Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2017

Un peu de bon sens

Dieudonné, Soral : les raisons de mon soutien (les enjeux du révisionnisme) par Vincent Reynouard visible ici

Commentaires

En général j' ai beaucoup d' empathie pour les persécutés de notre "nouvelle Inquisition" ! et pour un Saint-Augustin , combien de Torquemada ? ;) les français sont le seul peuple à avoir en permanence son état contre lui disait Abel Bonnard dans Les Modérés (me semble-t-il?) un livre des années 30 qui n' a pas pris une ride (écrit dans un français impeccable) ..

Écrit par : EQUALIZER | 25/11/2017

Aujourd'hui on ne même plus dire que nous avons l'Etat contre nous puisqu'il n'existe plus, juste un organe fantoche simple exécutant de l'UE et du Capital.

Écrit par : Pharamond | 25/11/2017

Le problème, c'est que Soral et Dieudonné sont "révisos" parce qu'ils sont contre les Juifs et ils sont contre les Juifs, parce que le racisme, "çay le mal". C'est un peu con-con d'être contre les Juifs en étant fonctionnellement "juif".

Écrit par : UnOurs | 25/11/2017

Euh... je n'ai pas compris le sens de ton commentaire.

Écrit par : Pharamond | 25/11/2017

Je ne défends pas Soral ou Dieudonné, mais je crois que ce qu'ils n'aiment pas chez les élites juives c'est qu'ils sont intouchables alors qu'ils crient à l'assassin pour un oui ou un non, qu'ils militent contre le racisme et pour la submersion migratoire de l'Occident alors qu'ils sont racistes et pour les frontières quand cela concerne Israël.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2017

Je n'aime pas non plus le "double discours" des Juifs, mais ce n'est pas pour autant que je dénie aux structures identitaires juives leur profonde pertinence.

Écrit par : UnOurs | 26/11/2017

Jusqu'à quel point ?
Il est évident que les reptation de nos instances sont plus répugnantes que les lobbys auxquels ils se soumettent, mais cela ne les innocente aucunement.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2017

"Jusqu'à quel point ?"

Ils ont tout juste: le sang et le terre.
Cela ne les empêche pas d'être coupables,
en tant que "communauté organisée",
organisée contre nous.
Rappelons que les nazis ne les combattaient
pas comme inférieurs, mais comme concurrents.

Bon, sujet rebattu douze mille fois, le planétarisme sans les Juifs, ça reste du planétarisme.

Écrit par : UnOurs | 26/11/2017

Non sommes d'accord. Lucien Rebatet disait :
« Je savoure le paradoxe historique qui a conduit les juifs d'Israël à défendre toutes les valeurs patriotiques, morales, militaires qu'ils ont le plus violemment combattues durant un siècle dans leur pays d'adoption. »

Mais Soral n'est pas planétarisme me semble-t-il. Pour Dieudonné je n'en sais rien.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2017

Excellente citation que je me permettrai de réutiliser ailleurs ;-)

Écrit par : UnOurs | 27/11/2017

Je trouve aussi, Rebatet a d'ailleurs fini sioniste.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2017

Les commentaires sont fermés.