Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2017

23 avril

Ce soir, en rentrant du travail j'ai trouvé ma nouvelle carte d'électeur dans ma boîte à lettres. Elle m'a rappelé l'approche de l’échéance et surtout que je me pose encore la question de savoir si je vais aller voter. Si je le fais ce sera bien évidemment pour Marine Le Pen malgré tout le scepticisme qu'elle-même, son équipe et son programme m'inspirent. Car, comme le rappelle avec justesse la majeure partie de la dissidence - qu'elle conspue pourtant régulièrement en des termes que ne renieraient pas les garants du Système - Marine est la candidate la plus proche ou plus exactement la moins éloignée de nos idées. Faute de grives...

Cependant, a-t-elle seulement la moindre chance d'être élue ? À mon avis : non. Quand on voit la puissance de la machinerie mise en route contre Fillon qui bien qu'étant du sérail ne semble pas l'être assez, on imagine déjà les ingénieux plans fourbis dans les antichambres occultes du pouvoir pour orienter l'opinion si Marine arrivait au second tour. Certains me diront que Trump a bien été élu, mais ce serait oublier que les États-Unis demeurent encore une nation.

Bref, Marine n'a aucune chance. Et qu'on n'aille pas me dire qu'un score élevé de sa part pourrait influer sur la future politique de nos élus. L'après 2002 nous a montré que les presque 17% de Jean-Marie Le Pen n'ont eu aucun impact sur la suite des affaires nationales, ou plutôt un négatif en montrant que le péril fasciste existait toujours, en rassemblant plus de 82% des électeurs contre le candidat FN et en permettant aux élites d'expliquer à demi-mots que la démocratie sans filtre ce pouvait être hasardeux et qu'il fallait savoir parfois laisser les rênes aux garants de la Démocratie sans qu'ils aient besoin pour autant de se présenter à une quelconque élection, instances tutélaires autoproclamées de la République.

Alors, pourquoi aller voter pour rien ? Par sens du devoir, pour ne pas s'avouer vaincu sans combattre, parce qu'on ne sait jamais... Dans le cas d'une démocratie qui fonctionnerait à peu près dans une nation qui le serait encore, pourquoi pas ? Je l'ai fait - sans grandes illusions - avec Le Pen père, mais aujourd'hui, voter ce n'est plus que cautionner une mascarade mortifère, prendre la pause pour bien se faire cracher au visage, fournir aux bourreaux les instruments de son supplice. C'est pourquoi, voyez-vous, j'hésite encore.

 

Commentaires

je suis hélas complètement d'accord avec vous :
MLP n'a aucune chance.
Si trump a été élu, c'est au USA.
Mais nous , nous avons :
1- beaucoup trop d'immigrés
2- beaucoup trop de fonctionnaires
3- beaucoup trop d'assistés

allez, je vais dire 30 à 40% suivant sont rival au second tour ...

Écrit par : jmespe | 21/03/2017

@Pharamond : J'ai beau n'avoir jamais voté de ma vie et même n'avoir jamais été *tenté* de voter, même pour le moins pire, même pour le moins méprisable, je vous comprends. Au reste, admettons que MLP atteigne, par miracle, les 40% au second tour : l'Ennemi, loin de prendre en compte cet avertissement, ira plutôt intensifier sa lutte contre la dissidence, tout comme cette maudite tyrannie prétendue européenne persiste, elle, dans son projet délirant de termitière, face à ses trop rares opposants.
A considérer l'accélération de la répression, je les vois bien, désespérés, laissant enfin tomber le masque, retrouver leurs racines "révolutionnaires" et aller jusqu'à organiser des camps de rééducation citoyenne pour les tièdes, et d'extermination pour les autres. Un nouveau massacre de la Saint-Barthélémy, évidemment "spontané", pourrait d'ailleurs servir leurs desseins, s'ils avaient le triste courage de leur ignominie. Tant que la mafia peut se fier à des mercenaires raisonnablement compétents...

Dommage que le *Discours de la servitude volontaire* soit si peu lu, qui contient pourtant le remède.

"Mundus vult decipi, decipiatur ergo." :-(

Incidemment, sur les élections, ce fort pamphlet de Mirbeau, écrit dans une perspective presque anarchiste :

http://www.leboucher.com/pdf/mirbeau/b_mir_gep.pdf

Écrit par : Blumroch | 22/03/2017

MLP n'a en effet aucune chance IMHO (veauter malgré tout pourrait être un devoir civique)

en revanche – si il est vraiment à 30% – le FN pourrait bien profiter du scrutin majoritaire lors des législatives qui suivront.

Écrit par : Mistersmith | 22/03/2017

Ce genre de questionnements est la marque de l'intelligence, intelligence qui induit le plus souvent une certaine sophistication. Or, la sophistication en matière de pensée est rarement le prélude à l'action. Moi qui suis moins intelligent, je serais plutôt comme la grenouille qui tombe dans une jatte de crème et qui survit parce que ses mouvements désordonnés lui permettent finalement de s'appuyer, pour sortir, sur une masse de beurre. Il y a de fortes chances que l'on ne gagne pas même si on agit (1), mais on est sûr de perdre si l'on ne fait rien.

(1) à échéance humaine, peu de chances de changements fondamentaux, mais sur les longues échéances, aucun pessimisme pour moi.

Écrit par : UnOurs | 22/03/2017

Vu mon engagement politique, et après avoir consulté la presse spécialisée je suis perplexe.
En effet, si je m’abstiens je fais le jeu du Front National et si je vote je fais son lit. Difficile tout ça...

Écrit par : Coach Berny | 22/03/2017

Bonjour Pharamond, ce qui suit ne vous est pas personnellement destiné, mais c'est un peu un cri du coeur devant certaines attitudes qui commencent à me les briser menues

MLP est trop ceci, pas assez cela ou tout autre prétexte qui permet aux purs d'éviter de mettre les mains dans le cambouis et d'attendre l'effondrement avec un grand F en pérorant devant leur clavier ou en préparant leur BAD.

Moi, je vote et je milite au FN parce que c'est la seule alternative crédible à la disparition de la France telle que je je l'aime encore et que je peux la concevoir et que MLP représente la seule et unique chance d'éviter la fin.
Et même si ce n'est évidemment pas gagné d'avance, c'est aussi très loin d'être perdu d'avance.
Alors, je suis peut-être con et/ou manipulé, mais je distribue les tracts sur les marchés et dans les boîtes et je me lève très tôt pour coller les affiches.
Au moins, j'aurai le sentiment d'avoir fait mon possible.

Parce qu'en cas de second tour MLP / Macron, nous serons devant un véritable choix de civilisation
Et franchement, en cas de victoire de Macron, êtes vous certains qu'il sera possible de revenir en arrière en 2022 ?

Trump a été élu, certes aux USA, mais contre l'ensemble de l'establishment et des médias
Le Brexit a été voté
Il a fallu des fraudes puis un matraquage médiatique énorme pour voler la victoire de Norbert Hoffer.

Perso, je n'ai pas de boule de cristal et je ne lis pas dans les entrailles de poulet, mais je vois que cette élection ne ressemble à rien de ce que j'ai connu (je suis deux fois grand père)

Par ailleurs, comme le souligne mistersmith, le score de MLP aux présidentielles aura un impact sur celui des législatives et, même si MLP n'est pas élue, le système sera beaucoup moins tranquille avec un grand nombre de députés FN qu'avec 2.
Vous ajoutez à ça l'explosion de l'UMP ou du PS en fonction du candidat admis au second tour, avec, si Macron est au second tour, probablement la fin du front républicain en cas de duel FN/PS, voire des désistement purs et simples en faveur du FN de candidats UMP battus au 1er tour des législatives.

Les Français sont légalistes, y compris les fonctionnaires, dont les forces de l'ordre, et je pense que ça suivra en cas de victoire de MLP

Écrit par : Philippe Dubois | 22/03/2017

jmespe > C'est à mon tour d'être d'accord avec vous et pourtant, comme je souhaiterais que nous aillons torts !

Blumroch > J'ignore la forme que leurs coups à l'envers prendront, mais je leur fait confiance. Les intérêts en jeu sont trop importants pour laisser le peuple décider, pour un peu ils finiraient par se croire en démocratie.

Mistersmith > Il est vrai que les législatives risquent d'être plus intéressantes, encore que l'Assemblée nationale n'est plus trop souvent qu'une chambre d’enregistrement des décisions gouvernementales ou bruxelloises.

UnOurs > J'ignore si l'intelligence a à voir avec la question, mais je suis d'accord pour penser que tant qu'il reste un espoir il faut agir. La question est de savoir s'il en reste et si ce qu'on croit utile n'est pas au contraire contre productif.
Quand à l'avenir, j'avoue ne voir mesquinement qu'à l'aune d'une vie humaine et de ses descendants proches. Que les habitants de ce que fut la France soit heureux me laisse froid pour la bonne raison que je ne saurais jamais. Ce que je veux c'est être rassuré ainsi que pour la génération qui suit dans une France dans laquelle je me reconnais. On transmet l'héritage et Dieu seul sait ce qu'en fera ceux qui le recueillent.

Coach Berny > Ludique ou soporifique, il faut choisir.

Philippe Dubois > J'ai milité dans ma jeunesse au FN et je comprends ce sentiment. On se démène et on finit par croire chaque jour que la victoire est pour demain. On peste contre les indécis, les intellectuels, les pinailleurs etc. Même si j'ai pris des distance avec le FN j'ai toujours voté pour lui et c'est la première fois que je me pose la question. Même si voter en pensant ne pas passer ne me gêne pas vraiment, je l'ai déjà fait, ce qui m'embête c'est d'être contre productif en entretenant la fiction démocratique.
Enfin, si les forces de l'ordre sont obéissantes jusqu'à la veulerie il en est tout autrement de nombre de fonctionnaires qui joueront aux FTP sans risque en grippant la machine administrative avec la bénédiction de toutes les associations droit-de-l'hommesques et de l'UE.

Écrit par : Pharamond | 22/03/2017

Dans le débat j' ai trouvé MLP pugnace , un côté bulldozer ! ce n' est pas mon genre de femme -que non!- mais c' est pas pour la vie non plus :D 5 ans ça ira . Le FN est mou du genou sauf qu' on n' a pas mieux ... la couillemollisation est passée par-là ... et MLP est une femme "qui en a" ! et malgré tout le mal que j' en pense (et son père avec) je voterai MLP . Façon de faire un (petit) bras d' honneur à tous ceux qui en manque (d'honneur!) . J' ai lu sur des blogs de gaucho-coco des trucs sidérants de conneries , du genre "il faut faire barrage au FN pour l'avenir de nos enfants" .. "on sait comment ça fini comme pendant l'occupation" ... etc etc et tout à "lavement" .. l' invasion migratoire ? l' islam ? le grand remplacement ? pas de problème pour leurs enfants , ils feront de bons dhimmis ! mais le danger c' est le FN ... porca madonna !


http://www.voxnr.com/8717/alain-de-benoist-presidentielle-vous-aimez-la-mondialisation-votez-macron

Écrit par : EQUALIZER | 22/03/2017

@Philippe Dubois

Je nuancerai un peu. Norbert Hoffer était le candidat anti-système et un des nôtres. C'est pour ça qu'il a perdu. Ca aurait eu de la gueule de voir l'Autriche rejoindre Visegrad, et un sacré poids politique. Concernant le Brexit et Trump, ce sont deux factions de l'oligarchie qui se sont affrontés. Dans le premier cas, les occidentaux contre ceux qui veulent jouer la carte de la Chine pour retarder l'échéance, dans le second, ceux qui ont eu peur que la faillite us et les casseroles de Clinton mettent en danger le système.
Quoiqu'il en soit, je voterai pour fifille sans hésitation et sans illusion sur sa personnalité et son programme.Fréquence Orages d'Acier a consacré une bonne émission au programme de MLP. Dommage que Mr K n'ait pas arrêté de répéter que le FuN était un parti révolutionnaire. Et s'il va au second tout, vu ses adversaires, les reports de voix ne seront pas si simples. Un retraité votant Fillon ne votera ni pour Mélanchon, ni pour Hamon et peut-être pas pour Macron.

Écrit par : Sven | 22/03/2017

@Pharamond : L'obéissance jusqu'à la veulerie, comme vous le dites fort bien, n'interdirait sans doute pas à de très nombreux chiens de garde du régime de s'opposer (au moins passivement) aux ordres d'une M[M]LP élue par miracle (comme le disait Chersterton, ce qui est miraculeux avec les miracles, c'est qu'il en arrive). Les devoirs envers le Camp du Bien, seul légitime, l'emporteraient sans doute sur ceux envers la France, simplement légale.

Si j'en crois quelques vidéos vues ces derniers mois, les hommes de main de la mafia étatique savent garder l'arme au pied devant la canaille (contre laquelle Mazarin, en d'autres temps plus énergiques, préconisait la mitraille) comme ils savent taper sur les honnêtes gens (tout en affectant parfois, par coquetterie, de regretter l'obéissance aux ordres de leurs maîtres).

Etrangement, ils n'ont *jamais*, en masse, l'idée de refuser de protéger ceux qui les paient avec l'argent extorqué à la population (lire Spooner pour ceux qui trouveraient le propos exagéré). *Jamais* ils ne refusent d'obéir à des ordres immoraux. *Jamais* ils n'envisagent de démissionner pour protester ("il faut bien vivre"... même si l'on peut n'en pas voir la nécessité). Conditionnés, ils préfèrent apparemment mourir brûlés vifs plutôt que de sortir une arme pour sauver leur existence -- au risque, il est vrai, d'avoir des ennuis avec leur hiérarchie et la presse.

Le légalisme invoqué pour justifier le renoncement à toute dignité personnelle (ne parlons pas de servitudes et grandeurs : c'est d'une autre époque) ne tiendrait sans doute face aux devoirs de la conscience citoyenne.

My two (american) cents.

Écrit par : Blumroch | 23/03/2017

Les grozenc' ont toujours un mauvais tour (le second) dans leur sac . Ainsi ça causait du FN en passe d' être élu au second tour d' une ville importante , et de l' abstention record de la banlieue ... et le journaliste dit "c' est un sursaut du vote des banlieues qui a pu faire barrage au FN" ... (me demandez pas où , à zapper je sais plus quelle chaîne de chiotte j' ai tirée) . D' où j' en conclu que grâce au vote des "français de papiers" nous sommes finalement battus ... il est donc temps de faire un choix "ethnique" tant que nous sommes encore majoritaires . Comme quoi les "copains" à Soral se foutent pas mal de se "réconcilier" -avec qui ? avec des lopettes ?- le califat viendra par la force du nombre .

Écrit par : EQUALIZER | 23/03/2017

EQUALIZER > La pensée gauchiste est une maladie mentale née d'un pervertissement du désir d'égalité transformée en nihilisme enrobé d'idées d'une mièvrerie enfantine : "On veut un monde parfait ou rien, en attendant pétons l'ancien monde où les gens sont trop méchants, c'est la base du bonheur de nos enfants." Rajoutez un dose d'antifascisme issue d'une frustration de ne pas être né quelques décennies plus tôt et avoir pu prendre les armes contre les affreux nazis, vous aurez toute la quintessence de cette "pensée". En fait, seul un esprit enfantin peut accepter une telle idéologie, mais la disparition de la hiérarchisation et de la transcendance, le recul de la masculinité et de l'image du père à produit d'éternels enfants... avec le droit de vote.

Blumroch > Oui, je suis allé un peu vite en besogne, mais je parlais pour la base, la hiérarchie policière est gangrenée de francs-maçons aux idées généreuses avec les effets subséquents.

EQUALIZER > Je suis d'accord avec vous, en fait E&R est plus structuré par son opposition au sionisme que réuni autour d'un vrai projet pour le pays.

Écrit par : Pharamond | 23/03/2017

C'est peut être la dernière fois que nous avons une chance de voter Français contre dhimmitude, souveraineté contre mondialisation, nous contre ceux qui veulent nous crever.
Je ne vois pas pourquoi nous nous en priverions.
Après un passage de Macron, avatar de Hollande en encore pire, il sera trop tard.
Alors assez de circonvolutions masturbatoires, sauf le respect que j'ai pour toi.

Coach, arrête d'écouter Apathie ! Non, là j'exagère ^^.

Écrit par : Carine | 24/03/2017

Comme le disent les Guyanais ces jours-ci, et aucun jt métro n'en parle, comme c'est bizarre :
"Notre pays est en danger, il est temps de nous lever."
Et ils sont debout. Aucun écho sur les écrans hexagonaux...
C'est en train de craquer, et comme me le disait Equa, pourtant Marine n'est pas encore élue !
Ça va péter, de toute façon.
N'ayons pas peur !

Écrit par : Carine | 24/03/2017

@Pharamond : D'après ce que j'ai pu voir sur quelques vidéos ces derniers mois, le comportement des "forces de l'ordre" semble très différent selon qu'elles affrontent la canaille (pour laquelle, selon Mazarin, en des temps plus énergiques, il fallait la mitraille) ou des gens normaux (notamment ceux de la "Manif pour tous") : devant les premiers, elles semblent n'avoir aucune objection à rester tranquillement l'arme au pied ; devant les seconds, elles n'hésitent devant rien ou presque (tout en affectant parfois, à en croire quelques témoignages, de regretter l'obéissance aux ordres, ce qui est bien facile).
La veulerie des chiens de garde du régime semble à géométrie variable, raison pour laquelle je les vois bien jouer, eux aussi, aux FTP et autres FIFI. Le légalisme est probablement une "vertu" qui serait emportée par la nécessaire lutte contre la Bête.
Incidemment, ces braves gens semblent n'avoir jamais pensé à cesser de protéger leurs maîtres (ceux qui les paient après avoir spolié la population) : seule forme de protestation qui serait efficace (à condition d'être suivie par une majorité). Quant à démissionner en masse, l'idée ne doit même pas les effleurer.
Quand on est inflexible (et moralisateur !) uniquement dans la lutte contre les dépassements de vitesse et autres graves atteintes à la sécurité, on n'est pas très estimable.
Quand on préfère brûler dans une voiture plutôt que de sortir son arme pour sauver sa vie (même en sachant qu'on aura ensuite tous les ennuis du monde), c'est qu'on est bien conditionné. Je n'irai même pas commenter l'importante mission consistant à surveiller une caméra censée surveiller des voyous, si j'ai bien compris cette terrible anecdote.
Même si MLP, voire plus tard MMLP, l'emportait par miracle (et l'on peut croire en Chesterton, qui estimait que ce qu'il y avait de miraculeux avec les miracles, c'est qu'il en arrivait), l'avenir ne serait pas radieux.

Écrit par : Blumroch | 24/03/2017

Le message qui précède était le brouillon d'un message plus ancien, refusé au moment de valider, sans doute pour sa longueur. Etrange résurrection (découverte à l'instant), et inattendue, et indépendante de ma volonté ! Merci, cher Pharamond, de l'effacer avec ce message-ci.

Écrit par : Blumroch | 24/03/2017

@Blumroch : très bon commentaire ! ;) à conserver ! dommage de l' effacer ...

Écrit par : EQUALIZER | 24/03/2017

@EQUALIZER : Merci du compliment !

Écrit par : Blumroch | 24/03/2017

Carine > Vous avez peut-être raison, après tout que sait-on de ce que l'avenir nous réserve, alors arrêtons de nous triturer les méninges et allons-y ! Je crois que je vais aller visiter le bureau de vote le 23 avril. Comme dans l'histoire du colibri qui jette sa goutte d'eau contre l'incendie de forêt, histoire de faire sa part. Mais maintenant que j'y pense ses battements d'ailes, aussi infimes soient-ils ne contribueraient-ils pas à attiser les flammes rendant son action contre-productive ? Eh zut ! voilà que je recommence !

Blumroch > Si vous le permettez je garderais votre commentaire pour faire plaisir à EQUALIZER.

Écrit par : Pharamond | 24/03/2017

@Pharamond : A votre guise ! J'entendais simplement ne pas lasser vos visiteurs plus que de raison avec deux versions, à peine différentes, des mêmes propos.
Excellentes, les deux observations sur le colibri. On en pourrait déduire, à la manière d'Abellio, qu'il faut prendre part sans prendre parti, agir sans s'attacher aux résultats de l'action.

Écrit par : Blumroch | 24/03/2017

Oui, je comprends. Selon votre souhait j'allai effacer le texte en doublon, mais EQUALIZER semble préférer cette version à moins qu'il n'ai pas vu l'autre ;-)

Quant au colibri je n'irai pas en tirer des conclusions philosophiques, mais on peut se dire que quoi que l'on fasse on interfère sur le monde, même en ne faisant rien, aussi peut-être vaut-il mieux choisir ce que l'on fait. Cependant pour choisir il faut réfléchir et à trop réfléchir on finit par s'emmêler les neurones.

Écrit par : Pharamond | 24/03/2017

Élue ou pas il faudra ensuite se battre pour de vrai si nous voulons survivre

Écrit par : Paul-Emic | 26/03/2017

nous sommes dans la survie ! ce qui ne laisse pas place à l' embrouille des neurones . Tuer ou être tué n' est pas un choix . J' irai voter MLP , c' est bien le moindre ! et peu importe la suite ... ;)

Écrit par : EQUALIZER | 26/03/2017

Paul-Emic > Le combat ne me semble guère équitable. Après il y a la soumission ou l'exil qui peut être intérieur.

EQUALIZER > Je voterai sans doute Marine, mais sans aucune illusion sur ses chances de réussite.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2017

@Pharamond non le combat n'est pas équitable, ni le combat légal : le vote, ni ce qui suivra. L'égalité nous est refusée depuis longtemps

Écrit par : Paul-Emic | 27/03/2017

Une copine qui votait JMLP se laisserait tenter par Mélenchon .. je pense la fouetter .. pour commencer . ;)

Écrit par : EQUALIZER | 27/03/2017

Paul-Emic > Difficile de clamer que l'on dédient la vérité, mais cette censure, cette injustice flagrante, sont peut-être des indices.

EQUALIZER > C'est le minimum.

Curieux glissement de la part de votre amie qui d'habitude se fait dans l'autre sens.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2017

pour sombrer complètement dans l'ignominie je pense qu'elle devrait se microniser.

Écrit par : Paul-Emic | 28/03/2017

"se microniser", je n'ai pas saisi.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2017

passer de Marine à Mélenchon c'est déjà déchoir, mais pour pousser l'ignominie à sa perfection elle devrait voter M(a)icron

Écrit par : Paul-Emic | 28/03/2017

OK, je croyais que cela correspondait à ma réponse à ton commentaire.

Sinon, je suis d'accord, voter pour Macron c'est être en état de mort clinique sur le plan politique ou être banquier.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2017

;-)

Écrit par : Paul-Emic | 29/03/2017

Écrire un commentaire