son dieu. Sinistre.
@Pharamond : Yep, mais l'effet est de plus en plus déprimant. D'ailleurs, je sens que je vais faire une cure de silence total.

Exact : tous les cinéastes ont oublié que pour faire un bon film, faut trois choses : un bon scénario, un bon scénario et un bon scénario. Avec en plus, si possible, Ava Gardner ou Gene Tierney. ;-)

Excellent résumé. Un slogan pour les Gilets jaunes !

Écrit par : Blumroch | 27/03/2019

Je comprends, je vais donc essayer de mettre en ligne des choses... comment dire ?... moins déprimantes ;-)

Écrit par : Pharamond | 27/03/2019

Excellent titre, pour une vidéo que je n'ai pas eu l'estomac de m'infliger... Je crois que je vais me spécialiser dans la critique des films que je n'ai pas vu, dans cet esprit ;-). Un filon s'ouvre à nous mes amis!

L'ironie de la situation, c'est qu'on impose la "transparence" à un peuple de gens discrets dont la devise était encore récemment "ma maison, mon royaume" tandis que de parfaits exhibitionnistes bien narcissiques (inutile de raviver en nos mémoires les images sardanapalesques de la dernière Fête de la Musique à l'Elysée) se drapent dans une opacité, garante bien sûr des voleurs... heu valeurs de la Ripoublique.

@Blumroch: Le rétrogamer en moi ne peut qu'approuver votre remarque, je constate d'ailleurs depuis quelques années de nombreux revirements de la part de geeks qui se foutaient encore récemment (et copieusement) du vieux Benway et de son amour déraisonnable pour les pixels qui tachent...

Voici un petit quelque chose qui, je l'espère, chassera les idées noires: https://www.egaliteetreconciliation.fr/Europeennes-la-conference-de-presse-de-presentation-de-la-liste-LREM-tourne-au-grotesque-54215.html

Perso, je m'en suis tapé sur les cuisses; y a pas à dire, la justice immanente, bien que plus lente encore que sa cousine attardée ripoublicaine, existe réellement.

Bonne soirée à toutes (?!) et à tous!

Écrit par : Benway | 27/03/2019

@Pharamond : Eh oui, le blues du commentateur lambda, ça existe aussi, qui est heureusement moins grave pour le blog que celui du directeur. ;-) Le billet "Parade" était une excellente idée. Faut surtout éviter Tatiana la crypto-méchanconiste. ;-)

@Benway : Sauf erreur, les zozos du G.I.C. Jalons avaient une rubrique "Fast Films" permettant justement de parler des films sans les avoir vus, avec une entrée en forme d'argument terrassant (comme disaient les Grands Sophistes) : "Le détail qui tue qui prouve qu'on l'a vu". Par exemple, s'ils avaient chroniqué le médiocre *Quai d'Orsay*, ils auraient pris lesvingt secondes où la tarte Gayet se montre en petite tenue, sans la moindre nécessité ni le moindre intérêt.

Pas étonnant que beaucoup de demi-habiles aiment ce titre de Tanizaki, *Eloge de l'ombre*, de l'ombre propice aux grands crimes et aux grandes scélératesses.

Hem, pour ma part, j'aime les jeux de l'Antiquité quand vous allez parfois jusqu'à la préhistoire -- c'est excessif. ;-) *Homeworld*, anyone ?

J'avoue ne plus guère goûter cette *vis comica*. Non seulement ces abrutis ont des capacités intellectuelles comparables à celle de Foutriquet 2.0 le Gauleiter télévangéliste, mais encore ils continuent, dans l'impunité, sans rien redouter, à décider de nos existences. C'est humiliant, et de plus en plus. Serait temps que la justice immanente, qui n'existe pas, tempère la tyrannie par les moyens ordinairement affectés à ce but.

Écrit par : Blumroch | 27/03/2019

Benway > Toujours la constante de la minorité agissante qui entraîne bon gré mal gré la multitude passive, quand cette minorité active est globalement positive ça va, mais quand il s'agit d'une clique de malfaisants exhibitionnistes mi-camelots mi-gredins cela donne ce que nous vivons.

Blumroch > Je ne partage pas votre allergie envers la petite Ventôse, mais le personnage a ces limites.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2019

Écrire un commentaire