Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2019

Il est obligatoire de penser printemps

Une preuve supplémentaire du totalitarisme flasque qui s'installe chaque jour ; dommage cependant que Pierre Jovanovic cède à la facilité comme beaucoup en utilisant le terme "fascisme" mal à propos.

Pierre Jovanovic : Vidéo spéciale censure

 

Commentaires

"Fascisme", c'est une sorte de mot-valise et d'auberge espagnole. ;-)

Écrit par : Blumroch | 22/03/2019

C'est surtout un flemmardise qui nous empêche de seulement espérer gagner un jour.

Écrit par : Pharamond | 22/03/2019

@Pharamond : Nous avons perdu depuis longtemps. En face, ils ont le nombre. :-(

Écrit par : Blumroch | 22/03/2019

il serait facile de montrer que "fâchisme" en est venu à désigner toute espèce d'ordre, de règle, de positivité, de particularité, d'effectivité même contre laquelle la belle âme abstraite ne peut que se révolter. Illustration ici :

https://66.media.tumblr.com/4f54c39d478091d67558f4a9e14d122d/tumblr_poo6xgMITa1y6a1wqo1_1280.jpg

Fâchiste la langue (selon Roland Barthes), le devoir, fâchiste le sexe, fâchiste les lois naturelles, le réel, fâchiste au fond toutes les formes qui empêchent l'être de se défaire.

L'anti-fascisme en est donc venu à être le mot d'ordre du délire libéral qui promet le jouïr de toutes les virtualités mais jamais, oh grand jamais, dans le putassier, le pesant, le vulgaire et enraciné, l'indécrottable et insistant réel.

"La réalité rugueuse à étreindre ! Paysan !" (Rimbaud)

Écrit par : Dia | 22/03/2019

PS: Le grand hégélien Giovanni Gentile aurait adoré !!!

Écrit par : Dia | 22/03/2019

Blumroch > Plus nombreux et plus puissants, mais :
- n'est-ce pas en utilisant nous-mêmes leur vocabulaire que nous contribuons à entretenir ce monstre-refouloir qui leur permet, entre autres choses, d'être si nombreux par opposition "légitime" au Mal ?
- même vaincus devons-nous nous saborder par facilité ou bêtise en usant des armes de l'ennemi ?

Dia > Tout le paradoxe du gauchisme libéralisme est là ; le réel et la nature étant fasciste il faut s'en libérer (le grand mot chéri) par l'éducation, leur éducation, et abandonner la bête (immonde) qui est en nous, mais la mode du véganisme, des médecines "naturelles", des spiritualismes exogènes chez ses partisans tendrait à prouver que le bon vieux mythe de la société moderne, occidentale, mauvaise est bien vivant et qu'il faut se rapprocher de choses plus simples, plus "naturelles", abandonner l'humain pollueur et destructeur qui est en nous. En fait ne voulant être ni bête ni homme le gaucho-libéral se veut être un dieu maître de sa destiné. Tout le problème est que tous ces coreligionnaires veulent être de même formant en guise de panthéon un troupeau d'égocentriques jouisseurs.

Écrit par : Pharamond | 23/03/2019

@Pharamond : A considérer le nombre de mots estimables récupérés par l'ennemi, va falloir inventer un nouveau langage. ;-) De fait, nous n'attribuons pas la même signification aux mêmes mots. Les crétins gauchistes se prennent bien pour des rebelles subversifs anticonformistes, quand ils sont les plus moutonniers des individus.
Excellente parodie des putassières productions de Pernaut (lequel doit bien rire des ploucs qu'il abuse depuis des décennies en leur faisant croire qu'il est dans leur camp), le sketch des bons et des mauvais chasseurs est plus profond qu'on ne le pense ordinairement :
https://www.youtube.com/watch?v=QuGcoOJKXT8

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

@Pharamond : Quand même, deux réflexions anecdotiques sur la vidéo proposée par le billet (serait temps !) :
-- En droite logique, comme ce Jovanovic le dit au passage (et c'est assez rare), pour ses *innombrables* infractions au droit d'auteur (films, disques), ioutub devrait avoir disparu depuis longtemps, enseveli sous les procès et amendes. Ce qui n'est, étrangement, pas le cas (un peu comme le site archive.org qui permet de pirater quantité d'oeuvres culturelles parfois encore théoriquement protégées).
-- Il faut être sacrément candide pour protester contre la censure, moyen de gouvernement comme un autre dans l'arsenal de la répression. Comme si le camp d'en face était honnête, respectueux de la vérité, sensible aux arguments irréfutables, en tout cas favorable à la discussion : serait-il tout cela qu'il ne serait pas ce qu'il est, justement. S'en étonner relève d'une naïveté sans bornes ou d'une mise en scène (commerciale) sans intérêt (argument de vente : "nos livres sont sur le bureau du ministricule de l'intérieur").
Le crotale utilise ses crocs (pour se défendre, paraît-il, à en croire les ricains qui aiment le "don't tread on me" du drapeau de Gadsden), c'est dans sa nature. Quoi de plus prévisible, de plus normal, de plus logique, de plus *naturel* ?
Cette rhétorique du "Ils sont méchants, ils nous mettent des bâtons dans les roues, ils nous censurent" est puérile, qui d'ailleurs suppose que les individus ont besoin d'être submergés de "bonnes" informations pour penser, ce qui est un affront à l'intelligence. Censure ou non, voir un "journal" de TF1, quand on a un cerveau, permet d'en déduire un ordre social détestable, dirigé par des crétins et des crapules, même sans avoir accès à une autre vision du monde.
Effrayante, cette rage de certains, dans *tous* les camps, à prétendre à jouer les indispensables bergers et les directeurs des consciences. Les intermédiaires, dans tous les domaines, sont un inutile fléau.

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

Arrétez de broyer du noir!
Regardez un peu de jaune pour changer (Lee Kuan Yew)
https://youtu.be/-Wblg2EM758
(bon, c'est en angliche mais c'est mieux qu'en chinois...)

Écrit par : realist | 23/03/2019

Sur le fascisme tel qu' il fut (en résumé très résumé!) et ne fut pas .. ;-)

https://www.insolent.fr/2019/03/du-desordre-et-de-la-dictature.html

Écrit par : EQUALIZER | 23/03/2019

Qui ne pense pas comme les gauchistes est un fasciste ; qui ne pense pas comme les droitistes est simplement un crétin. ;-)

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

Pour un développement un peu plus argumenté que les 36 secondes indiquées *supra*, on ira [re]lire *The Inequality of Man* du grand Hans Eysenck. Au passage, la fiche de police française, parfaitement et sereinement indigne, "oublie" ce livre dans la liste (très partielle) des oeuvres en anglais ; si elle mentionne la traduction parue chez Copernic sous le titre *L'inégalité de l'homme*, c'est pour recommander la lecture d'une critique hostile à l'irréfutable texte d'Eysenck ! (Procédé d'ailleurs lassique, analogue à ces préfaces faussement érudites qui dont dire à un auteur le contraire de ce qu'il a écrit).

Pour l'anecdote, *The Inequality of Man* est aussi le titre d'un livre de J.B.S. Haldane paru en 1932. L'auteur, bien que marxiste, avait oublié d'être bête :

"The danger to democracy to-day lies not in the recog­nition of a plain biological fact, but in a lack of will in certain countries to kill persons who obstruct the de­clared wishes of the majority of the people. Charles I. died and Mussolini lives because enough Englishmen wanted to kill the former, but not enough Italians want to kill the latter. This lack of will may arise from mere laziness, or, more frequently, from disillusion at the results of representative democracy, which is presumably not the ideal form of government, but only the best so far invented. Unless the mass of the people are willing in the last resort to fight for their convictions, democracy should be replaced by the government of a minority, whether of Fascists, Communists, or what not, who possess that will.

It is, of course, irrational that each man’s vote should possess equal value. But the alternatives so far tried or suggested are still less rational. They usually take the form of increasing the political power of those who are wealthy enough to be able to influence politics already. One eminently desirable reform would be the dis­franchisement of persons over sixty-five years of age. The main effects of their votes will not appear during their lifetime; they would be useless in a civil war, and their political views depend on issues of a generation ago. In England our old men and women vote for a protective tariff because they were formerly opposed to Irish Home Rule, in America because their childish sympathies in the Civil War were for the North !
Some day it may be possible to devise a scientific method of assessing the voting power of individuals. One can be fairly certain that that day is more than a century ahead. In the remote future mankind may be divided into castes like Hindus or termites. But to-day the recognition of innate inequality should lead not to less, but to greater, equality of opportunity."

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

Malgré une parenthèse inutile attribuant à certains "progressistes" autoproclamés des capacités intellectuelles "parfois très élevées" (or quiconque ne tient *aucun* compte du *réel* ne saurait être véritablement *intelligent*), voici un billet à lire :
https://les-minuscules.blogspot.com/2019/03/le-triomphe-des-lumieres.html

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

Et puisqu'on parle de méchants fascistes, en voici un qui aurait, selon Dalrymple, été favorable à la médiocrité, quand dans mon esprit, c'était plutôt apologie de l'excellence !
https://www.takimag.com/article/god-bless-mediocrity/
A qui se fier ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 23/03/2019

Je suis né "Sudiste" ! ... c' est grave Docteur ? ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 24/03/2019

"Sudiste", d'accord.
Mais c'est un peu simple.
Tu devrais préciser selon quels auteurs connus ou pas.
Tes sources, Equa, bowdel !

Écrit par : Carine005 | 24/03/2019

entre "Sparte et les sudistes" (Bardèche) ;-) "le blanc soleil des vaincus" ... "Gettysburg" (D. Venner) ! Yankee Go Home !

https://pbs.twimg.com/media/AzoFeJYCAAAsqPE.jpg

Écrit par : EQUALIZER | 24/03/2019

Equa, merci :-)

Écrit par : Carine005 | 24/03/2019

Damn, j'étais sur le point d'approuver le Kamerad EQUALIZER et je les allais évidemment citer, ces deux grands textes, en précisant Sudiste, Lacédémonien... et Romain (relecture de trois histoires de Rome : Piganiol, Homo, Jerphagnon et Montanelli). ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/03/2019

"de quatre histoires" -- voir ailleurs "for sufficiently large values of 1", chez Wolfram (déjà cité) ou encore ici, section "Funny formulas" ("Funny formulae" étant meilleur) :
http://www.math.utah.edu/~cherk/mathjokes.html

Écrit par : Blumroch | 24/03/2019

Merci EQUALIZER !
L'image me fait penser à "Glissement de temps sur Mars" ;o)

Écrit par : téléphobe | 25/03/2019

Blumroch > Je poste cette vidéo surtout pour illustrer l'autocensure et veulerie ambiante de plus en plus prégnante. Et en effet la colère de Jovanovic peut surprendre puisqu'il devrait justement ne pas être surpris des fourberies d'un Système dont il analyse avec pertinence les méfaits.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2019

@Pharamond : Le colère de ce J. *me* *semble* feinte, en tout cas jouée à l'excès. Au reste, on pourrait aussi évoquer la censure dans le camp en face du camp d'en face. ;-)
Censure ou pas, le nombre de gens qui ouvrent les yeux est encore trop faible, ce qui démontre bien que les efforts sont vains qui ne trouvent pas un terrain favorable. :-(

Écrit par : Blumroch | 25/03/2019

Jovanovic est un personnage assez pittoresque, intéressant et parfois agaçant.
Encore une fois les "conversions" sont marginales et nos prêches ne font seulement que renforcer la foi de ceux qui croient déjà. Les autres ne veulent pour l'instant pas savoir.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2019

S'agit pas d'être religieusement converti mais rationnellement convaincu. Pas une histoire de foi mais d'examen de la réalité.
Z'ont bien de la chance, les ceusses qui ne comprennent rien.

Écrit par : Blumroch | 25/03/2019

L'examen de la réalité devrait suffire et pourtant les gens n'en ont que faire ils passent d'une croyance à une autre.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2019

Le terrain favorable doit beaucoup à Gramci ... ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 26/03/2019

Écrire un commentaire