Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/11/2018

Je me contrefiche des Gilets jaunes

Ce mouvement méprisé par le Système et aux allures populaires devrait m'être logiquement sympathique pourtant le simple fait que la goutte qui ait fait déborder le vase des rancœurs soit une goutte d'hydrocarbure ne plaide pas de prime abord en sa faveur. Qu'en est-il de l'invasion migratoire et de ses corollaires funestes sur les plus vulnérables et l'intégrité du pays ? Personne ne bouge sinon pour quelque marches blanches ou Manifs pour tous dans l’indifférence générale. Au niveau de la cohérence on pourra aussi s'interroger en passant sur le vote des Gilet jaunes lors des précédentes élections et des prochaines. Cette contestation n'est ni une émeute de la faim ni une révolte contre le pouvoir, mais seulement un soubresaut de contribuables qui estiment à juste titre qu'ils sont pressurés, mais sans se poser les bonnes questions. Sans chefs ni revendications claires je ne donne pas cher de sa réussite. D'ailleurs, quelle réussite ? Quelques menus cadeaux fiscaux que le Système s'empressera de récupérer un peu plus tard discrètement ? La chute de Macron - à laquelle je ne crois pas du tout - que l'on remplacera par un autre technocrate "modéré" parce qu'il ne faut pas ouvrir la voie au populisme qui mène au fascisme ? Pour l'instant les deux camps s'observent en espérant la grosse bévue commise par l'adversaire, histoire de le discréditer. Je mise contre les Gilets jaunes parce qu'ils n'ont pas le temps pour eux - il fait froid, les non-participants veulent aller au boulot et qu'il y a des traites à payer - et surtout qu'une foule c'est très bête. Je n'ai rien contre les Gilets jaunes, mais je m'en contrefiche.

Commentaires

Les gilets jaunes expriment un énorme ras le bol. Global, le ralbol.
Tu comptais sur les journalopes pour insister sur ce caractère "global" ?
Évidemment qu'ils préfèrent insister sur les hausses des taxes. Je crois qu'il serait assez malvenu de faire la fine bouche.
Je suppose que des commentaires disant "on en a marre, on est plus chez nous. Il passe où notre pognon ?" ont existé mais n'ont pas été cités dans les merdia.
Le peuple est ce qu'il est, brouillon et manipulable, mais c'est quand même lui qui va à la castagne.

Écrit par : Carine | 21/11/2018

Et depuis le temps que nous nous demandons "alors c'est pour quand le réveil ?", on ne va pas se retrancher dans une hypothétique tour d'ivoire et compter les points.

Écrit par : Carine | 21/11/2018

Ce n'est pas l'avis de Franck Boizard ni de Paul Fortune.
https://paulfortune1975.wordpress.com/2018/11/19/cest-moche-et-ca-ne-va-avec-rien-mais/
Mais au moins en se cantonnant à la nostalgie et à la branlette littéraire à la Didier Goux on sait ou on va...

Écrit par : realist | 21/11/2018

Je serais assez d'accord avec vous, Pharamond, et d'autant plus que parmi ces braves gens se trouvent certainement des admirateurs du Jauni.
Et pourtant...
Et pourtant, paradoxalement *advocatus populi* ici, je suis obligé de me placer dans le camp de Carine, quand je ne suis ni social ni démocrate ni démophile ni même proche des gens de Campagnol.
Entre la caste et eux, le choix est vite fait, malgré les réserves qu'on peut très et trop facilement formuler (pour ma part, ayant regardé quelques vidéos sur ioutube, j'ai eu *mal* à entendre des gilets jaunes parler du respect qu'ils doivent aux journalopes, ou croire aux mensonges des écolos).
En face, la morgue, l'arrogance, le mépris, la haine : je disais récemment que maintenant, les masques étaient tombés, et que l'Ennemi était enfin clairement désigné.
Certaines accusations, ordinairement réservées aux méchants, disent d'ailleurs assez une forme de panique chez les ordures d'en face.

Immodeste rappel de quelques réflexions formulées ces derniers jours :

"Ces Gilets Jaunes devraient se choisir des chefs de section parmi les meilleurs blogueurs et commentateurs de la réacosphère." (pour faire leur éducation politique)

"La révolte motivée par un sain mépris et un salutaire dégoût devant un système tenu par des naufrageurs, des collaborateurs, des traîtres, des incapables, des voleurs et des corrompus me semblerait plus riche de promesses (à condition de rejeter en masse et même de juger tous les complices du système depuis au moins quarante ans)."

"Le *dies irae*, ce sera le jour où tous les braves gens en colère éprouveront enfin une haine *radicale*, *froide*, *efficace* et *concertée* contre le régime et ses complices, sans plus implorer des sursis ou des aménagements particuliers, et sans plus croire bobards et jobards.
*Tous* devraient s'interroger sur la destination des milliards volés par la mafia étatique, et sur la complaisance envers certains, et sur les importations massives.
J'aimerais bien voir un *The Moon Is A Hard Mistress* en vrai."

"Que les Hobbits en gilets jaunis croisent les bras, ou mieux, qu'ils se dressent contre Sauron et ses sbires !" (jaunis, c'était intentionnel)

Pendant des décennies, ils ont pu s'abstenir de réfléchir, ils ont pu maintenir au pouvoir des ordures pourtant acharnées à les perdre, ils ont même pu croire que ces ordures étaient d'une essence (!) supérieure à la leur, et pour l'heure, ils peuvent ne réagir qu'en fonction de leurs intérêts immédiats parce qu'ils voient la menace du frigo vide... mais ils sont *quand même* le peuple en mouvement (et ce n'est pas un hasard si les importés semblent très rares parmi eux, sinon avec d'autres projets et d'autres actions opportunistes ou calculées, apparemment).

Sans doctrine (comment leur faire lire La Boétie et Spooner ?), sans stratégie, sans chefs, sans aptitude à devenir des Khmers Jaunes, ils n'ont sans doute aucune chance -- d'autant que le minuscule est sans doute prêt à faire tirer sur eux avant d'accélérer ses opérations de répression --, mais c'est quand même, ici, le bon camp. On peut prendre part sans prendre parti, pour reprendre une formule d'Abellio.

C'est aux Gilets Jaunes qu'on doit enfin l'aveu de la *haine* folle et viscérale qu'éprouvent les bergers et leurs chiens pour les moutons qu'ils tondent en attendant de les faire égorger. On peut espérer que nul n'ira oublier ces propos, plus ignobles et plus vomitifs les uns que les autres (admonestations, mensonges, menaces), formulés par les soutiens du Système, des politicards aux journalopes en passant par les experts, *tous* pourtant d'une incompétence *démontrée* depuis des décennies. Jamais le principe du "deux poids, deux mesures" n'a été aussi clairement démontré aux yeux de tous.

"Si je compare ensemble les deux conditions des hommes les plus opposées, je veux dire les grands avec le peuple, ce dernier me paraît content du nécessaire, et les autres sont inquiets et pauvres avec le superflu. Un homme du peuple ne saurait faire aucun mal ; un grand ne veut faire aucun bien, et est capable de grands maux. L’un ne se forme et ne s’exerce que dans les choses qui sont utiles ; l’autre y joint les pernicieuses. Là se montrent ingénument la grossièreté et la franchise ; ici se cache une sève maligne et corrompue sous l’écorce de la politesse. Le peuple n’a guère d’esprit, et les grands n’ont point d’âme : celui-là a un bon fond, et n’a point de dehors ; ceux-ci n’ont que des dehors et qu’une simple superficie. Faut-il opter ? Je ne balance pas : je veux être peuple." (La Bruyère, *Les caractères*, "Des grands", 25)

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

P.S. : Comme le disait un méchant, "Les gens paisibles, quand on les force à se battre, ils tuent." Ce n'est jamais habile de considérer ceux qu'on exploite comme autant de paillassons, surtout quand on veut aussi les exterminer après leur avoir menti.

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

@Pharamond : Si vous pouviez supprimer le début de paragraphe après la citation de La Bruyère (erreur pendant un copier/coller)... Merci ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

Carine > Je compte les points parce que je n'y crois plus, parce que j'en ai marre d'y croire et puis d'être déçu, parce que le mépris immonde des puissants n'a d'égal que la bêtise médiocre des petits qui les envient, qui ne les blâment pas pour ce qu'il sont mais parce qu'ils ne sont pas à leur place. Je peux me tromper, je peux paraître condescendant, j'en suis désolé, mais c'est ce que je pense en ce moment.

realist > De précédent en précédent, de tentative en tentative nous serons prêts dans 50 ans quand nous ne serons plus assez nombreux pour faire quoi que ce soit.

Blumroch > Je comprends votre sentiment, moi je n'arrive plus à espérer ; 30 ans de déconvenues politiques ont émoussé mes capacités à croire en notre victoire.

Je ne saisis pas ce que je dois enlever puisque la citation est en fin de commentaire. Pouvez-vous préciser en indiquant le début et la fin de la partie à supprimer ?

Écrit par : Pharamond | 21/11/2018

@Pharamond : Désolé de n'avoir pas été assez précis : "Rien que pour les réactions, plus ignobles les unes que les autres, des incompétents au pouvoir et de leurs immondes supplétifs," est à effacer, si vous le voulez bien.

Je n'espère rien, mais le spectacle, pour une fois, me réjouit. ;-)

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

Bonsoir,
Le Peuple bouge comme il peut mais il bouge enfin! et il bouge pas uniquement sur des blogs, sur Facebook, sur le zinc du café du commerce un verre à la main! il bouge et peut- être cela vous dérange? Vous qui savez si bien écrire des YA KA . Le Peuple est dehors, sur le terrain, c'est du concret, la pluie le froid ils les subissent mais si il y avait que cela , menaces , intimidations des flics, des taupes en civil pour provoquer, des insultes de certains en particulier de ceux qui ont de grosses Audi le dédain vous connaissez? et c'est la que l'on constate que les riches en Euros n'en ont rien à faire des petites gens mais ils se trompent car sous ces Gilets jaunes il y a des gens de grandes valeurs! Bruno de Bagnéres de Bigorre

Écrit par : Brunodemai | 21/11/2018

Blumroch > C'est fait.

Pour le spectacle je suis d'accord avec vous et c'est pour cela entre autre que je ne suis pas contre les Gilets jaunes.

Brunodemai > Bonsoir,

Les Gilets jaunes ne me dérangent aucunement, il y a sûrement des gens très bien chez eux et leurs actions parfois ne manquent pas de courage, mais je crains que cela ne s'arrête là. Un peuple qui attend le moment où il n'a plus aucune chance de prendre son destin en main pour bouger a-t-il encore sa place dans l'Histoire. Il a laissé toutes les occasions électorales de changer quelque chose lui échapper, il ne moufte pas quand il est humilié et ne tente quelque chose que quand on touche à son porte-feuille, ce peuple-là n'a plus de dignité.

Écrit par : Pharamond | 21/11/2018

@Pharamond : Merci !

@Brunodemai : Ne soyez pas injuste. Pharamond n'a jamais fait partie des YAKAFOKON, et il a payé de sa personne. Le "Armons-nous et allez vous battre !", c'est à gauche !

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

Malédiction des liens de page en page, je n'arrive pas à retrouver deux touittes vomitifs probablement écrits par des soutiens du régime : au premier individu qui affirme sa volonté de foncer dans les gilets jaunes avec sa belle voiture, un autre répond "avec la roue gauche, ça porte bonheur".
Pendant mon infructueuse recherche, je suis tombé sur ce billet d'inspiration analogue à ceux de fboizard et de Charles Sannat :
http://mesterressaintes.hautetfort.com/archive/2018/11/20/ceux-qui-travaillent-et-qui-paient-6106775.html

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

Blumroch > Les causes du mécontentement des Gilets jaunes est légitime, je regrette seulement qu'il ait tant tardé et qu'il ne soit que d'ordre pécuniaire. Et surtout même en cas d'une très hypothétique victoire je ne crois pas qu'ils sauront quoi en faire.

Vous êtes bien aimable, ma contribution à la cause nationale ne s'est bornée qu'à quelques années de militantisme au FN dans ma jeunesse.

Écrit par : Pharamond | 21/11/2018

@Pharamond : Je vous rassure, je suis sans la moindre illusion, je ne crois pas à la victoire, mais j'aime les causes perdues ("Revolution is an art that I pursue rather than a goal I expect to achieve. Nor is this a source of dismay ; a lost cause can be as spiritually satisfying as a victory." comme le dit fort bien le professeur Bernardo de la Paz). C'est ma manière (invisible) d'être un dandy. ;-) Ce qui me rappelle d'ailleurs un fort bon livre sur le sujet : *La grandeur sans convictions*, d'une certaine Marie-Christine Natta, aux éditions du Félin.

Vous en avez fait plus que moi : dans toute mon existence, j'ai converti *trois* personnes à la méchanceté -- et encore avaient-elles quelques capacités intellectuelles leur permettant de réfléchir sur de certains sujets interdits ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 21/11/2018

Voici l'*adaptation* (je n'ai pas l'humilité du vrai traducteur) d'un court billet rédigé par un Américain. Certaines analogies semblent évidentes. C'est un premier jet, mais le texte original n'est pas trop trahi.

"Je note l'apparition d'une lueur dans le regard de ceux qu'on appelle "les déplorables". Je l'avais déjà vue, cette lueur, à quelques occasions. Son éclat d'acier, forgé dans les blessures reçues au coeur et dans les humiliations endurées avec patience, est signe d'une ferme détermination à ne plus rien céder. Ce regard, c'est celui de l'homme résolu à résister enfin, et à ne plus reculer.

De véridiques paroles ont été prononcées, qui ont fait renaître l'espoir. D'anciennes vertus ont été évoquées, cette fois sans le sourire en coin des intellectuels qui se croient subtils. Est revenu un sentiment qu'on croyait oublié : la réconfortante certitude de n'être plus seul.

Aucun retour en arrière n'est désormais possible, même si la rébellion échoue, même si la tyrannie l'emporte et triomphe. Le peuple sait maintenant avoir été dépossédé de ses droits par ruse, il sait aussi n'être pas seul responsable de la situation, et surtout il sait que son destin n'était pas de vivre dans le malheur. Le peuple connaît maintenant le vrai visage des responsables : une oligarchie d'incapables et de criminels déterminée à les anéantir, lui et son monde, parce qu'elle ne leur accorde aucune importance, aucune valeur et aucun respect."

Écrit par : Blumroch | 22/11/2018

Par certains côtés l' action des "Gilet Jaunes" me désole .. voir des routes bloquées avec des personnes vulnérables (âgées, malades, enfants en bas âge..) passer la nuit dans le froid de leur véhicule à l' arrêt .. tss tss ça ne va pas ! encore heureux qu' aucun ne soit mort dans de telles conditions . Et peut-être , sans doute aussi , des camions chargés d' animaux enfermés des heures sans eau ni nourriture vers l' abomination , qui souffre le martyr dans ce que les technocrates appellent des "conditions réglementées de transport" ! Je comprends la colère populaire , je l' éprouve radicalement ! comme de la nitroglycérine dans le sang ... à ne pas secouer ! c' est avec joie que je verrais bien passer les têtes de Macron , Edouard Philippe , Cataner au bout d' une pique ! eux et , soyons fous , l' assemblée , et le sénat et la liliboboterie au complet , bref ouvrir les vannes du grand nettoyage ! la totale ! que le Diable rit avec Nous !

Écrit par : EQUALIZER | 22/11/2018

Tout ce qui affaiblit ou contredit cette "raie publique" des marchands du temple, avides et arrogants, m'est intéressant et, pour ma part, j'y suis favorable. J'espère que les politocards pantins du sanhédrin vont se faire virer ;o)

Écrit par : téléphobe | 22/11/2018

Blumroch > C'est justement ce qui manque à ce mouvement : "la grandeur".

Joli texte, mais qui peut peut-être s'appliquer à quelques Américains, peuple habitué à braver le pouvoir, mais chez nous j'en doute.

EQUALIZER > Oui, ce sont toujours les plus faibles qui trinquent. On va vous dire qu'on ne fait pas d'omelette sans casser d’œufs, mais ici je crains qu'il n'y ait pas d'omelette. Faire un blocus autour des ministères, des banques et des centres fiscaux, ouvrir les péages, seraient à mon avis bien plus probants... mais plus risqués.

téléphobe > Moi aussi et pourtant...

Écrit par : Pharamond | 22/11/2018

Il y a un moment il faut sortir du discours et taper dans la tôle.

Peu importent les motivations des Gilets jaunes parce qu'elles sont multiples. Ce mouvement traduit un plus que malaise et un ras-le-bol général, il suffi de voir comment en trois jours on est passé du "halte au taxes" à Macron démission".

Nous attendions de l'action ? En voilà et tant pis si le mouvement devait s'essouffler, ce n'est que la mèche d'un mouvement bien plus important

Écrit par : Paul.Emic | 22/11/2018

Une de plus... qui ne mènera à aucun baril de poudre. Si tu savais comme j'espère me tromper !

Écrit par : Pharamond | 22/11/2018

Les récents événements me rappellent *The Flying Inn* (*L'auberge volante*), roman trop optimiste à mon goût, mais aussi prophétique qu'oublié. Le héros, Patrick Dalroy, mène ses troupes au combat contre les traîtres locaux et leurs complices importés : "I will tell you the truth. Our rulers have come to count on the bare bodily cowardice of a mass of Englishmen, as a sheep dog counts on the cowardice of a flock of sheep. Now, look here, Mr. Wimpole, wouldn’t a shepherd be wise to limit the number of his dogs if he could make his sheep pay by it? At the end you might find millions of sheep managed by a solitary dog. But that is because they are sheep. Suppose the sheep were turned by a miracle into wolves. There are very few dogs they could not tear in pieces. But, what is my practical point, there are really very few dogs to tear.”.
Un peu plus tard, il explique le projet des tyrans, projet jadis secret mais désormais avoué au grand jour : “Victory over barbarians. Employment of barbarians. Alliance with barbarians. Conquest by barbarians. That is the great destiny of Empire.”

Comme vous, Pharamond, j'aimerais tant avoir tort !

Écrit par : Blumroch | 22/11/2018

J'avais écris quelque part :
"Quelques avantages à être pessimiste
Si la situation se détériore, non seulement on y est préparé, mais de plus on a la satisfaction d’avoir raison.
Si elle s'améliore, la contrariété d’avoir eu tort est largement compensée par le plaisir de voir les choses s’arranger."

Écrit par : Pharamond | 22/11/2018

Les Bonnets rouges ont gagné en Bretagne. Les Zadistes ont gagné à Notre Dame-des-Landes. Ils se sont bougés le cul et ça a payé.

Les gilets jaunes belges sont redoutables dans leurs actions et les gilets jaunes français sont sur le terrain depuis presque une semaine, dans le froid, la pluie et parfois les insultes.

Bravo à ceux qui se bougent le cul face à une caste méprisante et arrogante, bravo aux femmes gilets jaunes qui sont à l'origine des pétitions sur le net et des manifs.

Et comme l'on dit : un intellectuel assis va moins loin qu'un con qui marche.

Écrit par : Noone | 22/11/2018

+1

Écrit par : Paul.Emic | 22/11/2018

@Pharamond : Variante sur votre heureux aphorisme : "Cassandre, qu'elle ait tort ou raison, gagne toujours." ;-)
Variante sur la réflexion d'Audiard : "Réfléchir sans agir ensuite est inutile ; agir sans avoir réfléchi l'est aussi."

Écrit par : Blumroch | 23/11/2018

... d' où Réfléchir&Agir ! :D
https://reflechiretagir.com/

Écrit par : EQUALIZER | 23/11/2018

Pourquoi il faut y aller demain 24 Novembre:

https://youtu.be/Gb7IVz0XTK0

Écrit par : Carine005 | 23/11/2018

Noone > Je ne connais pas les Gilets jaunes de Belgique, mais les Bonnets rouges et les zadistes avaient des buts bien précis contrairement à nos Gilets jaunes. On ne pouvait pas non plus les taxer de nationalistes entre anti-FN bretons et gauchistes de Notre Dame des Landes. Enfin les premiers luttaient contre une taxe supplémentaire soit encore une affaire de sous et les seconds contre un projet controversé et coûteux dès le départ. Je ne suis pas un intellectuel, mais j'aime bien savoir où mène ce "plus loin".

Blumroch > Oui, c'est bien résumé.

EQUALIZER > Vous êtes abonné ? J'ai honte mais je ne l'ai jamais lu.

Carine005 > Il fallait aussi aller à la MPF... pour quel résultat ?

Écrit par : Pharamond | 23/11/2018

MPF ? la manif pour tous j'imagine ? la MPT était plus un témoignage qu'une contestation : avec femmes et enfants difficile de briser les cordons. Là il ne s'agit pas de témoigner et le pognon rend bien plus tenace que les bons sentiments

Écrit par : Paul-Emic | 23/11/2018

Les Bonnets rouges ont également été diabolisés, on les a accusés d'être des identitaires bretons tendance sympathisant extrême-droite. Christian Troadec, le leader de Carhaix avait été obligé de faire une mise au point :

« L’extrême droite n’a pas sa place parmi les Bonnets rouges ».

Comme les gilets jaunes, le mouvement des BR était inclassable, toutes les tendances politiques y étaient représentées.

Il suffit d'agiter l'épouvantail de l'extrême-droite pour disqualifier un mouvement. Les gilets jaunes n'y échappent pas puisque les macronistes parlent de chemises brunes sous les gilets jaunes.

Et quand ça ne suffit pas à mater les révoltes, on fait entrer dans les manifs des casseurs professionnels, des black blocs. On a vu le 1er mai dernier à Paris. Et probablement demain également. Les gouvernements de gauche comme de droite savent les instrumentaliser, ils les laissent entrer dans les manifs alors qu'on les voit arriver de loin avec leurs sacs à dos. Beaucoup de gilets jaunes hésitent à se rendre à Paris demain à cause du risque élevé de violence.

Écrit par : Noone | 23/11/2018

"L’extrême droite n’a pas sa place parmi les Bonnets rouges", *dixit* un chef des Bonnets rouges. Phrase suivante : "Comme les gilets jaunes, le mouvement des BR était inclassable, *toutes les tendances politiques y étaient représentées*." Toutes *sauf* celle des méchants, qui n'y avaient donc pas leur place (déclaration *supra*). Très gauchiste, cette attitude -- comme la Bretagne, dernier bastion socialiste, sauf erreur. ;-) "Liberté d'expression pour tous si et seulement si ils sont de nos amis, et que les autres abusent de leur liberté de se taire".
Incidemment, ce mouvement n'avait-il pas pour origine une histoire de taxe via des portiques ? Mouvement qui s'est soudain calmé avec un aménagement de la taxe, ce me semble. On peut espérer que les Gilets jaunes ne seront pas aussi facilement réduits au silence avec un os à ronger catégoriel et limité.
Incidemment, BR, c'est une abréviation ordinairement réservée aux sanglantes *B*rigades *r*ouges, en français comme en italien.
Pour le reste, je ne pense pas autrement que le camarade Noone : le pouvoir va encourager les violences perpétrées par ses supplétifs gauchistes ou importés, et n'attend probablement qu'un prétexte pour tirer : c'est une tradition "républicaine", tout comme la trahison.

Écrit par : Blumroch | 23/11/2018

Suggestion de correction automatisée : Vous avez écrit "Emplacement *autorisé* et *choisi* par l'oligarchie pour une manifestation du peuple en colère". Ne vouliez-vous pas écrire : "guet-apens" ?

Écrit par : Blumroch | 23/11/2018

il va y avoir des provocations mais le mouvement est beaucoup plus autonome que les BR s'il surmonte l'epreuve ça va etre chaud pour Juju

Écrit par : Paul-Emic | 23/11/2018

il va y avoir des provocations mais le mouvement est beaucoup plus autonome que les BR s'il surmonte l'epreuve ça va etre chaud pour Juju

Écrit par : Paul-Emic | 23/11/2018

il va y avoir des provocations mais le mouvement est beaucoup plus autonome que les BR s'il surmonte l'epreuve ça va etre chaud pour Juju

Écrit par : Paul-Emic | 23/11/2018

Ce qui est intéressant avec les gilets jaunes, c'est que ça ne passe pas par les partis politiques et les syndicats. Je ne sais pas sur quoi cela débouchera, mais peut-être sur de la solidarité entre des gens qui y auront participé. Une manière de se communautariser sans faire de partition de territoire.

@ Noone

"les macronistes parlent de chemises brunes sous les gilets jaunes".

Les macronistes ne sont pas matures. Des blagues sur jaune devant et marron derrière. A leur âge!
Plus sérieusement, l'épouvantail de l'extrême droite n'effraie plus grand monde.

Écrit par : Sven | 23/11/2018

@Phara ... oui je suis abonné à R&A depuis le début ... ;)

Écrit par : EQUALIZER | 24/11/2018

Eh bien, si c'est l'*acmé* de leur réflexion politique et s'ils sont tous comme lui, la révolte est mal engagée :

http://www.bvoltaire.fr/benjamin-cauchy-les-gilets-jaunes-sont-en-train-dinfluer-sur-la-vie-politique-du-pays/

J'ai cru lire un cégétiste ou assimilé. This hurts. Y'en a qui finiront au seuzeu, voire ministres, en tout cas chroniqueurs subversifs à la tévé. :-( Par chance, il n'est que "l’un des portes-parole des gilets jaunes". J'espère pour eux que les autres sont *différents*.

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

@blumroch

Il n'y a pas eu d'aménagement de taxes suite aux manifs des Bonnets rouges, le projet Ecotaxe a été totalement supprimé. Donc belle victoire pour les Bonnets rouges.

L'Est de la France aurait pu se mobiliser comme la Bretagne puisque suite à l'instauration de l'écotaxe en Germanie, les camions se sont mis à passer par l'Alsace. Donc pollution, dégâts des routes, etc ...

Il faut savoir que c'était Sarkozy qui avait confié la gestion de l’écotaxe à une entreprise privée, Ecomouv SAS, une entreprise italienne. Le contrat avait été signé en toute discrétion par N. Kosciusko-Morizet, V. Pécresse et F. Barouin.

Quand ça ? Je vous le donne en mille Emile, le jour de l’élection présidentielle, le 6 mai 2012, par les responsables du précédent gouvernement Sarkozy ! Ça urgeait on dirait pour le marché juteux.

Et pour cause, l’accord devait rapporter annuellement 760 millions € à l’Etat français ET 440 MILLIONS € à Ecomouv SAS. Tout ça pour une mise de fonds de 30 millions €, ça c’est du retour sur investissement où je ne m'y connais pas. Et Ecomouv avait négocié 800 millions € en cas de rupture de contrat.

Un joli combo UMPS/Etat/kleptocratie avec l’argent des tribuables. Et c’est loin d’être le seul.

La Tribune avait révélé que le coût de la collecte par Ecomouv représentait 27 % exactement si on lissait le contrat sur 13 ans et 3 mois, la durée du contrat conclu entre l’Etat et Ecomouv, installation comprise. DONC PLUS DU DOUBLE DU 13 % DES ALLEMANDS avec Toll Collect.

Un scandale d'Etat, enfin un de plus, et on s'étonne que le pouvoir d'achat des Français se barre en sucette.

Au fait, ce n'est pas "le" camarade, mais "la" ;0)

Écrit par : Noone | 24/11/2018

@Noone : Merci pour ces précisions fort instructives. Cette belle escroquerie mériterait de s'appeler une ferrandade ou une ferranderie.

Belle victoire, certes, mais limitée et catégorielle quand même.

C'est donc noté et je m'en saurai souvenir, camaradE ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

Il va falloir que je refasse un pochoir
Pour taguer, non pas les murs mais.... les trottoirs,car les murs c'est interdit,les trottoirs c'est permis

J'avais l'idée de commencer par

"Macron
a pris le melon



Mais c'est la dernière ligne qui pêche, j'ai pas d'idée
Je pourrais rajouter"c'est une tête de con" mais ça, toulmonde le sait

Si quelqu'un a une suggestion.....

Écrit par : Kobus van cleef | 24/11/2018

Point ne suis poète mais je verrais bien quelque chose dans ce genre :

Qu'il finisse comme Néron !

Variante si le pochoir est assez grand :

Il a mis la France en feu,
Alors qu'avec l'aide des Dieux,
Il finisse comme Néron !

Y' peut-être moyen de rappeler une vieille histoire en évoquant "la reine et son tout p'tit m*i*cron".

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

"Qu'il finisse comme Néron !"

Ah! Moi je verrais plutôt comme Heliogabale, ça lui convient trés bien.

Écrit par : realist | 24/11/2018

Un méchanconiste enthousiaste et insoumis s'adresse à un Foutriquet 2.0 bien seul puisqu'il n'est accompagné que par son PM à un coup et par Castaner a.k.a. Simplet :
-- Je veux vous aider à combattre les nationaux-populistes et les gilets jaunes !
-- Qu'est-ce qui vous a motivé ?, interroge le maître des Rolex.
-- J'aime les causes désespérées.

Inspiré par une planche du *Baron noir* de Got et Pétillon.
C'est évidemment de la fiction.

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

L'histoire se répétant parfois en farce, seront-ils, sa mère et lui, contraints au suicide par ses maîtres, comme son homonyme Naevius Sutorius Macro et sa femme le furent par Caligula ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Naevius_Sutorius_Macro

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

Témoignage de Fortune, constat de Werner :
https://paulfortune1975.wordpress.com/2018/11/24/24-novembre/
https://ericwerner.blogspot.com/2018/11/en-trois-parties.html

Écrit par : Blumroch | 24/11/2018

@Blumroch

Joli haiku. Merci pour les liens. On entre l'après-démocratie et l'avant guerre civile.

@kobus
Je rajouterai et inversement pour votre pochoir. Ad libitum.

Écrit par : Sven | 25/11/2018

@Sven ça fait quelque temps déjà que nous avons franchi la porte, mais au début ça ne se voit pas vraiment il n'y a pas de rupture. Il y a 10 , 15 ans j'appelais cela la dictature molle, maintenant elle se raidit et plus fort tous les jours . Ils vont bientôt nous faire un priapisme dictatorial.

Écrit par : Paul.Emic | 25/11/2018

@Sven : Joli *seulement*, cet haïku signé Kvc et B ? Incapable d'expliquer la différence entre un bon et un mauvais haïku (c'est comme pour les chasseurs), un universitaire japonais sollicitait, avec candeur, l'approbation de Koestler : "Alors, peut-être que *tous* les haïkus sont excellents ?" (c'est dans *Le lotus et le robot*, sauf erreur). ;-)
@Paul-Emic : "priapisme dictatorial" avec ou sans cantharidine mentionnée par Monteilhet dans *La part des anges* ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/11/2018

Macron
Fanfaron
Pris le melon
Finira comm'Néron !

En le taguant en vertical

Écrit par : Kobus van cleef | 25/11/2018

Paul-Emic > Oups, c'est bien la MPT. Pourquoi diable ai-je mis un "F" car ce n'est même pas un lapsus révélateur sinon j'aurais mis un "R" pour la Manif Pour Rien ?
On nous avez pourtant promis une prise de conscience à l'époque.

Noone > C'est tout le problème.

Kobus van cleef > "Micron m’agace" pour faire voltairien ?

Blumroch > On ne suicide plus aujourd'hui, on fuit ou est suicidé.

Curieuses et amusantes similitudes avec l'antique Macro.

Le témoignage de Paul Fortune est intéressant, mais cela reste une impression.

realist > Ce serait le minimum, en effet.

Écrit par : Pharamond | 25/11/2018

Je mentionnais *supra* un individu au discours de cégétiste ou assimilé, ajoutant qu'il finirait au seuzeu, voire ministre, en tout cas chroniqueur subversif à la tévé.
Si j'en crois une brève lue à l'instant chez fdesouche, c'est bien parti pour lui. L'animal, qui répond aux initiales B.C. (ses braies sans doute) vient de lancer le "mouvement citron" opposé à toute radicalisation. Sur BFMicron, évidemment. "Where else ?"
Je crois me souvenir d'un meneur traître comparable, passé, voici quelques années, chez les socialopes jusqu'à se faire élire député ou autre.
C'est joli.

Écrit par : Blumroch | 26/11/2018

Ce n'est guère étonnant, ce genre de mouvements génèrent toujours des "porte-paroles" équipés d'une magnifique langue de bois et de superbes dents longues.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2018

@Blumroch ... il s' agit d' Edouard Martin , délégué "CFDT" puis tête de liste PS.... élu depute à l'UE ... un "social traître" dans toute sa splendeur . Une balle ? ;)

Écrit par : EQUALIZER | 27/11/2018

@EQUALIZER : Merci ! Je n'avais pas retenu le nom de ce triste individu.
Yep ! Et payée par sa famille ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/11/2018

Avant que sa chaîne ioutub ne soit fermée, cette récente vidéo de l'ami La Mite mérite d'être méditée :

https://www.youtube.com/watch?v=nLZmDtS36IE

Écrit par : Blumroch | 27/11/2018

La Mite peut remplacer une éolienne tant il parle avé lé mains :D mais c' est bien dit avé l' assent ! je fais suivre ! ;)

Écrit par : EQUALIZER | 28/11/2018

@EQUALIZER : Contrairement à une éolienne, La Mite produit une réelle énergie communicative ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/11/2018

"La Mite produit une réelle énergie communicative ! ;-)"
Et d'ailleurs je m'en vas de ce pas (de l'oie) la relayer.

Écrit par : Carine005 | 28/11/2018

Blumroch > Cette homme a réussi à trouver un style qui ne ressemble à aucun autre et surtout c'est drôle et juste.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2018

A en juger par ses vidéos, le personnage, dont j'ignore tout, est aussi sympathique, talentueux, rationnel et cultivé que presque tous les membres de certain club polémo-diététique (j'en sais au moins un qui ne saurait sans mentir cocher les cases "sympathique" et "talentueux"). ;-)
Il mériterait d'être plus diffusé -- par exemple, je ne crois pas l'avoir vu mentionné chez l'excellent La Lime (et comme on ne peut y laisser de commentaire, apparemment...).

Écrit par : Blumroch | 28/11/2018

Mon Dieu à qui pensez-vous ?

Oui, loin du parler "djeunes" de certaines de notre camps ou des réflexions interminables d'autres il arrive à être amusant et pertinent.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2018

Guess who ! (Il aurait un pseudonyme doublement israélite, quand il ne l'est même pas, me dit-on !) ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/11/2018

Diable ! Et le bonhomme viendrait ici ?

Écrit par : Pharamond | 28/11/2018

@Blumroch

"chez l'excellent La Lime (et comme on ne peut y laisser de commentaire, apparemment."

Si, si , il y a des commentaires chez Boizard mais leur accès est trés aléatoire, par exemple si vous allez directement à la page:

https://fboizard.blogspot.com/2018/11/gilets-jaunes-le-peuple-na-ni-raison-ni.html

Vous ne voyez rien, si par contre vous passez par la page:

https://fboizard.blogspot.com/2018/11/elle-est-belle-la-police-du-pouvoir.html

Et que vous cliquez le lien
"Voici ce que j'ai répondu à commentateur à ce sujet :"
Vous avez accès à cette première page avec 30 commentaires!
(mais vous ne voyez pas de commentaires sur la page supra alors qu'il y en a probablement...)

Je n'ai pas encore élucidé le "magic spell"...

Écrit par : realist | 28/11/2018

@Pharamond : C'est même sa base principale. "Where else ?" ;-)
@realist : Sidérant. Votre second lien donne bien accès à des commentaires (dont j'ignorais, pour ma part, l'existence)... à condition de désactiver tous les modules de protection que j'ai installés sur Firefox (NoScript, uBlock et quelques autres). Même ainsi, toujours rien sur d'autres pages que je viens d'essayer, alors qu'elles doivent bien comporter des commentaires, elles aussi. Mystère...

Écrit par : Blumroch | 28/11/2018

Blumroch > Mon Dieu, il arrive de ne pas voir ce qui se trouve sous son nez ! Mais encore une fois vous brouillez les pistes un peu artificiellement avec de la fausse modestie.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2018

@Pharamond : Ié soui simeuplemant loucid sur mes faibles connaissances, aptitudes et capacités. Comme on le dit dans *Stranger in a strange land*, "I am only an egg", "Je ne suis qu'un oeuf". ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/11/2018

@realist : Update ! Avec un Firefox laissé délibérément sans la moindre protection (flicage garanti par tous les sites possibles, exécution de code sans contrôle, et autres nuisances potentielles), un clic sur "publier les commentaires (Atom)", chez La Lime, ouvre *parfois* un onglet affichant des commentaires. C'est capricieux. Pas certain qu'on y perde grand-chose.
Your mileage may vary. Batteries and safety belt not included. Etc.

Écrit par : Blumroch | 29/11/2018

Oh, le vilain menteur !

Écrit par : Pharamond | 29/11/2018

@Pharamond : Et voilà, suffit de dire la vérité pour n'être pas cru. "Truth is no defense." ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/11/2018

Le réel ne sert à rien ;-)

Écrit par : Pharamond | 30/11/2018

A rien d'autre qu'à mettre en danger de belles théories.

A ce propos j'ai lu qu'un gugusse intentait un procès contre un État (je crois bien que c'est le nôtre mais je n'y mettrais pas quand même ma main à couper) pour qu'on modifie sa date de naissance, qu'on le rajeunisse de 20 ans, au prétexte que si on modifiait le sexe d'un individu on pouvait bien le rajeunir.

Écrit par : Paul.Emic | 01/12/2018

j'ai retrouvé, c'est aux Pays-Bas, devenu le pays de tous les excès
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/11/08/97001-20181108FILWWW00121-pays-bas-un-homme-exige-que-son-age-legal-soit-rajeuni-de-20-ans.php

Écrit par : Paul.Emic | 01/12/2018

Paul.Emic > Pourquoi pas ? Dans ce monde de fous soyons fous.

Écrit par : Pharamond | 01/12/2018

effectivement pourquoi pas, c'est bien la devise de notre époque. Comme disaient Chevallier et Laspales dans un de leurs skrtches "Tout est possible tout est réalisable"

Écrit par : Paul.Emic | 01/12/2018

Réalisable, pas toujours, mais il faut tenter.

Écrit par : Pharamond | 01/12/2018

J'ai retrouvé Sven à la manif bordelaise cet après midi
Nous nous nous sommes perdus quand les grenades lacrymo ont commencé à pleuvoir.

Je ne sais pas ce qui peut en sortir, mais je trouve ce mouvement intéressant.
Pas ou très peu de conscience politique en général, mais il suffirait de peu.
J'ai distillé un peu de propagande nauséabonde sur la Place Pey Berland : pas de réaction de rejet, mais pas d'enthousiasme non plus.
Les gens sentent qu'il y a quelque chose, mais ils n'arrivent pas à discerner ce que cela peut être, aveuglés par 40 ans de matraquage des médias, de l'éduc-nat et autres officines de la bien pensance.
Les gens sont déterminés à revenir, détermination renforcée par les gazages.
Il y avait aussi des "bourgeois fillonistes" dans la manif, du moins au départ de la Place de la Bourse, bourgeois qui n'étaient pas là les semaines précédentes paraît-il
Patrick Buisson serait-il entrendu ?

Écrit par : Philippe Dubois | 01/12/2018

Ce samedi, gagnant Langon où nous devions retrouver une amie de longue date, nous avons croisé de rares voitures ayant un gilet sur le tableau de bord (une vingtaine tout au plus). Plusieurs dizaines de personnes rassemblées à l'entrée et à la sortie de l'autoroute que nous avons empruntée, ainsi qu'à un grand rond-point (avec cantine et tentes). Slogans trahissant une considération mesurée pour Foutriquet 2.0 et sa clique. Quelques grands drapeaux français et même un drapeau breton. Atmosphère de kermesse souriante et bon enfant. Aux péages rendus gratuits, ralentissement à peine symbolique. Présence policière au rond-point seulement, où un flic prenait des photos de la foule. Bref, rien à voir avec l'image donnée par les désinfos télévisées vues le soir.

Écrit par : Blumroch | 01/12/2018

Philippe Dubois > Merci pour votre témoignage. Même si je ne crois toujours pas à un changement radical je soutiens à 100% les Gilets jaunes dans leur volonté de faire tomber le freluquet mégalo. Cela ne servira à rien, mais quelle joie j'éprouverais à le voir quitter l'Elysée comme la baudruche qu'il est.

Blumroch > Depuis quelques jours j'ai moi aussi un gilet sur mon tableau de bord. Etre méprisé par le Système ne se refuse pas.

Écrit par : Pharamond | 02/12/2018

Excellente idée , moi aussi car le défaut de gilet de sécurité (jaune ou orange) est passible d' amende ! :-)
https://uploads.points12.fr/uploads/2014/04/infographie-defaut-gilet-jaune.jpg

je respecte donc la Loi ... ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 03/12/2018

@Pharamond : Ici, le gilet a suscité quelques regards étonnés, mais mon air féroce décourage les réflexions. ;-)

Comme l'ont remarqué les camarades Dubois et Sven, le niveau de conscience politique est malheureusement encore trop faible chez les Gilets jaunes, qui pourraient pourtant aisément et rapidement s'informer sur la destination des sommes qui leur sont extorquées, comme sur la guerre à mort qui leur est menée. Espérons en tout cas qu'ils n'iront pas croire le pathétique discours du Système affectant de déplorer les actions de ses propres supplétifs pour mieux justifier la répression "légale" qui s'annonce. Quelques minutes de TF1 et de BFM, ce soir, suffisaient à donner la nausée. Etre pris pour un crétin par ces *morons*, c'est doublement insultant.

Écrit par : Blumroch | 03/12/2018

Qui voudrait composer une équipe de gouvernement n'aurait qu'à recruter parmi les cerveaux de la "fachosphère". Outre Pharamond le Grand, ces noms viendraient aussi à l'esprit :
https://ericwerner.blogspot.com/2018/12/
https://fboizard.blogspot.com/2018/12/gilets-jaunes-je-suis-tres-inquiet.html
(je signale ces billets pour les ceusses qui, peut-être, ne songent pas à visiter ces autres sites de temps à autre)

Écrit par : Blumroch | 03/12/2018

EQUALIZER > Il faut la respecter et le prouver en exhibant l'objet.

Blumroch > "Ventre affamé n'a point d'oreille" dit l'adage, je crains que nous ayons encore le ventre trop rempli.

Vous êtes trop bon avec moi et me surestimez, je suis un piètre orateur, un organisateur paresseux, un indécis chronique et mon cerveau n'est guère performant. Mais merci tout de même.

Écrit par : Pharamond | 03/12/2018

@Pharamond : Je ne surestime personne -- pas même moi, c'est dire ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/12/2018

La fumisterie mondiale du réchauffisme et la transition énergétique qui va avec font parties de la plus grande escroquerie du siècle.. Hulot "aurait pu" mais qu' attendre de gens prisonniers d' une croyance dogmatique ? l' Ecologie est aux mains des profiteurs ... et le "bien commun" dans tout ça ?

https://www.energie-crise.fr/Comment-Nicolas-Hulot-pourrait-etre-un-grand-ministre-de-l-environnement

Écrit par : EQUALIZER | 04/12/2018

Faut pas se contreficher des gilets jaunes !
Ils vont tenir.
Ils savent pour qui et pour quoi ils se battent.
Et c'est pas la vague promesse de "geler" les taxes et les nouveaux points de contrôle technique des bagnoles qui va les faire rentrer.
Des héros !

Écrit par : Carine | 04/12/2018

Blumroch > :-D

EQUALIZER > Ceux qui rentre dans le gouvernement et en ressortent parce qu'ils ne peuvent soit disant rien faire sont des menteurs ou des c... Dans les deux cas ils ne méritent aucune indulgence.

Carine > Il y a un peu de provocation dans le titre de ce billet ; ils ont ma sympathie même si je n'en attends rien.

Écrit par : Pharamond | 04/12/2018

Le billet de l' ingénieur atomiste a le mérite de rester poli , là où je ne retiens plus le mépris , l' écoeurement , que m' inspire tous ces "Hulot" .. Je n' ai pas pu suivre l' allocution d' Edouard Philippe tant ce type me dégoûte au plus haut point , Macron j' en parle même pas ! RIEN à attendre de cette sale engeance !

Écrit par : EQUALIZER | 04/12/2018

Écrire un commentaire