Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2017

Le jeu des deux images (264)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

264a.jpg

264b.jpg

 

 

Commentaires

Hmm... Voilà qui promet bien des celtitudes. Peut-on trouver la réponse tout d'un bloc ?

Écrit par : Nordiste | 01/04/2017

Les méandres de l'esprit humain permettent bien des choses, mais j'en doute. Il ne faut pas céder, ici, à la facilité et se focaliser sur ce qui pourrait paraître évident.

Écrit par : Pharamond | 01/04/2017

Un sanglier.
Pour la croix, je ne connais pas ce symbole ^^.
Un symbole de tir peut-être ? Un viseur ?
Donc je dirais Dominique Voynet, qui avait prétendu donner des ordres aux Briérons quant à leurs chasses et qui avait eu quelques soucis.

Écrit par : Carine | 01/04/2017

Non, désolé, ce n'est pas la déjà oubliée Voynet.

Bon, à vouloir que mes énigmes ne cèdent pas trop rapidement, j'espère ne pas avoir trop compliqué.

Indices : le sanglier est symbole, mais aussi gibier et la croix, symbole de même, mais aussi objet.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

la croix solaire -croix celtique- que l' on retrouve déjà dans " l'alphabet " de Glozel , et sur des pierres gravées de la plus lointaine préhistoire (comme swastika et Lauburu). Quant au sanglier ... repris par les "identitaires" en signe de résistance gauloise . Oui .. mais le sanglier des Ardennes , surnom de Guillaume de la Marck (exécuté à Maastricht en 1485, ville porte-poisse?) je patauge dans la bauge ..

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

Comme Equalizer, je pense à Guillaume de la Marck qui s'opposa au prince -évêque de Liège, Louis de Bourbon.

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

A moins que ce ne soit Louis de Bourbon lui-même qui fut supporté à la fois par Louis XI de France et par Charles le Téméraire ?

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

mais quid de la croix celtique dans tout ça ... j' en suis comme un gland de chêne ...

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

Y'aurait bien Arthur (le sanglier de Cournouailles) qu'était un peu celte aussi sur les bords...Mais je doute. ;-)

Écrit par : Arthourr | 02/04/2017

Arthourr
Faut pas douter comme ça !

Écrit par : Carine | 02/04/2017

Un gibier de croix est un gibier de potence, mais de cette espèce, les ressortissants sont légions.

Écrit par : Nathanaël | 02/04/2017

Il a l'air quelque peu rachitique ce sanglier, j'en ai vu des plus beaux et plus costauds. Quant à cette figure géométrique en forme de collimateur, je ne connais pas ;o)

Écrit par : téléphobe | 02/04/2017

Téléphobe
Vous non plus ? Votre matou non plus ?

Écrit par : Carine | 02/04/2017

"Je souhaite que l’on sorte des polémiques stériles. Je souhaite que le travail des chasseurs pour la biodiversité soit reconnu, mais que les chasseurs admettent aussi que la biodiversité est un souci légitime qui doit embarquer d’autres parties prenantes."
Voilà, et cette roue ne peut fonctionner correctement sans élargir son petit cercle inscrit (hu ! Hu) afin que se superposant aux extrémités de la branche verticale, dressée, symbolisant le principe masculin, et la branche horizontale, couchée, le principe féminin, dans le but de rouler hardiment vers des lendemains qui chantent qui hurlent qui éjaculent de bonheur dès que vous aurez voté pour moi.
E.M

Écrit par : Coach Berny | 02/04/2017

@ Coach Bercy : visiblement, votre "EM" n'a jamais connu de sanglier ( animal sacré entre tous — surtout dans nos régions désormais barbares) dans son potager...
Mais bon, il faudra se consoler en se disant que ce guignol de Prisunic et tous ses cons-pères maffieux et oligarchiques du même étage ne sauront jamais ce qu'est un vrai sanglier et un vrai potager. Voilà.
Maigre consolation, je sais...

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

J'ai bien pensé au roi Arthur, mais c'est un personnage de légende et qui est donc hors jeu, tout comme le roi Pharamond, du reste (non, pas sur la tête, pas sur la tête !)

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

EQUALIZER > Non, ce n'est pas lui, il faut voir l'animal comme un gibier.

Martin-Lothar > Non, non.

Arthourr > non, ce n'est pas lui.

Nathanaël > Nous n'avançons pas ;-)

téléphobe > Demandez à Wikipédia, voyons.

Coach Berny > Que c'est bô !

Martin-Lothar > Point de violence entre nous... mais ne recommencez pas !

Indice : Le personnage est un écrivain.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

Jünger ?
Bosco ?

Écrit par : UnOurs | 02/04/2017

Non plus, la première image se réfère à son livre le plus connu, autobiographie romancée ou roman autobiographique.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

Je risquerai Guillaume Faye , le "gainsbarre"(1) de la droite ?

(1) boit comme un trou et fume comme une cheminée :D

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

ou plutôt Dominique Venner chasse+natio ... sinion je ne vois pas . A écrit auss i un dictionnaire amoureux de la chasse ..

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

EQUALIZER > Non. Faye malgré de bonnes idées part un peu dans tous les sens ; une question d'hygiène de vie, peut-être.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

EQUALIZER > Non plus pour Venner, la symbolique de la croix celtique vous trompe ; c'est aussi une croix et où met-on les croix principalement ?

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

Henri Vincenot pour la Billebaude ?

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

Bravo, c'est bien lui ! Dans cet ouvrage très inspiré de sa jeunesse il est souvent question de chasse et notamment de chasse au sanglier.
Il a été enterré sous une croix celtique dans le hameau abandonné dont il avait restauré une maison.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

Je le connaissais pour le sanglier, mais pas pour la croix celtique.
Un bel écrivain du reste, c'est vrai.

Écrit par : Martin-Lothar | 02/04/2017

Je le connaissais pour le merveilleux "des escargots" ...
Venner , outre la chasse au sanglier qu' il avait si bien décrite , avait été à "jeune nation" sous l' emblème de la croix celtique ..

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

"le pape des escargots" .. le mot "pape" avait sauté .. porte poisse ? :D

Écrit par : EQUALIZER | 02/04/2017

Martin-Lothar > Jolie pierre tombale ;-)
http://terreetpeuple.com/images/stories/vincenot/tombe_vincenot.jpg

EQUALIZER > Il est vrai que Venner convenait aussi. Il arrive dans ce jeu que deux personnages cadrent à la solution. Si très souvent l'un semble mieux correspondre dans le cas présent je ne saurais me prononcer, mais "ma" solution était Vincenot.

Écrit par : Pharamond | 02/04/2017

Et fier d'être Bourguignon !

Écrit par : Carine | 02/04/2017

@ Carine : ou fier d'être Lotharingien (c'est-à-dire : ni Franc, ni Celte, Romain ou Germain) mais c'est une autre Histoire qu'on n'apprendra plus jamais. Voilà.

Écrit par : Martin-Lothar | 03/04/2017

J'aurais pu trouver avec un escargot à place du sanglier...
Il y a un autre magnifique roman de Vincenot, qui évoque la présence souterraine de la culture celte chez les bâtisseurs de cathédrales : "les Etoiles de Compostelle".

Écrit par : Nordiste | 03/04/2017

Carine > J'ai lu "La billebaude" il y longtemps, et j'en ai eu une impression mitigée. Agréable, mais un roman régionaliste et nostalgique parmi tant d'autres. Peut-être devrais-je le relire...

Nordiste > J'ai hésité et j'ai cru le sanglier, qui rappelait son livre le plus connu, plus explicite. Mais je crois que vous avez raison, l'escargot aurait évité de fourvoyer les joueurs notamment avec Venner.

Écrit par : Pharamond | 03/04/2017

Nordiste > Pas lu "Les Etoiles de Compostelle"...

Écrit par : Pharamond | 03/04/2017

En même temps, c'est un peu le but du jeu de nous fourvoyer.

Écrit par : Nordiste | 03/04/2017

Le Pape des Escargots a fait l' objet d' un film (vu à la télé)
http://php88.free.fr/bdff/film/1993/0040/06.jpg

Écrit par : EQUALIZER | 03/04/2017

De cet auteur, par ailleurs personnage attachant, fort apprécié des milieux réactionnaires, où il fait pendant de cheminé avec le très vénéré Raspail, par ailleurs itou prophétique romancier, je n'ai lu qu'une fort bien informée Vie Quotidienne (si je ne me trompe) au temps de la construction des chemins de fer, ou quelque chose d'approchant.
Vincenot, plumitif rusticisant, mais de profession ingénieur du rail, connaissait bien son affaire, et fait pertinemment remarquer que le grand chantier entamé sous Louis-Philippe, fut au XIXe l'équivalent du temps des cathédrales, jusque dans la mobilisation d'une main d'œuvre pléthorique et bigarrée, du terrassier au très compétent compagnon.

Écrit par : Nathanaël | 03/04/2017

Nordiste > Je ne dirais pas ça. Il faut complexifier pour éviter que la solution soit donner, mais sans pour autant lancer les joueurs sur des fausses pistes.

Nathanaël > Les grands chantiers sont fédérateurs quand les travailleurs s'y retrouvent chacun à son échelle pour construire ici un hommage à Dieu là une oeuvre au service du progrès et de la nation. Je ne parle pas, bien sûr, de la grande majorité des travaux ubuesques des régimes communistes. La laideur et les coups de trique font moins l'unanimité.

Écrit par : Pharamond | 03/04/2017

EQUALIZER > Je ne connaissais pas.

Écrit par : Pharamond | 03/04/2017

@Pharamond : Dans votre typologie, vous oubliez, à mon sens, les grands chantiers fédérateurs entrepris... par amour de l'inutile ! ;-)
Voyez donc, dans le recueil *L'Homme sans idées*, chez Denoël (collection "Présence du futur"), l'admirable proposition, et sérieuse, intitulée *Des pyramides pour le Minnesota* (*Pyramids for Minnesota : a serious proposal*).

Écrit par : Blumroch | 04/04/2017

C'est resté à l'état de projet, non ?

Écrit par : Pharamond | 04/04/2017

@Pharamond : Evidemment, mais c'est bien dommage ! ;-)

Dès qu'il y a "proposal", qu'elle soit qualifiée de "serious" ou de "modest", on peut, on doit supposer une intention sarcastique.

Vous verrez qu'un jour, un méchant proposera sans honte d'exterminer les chômeurs et les pauvres !

Écrit par : Blumroch | 04/04/2017

Vous croyez que ce sera fédérateur comme grands travaux ? ;-)

Écrit par : Pharamond | 04/04/2017

@Pharamond : Yep. Rien de plus simple que de *fabriquer* des Emmanuel Goldstein. Le grand Gustave a tout dit sur l'art de mener les foules. Et comme le remarquait le petit Napoléon, les crimes collectifs n'engagent personne. Abellio observait aussi fort justement que dans toutes les réunions, de droite comme de gauche, les appels à la violence suscitaient *toujours* l'enthousiasme général. "Never underestimate the power of human stupidity" (" or malice", ajouterais-je volontiers).

Écrit par : Blumroch | 05/04/2017

C'est pour cela qu'on a castré l'Occidental, au cas où il se mettrait à vouloir des têtes.

Écrit par : Pharamond | 05/04/2017

@Pharamond : C'est aussi pour cela, sans doute, qu'on le laisse encore un peu *jouer* à quelques FPS. ;-) La Boétie (encore et toujours lui) l'avait prévu.

Écrit par : Blumroch | 05/04/2017

La Boétie avait prévu les FPS ?

Écrit par : Pharamond | 05/04/2017

@Pharamond : Voici comment La Boétie traitait des divertissements, prévoyant déjà tous les moyens "modernes" pour maintenir les esclaves dans cet état de désespoir tranquille qui assure aux maîtres leur domination pour mille ans. Et oui, les FPS font évidemment partie de ces moyens, qui détournent du réel le goût sain et naturel de la révolte violente contre les tyrans ! ;-)

Le contexte : après avoir vaincu Crésus, Cyrus se refuse à détruire Sardes, et trouve un moyen original de prévenir toute nouvelle révolte sans laisser en ville la moindre garnison. Il oblige (sans la moindre difficulté, sans doute) les Lydiens à se livrer à tous les vices.

"Ces misérables gens s'amusèrent à inventer toutes sortes de jeux, si bien, que de leur nom même les latins formèrent le mot par lequel ils désignaient ce que nous appelons passe-temps, qu'ils nommaient, eux, Ludi, par corruption de Lydi.
Tous les tyrans n'ont pas déclaré aussi expressément qu'ils voulussent efféminer leurs sujets ; mais de fait, ce que celui-là ordonna si formellement, la plupart d'entre eux l'ont fait occultement. A vrai dire, c'est assez le penchant naturel de la portion ignorante du peuple qui d'ordinaire, est plus nombreuse dans les villes. Elle est soupçonneuse envers celui qui l'aime et se dévoue pour elle, tandis qu'elle est confiante envers celui qui la trompe et la trahit.
[...]
Les théâtres, les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bêtes curieuses, les médailles, les tableaux et autres drogues de cette espèce étaient pour les peuples anciens les appâts de la servitude, la compensation de leur liberté ravie, les instruments de la tyrannie. Ce système, cette pratique, ces alléchements étaient les moyens qu'employaient les anciens tyrans pour endormir leurs sujets dans la servitude.
Ainsi, les peuples abrutis, trouvant beau tous ces passe-temps, amusés d'un vain plaisir qui les éblouissait, s'habituaient à servir aussi niaisement mais plus mal encore que les petits enfants n'apprennent à lire avec des images enluminées."

Tout le texte est évidemment à (re)lire, en version originale ou en version plus ou moins modernisée.

Le camarade Bonnal semble apprécier La Boétie, lui aussi.

Écrit par : Blumroch | 06/04/2017

@Pharamond : Désolé pour l'involontaire usurpation d'identité, à corriger d'urgence !
Voilà ce que c'est, de mal préparer un script pour remplir le formulaire !

Écrit par : Blumroch | 06/04/2017

Je ne connaissais pas ce texte ô combien clairvoyant. Merci.

Je me suis toujours demandé où est décédé La Boétie. On donne le domaine de Richard de Lestonnac au Taillan-Médoc, mais nulle trace sur le net de cette propriété. Peut-être devrais-je faire un tour à la Mairie en espérant tomber sur un employé amateur d’histoire ou de littérature.

Écrit par : Pharamond | 06/04/2017

@Pharamond : J'ai trouvé quelques références à un village appelé Germignan ou Germinian, mais rien de plus précis.

"Un employé amateur d'histoire ou de littérature", dites-vous. Ne croyez-vous pas l'espèce éteinte ? C'est de l'Anatole France ou, au plus tard, du Pierre Gaxotte, que d'en évoquer l'existence ! ;-)

Le seul hommage qu'on peut rendre aux grands esprits, c'est de les lire et de les faire lire... tant que c'est encore possible.

Écrit par : Blumroch | 06/04/2017

Merci. En cherchant dans cette direction j'ai trouvé qu'il était mort dans le quartier de Germignan, le plus ancien de Le Taillan Médoc, et que la demeure où il avait passé ses derniers instants avait disparue. C'est dommage, mais peut-être l'endroit est-il identifié avec précision. Si je passe par là...

Vous avez sans doute raison pour l'employé "érudit", c'est à ces détails que l'on voit qu'on a vieillit.

Écrit par : Pharamond | 07/04/2017

Écrire un commentaire