Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2019

Conditio sine qua non

L'antijudaïsme et moi de Vincent Reynouard

 

Commentaires

Respect pour l'homme et ce qu'il endure. Accordons-lui aussi que le combat révisionniste est essentiel mais j'ai l'impression d'une pensée fausse.

D'abord ceci : "le peuple n'est pas prêt etc.".

Avoir risqué sa peau pour des audaces inaudibles et reprendre candide la ritournelle électorale et démocratque comme le premier conseiller municipale FN !

Le "peuple" (disons les électeurs plutôt) sont un ramassis de cons et de fils de p... qui est depuis toujours tout prêt à vendre son pays.

Et puis il y a ce raisonnement que je trouve vicié : les gens veulent être comptés parmi les "bons", le nationalisme apparaît comme le mal donc le combat révisionniste etc.

En vérité, le revisionnisme pourrait/pourra bien gagner demain, certains vérités enfin apparaître que rien ne serait changé au logiciel gauchiste-universaliste. Les bobards historiques seront excusés comme des exagérations bien pardonnables et tout continuerait comme avant...

Le combat révisionniste n'est donc fondamental que s'il est mené, gagné par nous et tant que le camps d'en face s'en tient à sa posture négatrice...

L'idéologie du "dernier homme" à sa/ses sources bien ailleurs, bien avant, bien plus loin. Une piste ? Un christianisme du Capital ?

https://www.youtube.com/watch?v=GOO1NIDbbgQ

Écrit par : Dia | 20/03/2019

Merci pour cette vidéo que j'ai beaucoup appréciée.
Vincent Reynouard a raison pour 2002, 2005-2007, la TV et les merdias ainsi que sur la raison suprême.
Il y a une chose qu'il aurait pu développer : le 'progressisme' a le vent en poupe tant que l'énergie est disponible et bon marché et qu'elle apporte confort, paresse et divertissements; ors celle-ci n'est pas infinie et les années qui viennent vont être très compliquées.
Merci encore - je suis LAS aussi mais toujours présent sur les vrais bons 'blogs' !

Écrit par : téléphobe | 20/03/2019

Dia > Vincent Reynouard est candide sur certaines points, mais pas ici, il ne fait pas l'éloge des élections démocratiques il précise seulement que dans ce cadre, pacifiquement, la population aurait pu montrer son rejet du Système (quoi qu'on puisse penser de Le Pen).
Pour le reste je ne suis pas non plus d'accord avec vous, si le peuple s'aperçoit qu'on ne lui a pas seulement menti, mais que toutes les fondations de son monde basées sur la victoire des Alliés en 45 s'effondrent il vivra une révolution intérieur sans précédent avec les conséquences que l'on peut imaginer. Quand le sacré ne l'est plus le nihilisme fait du vilain, il n'y a qu'à se rappeler quand les Français n'ont plus respecter la sacralité du Roi et de l'Eglise lors de la Révolution convaincus par quelques uns qu'on les avait dupés depuis des siècles.

Joli texte en effet, je l'avais lu il y a bien longtemps.

téléphobe > Il l'a développé dans d'autres vidéos. Il résume d'ailleurs trivialement sa pensée ainsi : " La population ne se révoltera pas tant qu'elle pourra remplir son frigo et se vider les c... !"

Merci

Écrit par : Pharamond | 20/03/2019

@Pharamond : La révolte de ceux qui, désarmés, auront le ventre creux contre ceux qui, armés (et de plus soutenus par le régime local, voire par quelques régimes lointains), n'auront pas, eux, le ventre creux, risque de ne pas durer très longtemps -- d'autant que si les premiers ont été endormis par le confort, les seconds, encore proches des (autocensuré), ne sont pas vraiment arrêtés par les scrupules.
Au reste, on a déjà vu, voici quelques décennies, un peuple qui avait tenu tête au monde entier finir écrasé par le nombre et les bombes, n'ayant même pas droit à une reddition dans l'honneur.
Le frigo est presque vide depuis deux ou trois décennies, et le nombre de lucides n'est, aujourd'hui encore, pas si grand. Quant aux ceusses prêts à payer le prix du sang et des larmes...
J'espère faire erreur. Bon courage à tous.

Écrit par : Blumroch | 20/03/2019

Pour ceux qui n' auraient pas rempli leur musette d' une très bonne doc' , n' hésitez pas avant que ça disparaisse ;-)

http://library.flawlesslogic.com/french.htm

Écrit par : EQUALIZER | 21/03/2019

Et cette curiosité aussi :

http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/mariali/

Écrit par : EQUALIZER | 21/03/2019

Blumroch > Nous n'avons effectivement pas beaucoup de chance, mais pire que le désarmement physique c'est le "désarmement moral" qui perdra la population révoltée. Une dévirilisation à base de culpabilisation, nous sommes coupables de tout et surtout du crime des crimes. Difficile d'aller sus à l'ennemi quand malgré tout on se pose des questions sur le bien fondé de ses actes , de la légitimé des agissements de ceux d'en face etc. "Fâchés mais pas fachos" comme il dissent sur les banderoles des Gilets jaunes et autres âneries du genre "La violence ne résout rien"... Ah bon ? Depuis qu'il y a des bactéries sur Terre cela résout 90% des problèmes, être confit dans le confort d'une société à laquelle on délègue la violence nous a fait perdre cette notion élémentaire.

EQUALIZER > Merci, le premier était déjà dans le Pandémonium et le second est effectivement une curiosité malheureusement inachevée.

Écrit par : Pharamond | 21/03/2019

@Pharamond : Raspail avait noté que les meilleurs ne seraient peut-être pas assez déterminés au moment de tirer. Quant aux crétins convaincus que toutes les civilisations se valent, sauf la leur qui ne vaut rien... ils sont assez décrits par le participe passé qui les qualifie : stupides et donc défaits.
D'amusante manière, pourtant, de nombreux succès cinématographiques montrent que c'est toujours la force qui l'emporte. Entre autres exemples, les mêmes abrutis qui regardent *Game of Thrones* avec passion ne supporteraient pas, dans la réalité, le centième de la violence qui s'y étale avec complaisance. Les snowflakes qui adulent les productions Marvel, c'est de fait une source d'étonnement.

Écrit par : Blumroch | 21/03/2019

La violence déléguée, une fois de plus...

Écrit par : Pharamond | 21/03/2019

@Pharamond : Yep, ce qui est d'autant plus surprenant que les héros, super ou non, tiennent tous des discours conformistes et conformes aux tabous de l'heure. Certains films osent parler de vieilles vertus de type courage et honneur, c'est dire si la Grande Confusion est totale.
Monde de folie[s].

Écrit par : Blumroch | 21/03/2019

D'où la propagande gaucho-progressiste de tous les instants pour étouffer ces sentiments chez le quidam dans la vraie vie, d'où aussi la schizophrénie chez ce même quidam et son discours incohérent.

Écrit par : Pharamond | 21/03/2019

Écrire un commentaire