Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2017

À savoir en cas de départ en exil aux USA

La "diversité" par état aux États-Unis

most-diverse-states-in-america jpg.jpg

Source : ici

Commentaires

Heureux pays qui autorise encore ces statistiques...
Je vois que l'Utah a bien changé : faudra donc, pour l'heure, choisir entre le Vermont et le Maine.

Écrit par : Blumroch | 07/11/2017

Et quelle couleur (si j'ose dire) correspondrait aux métis ?
Le melting aurait-il disparu du pot ?

Écrit par : Boutros | 08/11/2017

@Boutros : "Two or more", peut-être ? Jolie facétie sur "melting pot", en tout cas. ;-)

Écrit par : Blumroch | 08/11/2017

Amusant de voir que l'état où l'on trouve le plus de "natives amérindiens" est... l'Alaska. Personne ne trouve la proportion d'hispaniques (même au Texas) quand même assez préoccupante ?

Écrit par : Nordiste | 08/11/2017

Il manque des races, au moins une... enfin je pense ;o)

Écrit par : téléphobe | 08/11/2017

Notons que Stephen King ou John Connoly, auteurs résolument progressistes fustigeant les racistes enfermés dans leur haine des Autres vivent...au Maine.

Écrit par : Vryko | 08/11/2017

Blumroch > Un de mes neveux me dit que s'il gagnait au loto il irait dans le Maine et se délecterait de voir de loin l’effondrement de l'Europe engloutir les bobos et les crétins. Il est méchant.

Boutros > Avec le métis c'est compliqué : à partir de quel pourcentage on est pris en compte ?

Nordiste > Trump, peut-être ?

téléphobe > Par Yahvé, je ne vois pas de quoi vous parlez.

Vryko > Eh oui, les bobos progressistes sont partout les mêmes : "faites comme je dis, pas comme je fais".

Écrit par : Pharamond | 08/11/2017

Notons que Stephen King ...
++++++++++++++++++

Qui a reçu récemment la monnaie de sa pièce avec une énième adaptation ratée au cinéma. Hé oui, il fallait choisir Matthew McConaughey qui aurait fait un excellent pistolero, au lieu de l'insipide représentant de la "diversité".

Écrit par : UnOurs | 08/11/2017

@Pharamond : Ce n'est pas être méchant que de se réjouir du juste châtiment des bobos et des crétins. Votre neveu oublie les vraies victimes : ceux qui auront vu la catastrophe arriver et qui auront averti en vain. :-(

Écrit par : Blumroch | 08/11/2017

UnOurs > Je n'ai pas lu "La Tour sombre", mais d'après ce que j'en ai vu dans le film cette histoire n'a absolument aucun intérêt. Matthew McConaughey en pistolero n'y aurait pas changé grand chose.

Blumroch > C'est ce que je lui dis en y ajoutant les enfants, il me rétorque que les "lucides" ne constituant qu'une toute petite minorité et les enfants étant destinés à devenir comme leurs aînés cela ne lui gâchera pas le spectacle.

Écrit par : Pharamond | 08/11/2017

@Pharamond : Votre neveu est d'un *cynisme* révoltant, mais il manie bien la logique. ;-)

Écrit par : Blumroch | 08/11/2017

@Nordiste

En tant qu'identitaire, pour moi, le Texas est aux latinos. J'espère voir l'effondrement des US comme on a assisté à celui de l'URSS. On sera dans la situation des pays de l'Est, l'homogénéité ethnique en moins.

@Pharamond

Passer à l'ennemi comme veut faire votre neveu, comment ça s'appelle déjà :-)
Je serai favorable à la perte des droits et de la citoyenneté après un certain temps passé à l'étranger. En cas de retour au bercail, il faudrait montrer patte blanche pour les récupérer via des travaux d'intérêts généraux ...

Écrit par : Sven | 08/11/2017

En cas de retour au bercail, apatride et sans papiers, c'est la vie douce assurée, toute gratuite et sans impôts.
Ah non pourtant, ya un hic. Faut pas être blanc, ça rend les employés de préfecture et de la CAF soupçonneux.

Écrit par : Carine | 09/11/2017

@Sven : En effet le Texas, le Nouveau Mexique et la Californie sont des terres mexicaines - vous avez tout à fait raison.
@Carine : Les 'fonctionnerfs' n'aiment pas trop le mâle blanc ;o)

Écrit par : téléphobe | 09/11/2017

@Sven : "Montrer patte *blanche*", dites-vous... Agent provocateur ! ;-)
@téléphobe : Ils ne l'aiment un peu, le mâle blanc, que pour lui soutirer l'argent qu'il espérait soustraire au racket étatique appelé "impôt" ; on les appelle alors des *ponctionnaires*. ;-)
Je n'irai pas vérifier, mais je parie que le mot, qui vient de me venir à découvrir le vôtre, excellent, a déjà été trouvé. :-(

Écrit par : Blumroch | 09/11/2017

Blumroch > Je le pense aussi.

Sven > Le Système est aussi présent ici que là-bas voire plus et le peuple américain n'est pas forcément notre ennemi.

Bigre, vous êtes sévères avec les expatriés, mais cela n'est pas un problème puisque bientôt plus personne ne voudra revenir.

Carine > Pour les Blancs "c'est bosse ou crève !"

Écrit par : Pharamond | 09/11/2017

@Carine
"En cas de retour au bercail, apatride et sans papiers"
Je n'ai pas parlé de perte de nationalité mais de perte de citoyenneté, c'est-à-dire pas de droit de vote par exemple. Et de droits: pas de priorité pour les places en crèche, une sécu au rabais... dans le cas d'absence du territoire européen pendant plus de cinq ans.

@Blumroch
"Agent provocateur ! ;-)"
Je me doutais que ça vous plairait.

@Pharamond
Je n'ai rien contre le peuple américain, et tout particulièrement rien contre les "rednecks" et autres petits blancs que l'on a coutume de mépriser dans les médias. Simplement, l'implosion des USA est à mon avis notre seul espoir. Et je m'en réjouirai comme je me suis réjoui de la disparition de l'URSS. Pourtant je considère que les peuples européens de l'est comme des peuples frères et n'ai rien contre les peuples asiatiques de l'ex-empire soviétique. Les musulmans chez eux ne me dérangent pas.
Les expatriés que j'ai côtoyé et que je côtoie toujours ne me sont pas sympathiques. Ce sont, le plus souvent, de fervents partisans de la mondialisation, des adeptes de ce que Michéa appelle la double pensée ... Le "ouineur" de la mondialisation qui chie sur l'enraciné et qui ne sent Français que lorsque son passeport bordeaux lui permet d'éviter des emmerdes dans des pays crasseux ou lorsqu'il s'agit de bénéficier de soins gratuits ou presque lors de ses rapides retours au bercail, aussi bizarre que cela puisse paraître.
Parmi les nombreuses anecdotes que je pourrais vous raconter à ce sujet, j'étais de passage dans un pays tropical pour le boulot. Mes collègues m'invitent à déjeuner le dimanche midi. Cachant ma joie, je m'y rends. Il y avait d'autres expats que je ne connaissais pas. Un de mes collègues me présente comme jeune recruté au directeur d'une institution française. La réaction de ce brave monsieur a été de dire à mon collègue qu'il était important de recruter des jeunes pour payer leur retraite. J'ai eu des fourmis dans les poings. Et en bon chrétien, j'espère qu'une bonne cirrhose (il fait soif dans les pays tropicaux) réduira la durée de nos contributions.

Écrit par : Sven | 09/11/2017

@Sven : Bien étrange, la réaction de ce directeur expatrié, qui devrait savoir que le problème des retraites est réglé grâce à la présence, judicieusement organisée par nos maîtres désireux de nous en faire la surprise, de fort nombreux bac+8 d'importation, tous travailleurs et enthousiastes à l'idée de contribuer à la grande pyramide de Ponzi étatique française -- en tout cas, c'est un discours que je crois avoir entendu ces quarante dernières années. ;-)
Pour le reste, chacun chez soi, et que chacun défende *loyalement* ses couleurs.

Écrit par : Blumroch | 09/11/2017

Sven > Oui, en majorité ce sont des opportunistes qui se déplacent là où c'est intéressant pour eux et courent se réfugier en France en cas de besoin ; l’individualiste égoïste moderne dans toute sa splendeur, lié à rien ni personne.

"La patrie d'un cochon se trouve partout où il y a du gland."

Fénelon

Écrit par : Pharamond | 10/11/2017

Écrire un commentaire