Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2016

Ma foi...

L'époque est à la fois sinistre et passionnante. Contre le flot de la décadence qui détruit tout, on ne peut établir de digue. Je me positionne donc au-delà de ce qui s’effondre, m’efforçant de jeter les bases d’une refondation par un retour à nos sources authentiques. Cette démarche est le contraire de l’ivresse du pire. Il faut toujours se battre. Par principe, et aussi parce que c’est dans la lutte que peuvent se former les acteurs d’une renaissance.

Dominique Venner 

 

Commentaires

l' esprit de résistance est génétique .. et minoritaire . Nous n' étions pas à 1/100.000 durant les années 60/70 .. et ça n' a pas beaucoup changé . Même si le fn a de bons résultats électoraux (?) en nombre de militants rapporté à 67 millions d' habitants .. c' est peu ! sans parler des jeunes identitaires bien courageux dont je doute qu' ils dépassent le millier quand la moindre techno-parade ou gay pride déplace des centaines de milliers d' agités . Boia chi molla !

Écrit par : EQUALIZER | 23/08/2016

belle formule "l’ivresse du pire"
on peut s'y reconnaître parfois oui


Quand à la "droite" électorale il lui faudrait longtemps méditer cette formule :
"au-delà de ce qui s’effondre"

Écrit par : Dia | 23/08/2016

Une bonne partie de lutte consiste à résister à la déprime causée par le fait d'être si minoritaire.

Écrit par : téléphobe | 23/08/2016

Non à votre commentaire. La France a des réserves.

Écrit par : Vonkamach | 23/08/2016

@Vonkamach : j'espère avoir tort et je ne demande qu'à voir les réserves dont vous parlez s'exprimer enfin, par exemple à la prochaine présidentielle, et je le souhaite de tout coeur, car depuis 2002, par exemple, je n'ai rien perçu.

Écrit par : téléphobe | 23/08/2016

EQUALIZER > Vous avez raison, mais je crois que je mourrai avec mes idées. Et puis une étincelle, parfois, sur un terrain propice...

Dia > Venner avait une belle plume même si je ne le suivais pas sur tout. Dommage qu'il est complètement loupé sa sortie. Un esprit aussi brillant... Peut-être aussi ne savons-nous pas toute l'histoire.

téléphobe > Oui, je ressens ça et ce blog m'aide.

Je suis d'accord avec vous, les réserves de la France sont aux abonnés absents

Écrit par : Pharamond | 23/08/2016

Venner était malade .. il a choisi sa sortie , un geste peu compréhensible à notre époque .. pourtant la France a un triste record de suicides .. (17/100.000 hab.)

Écrit par : EQUALIZER | 24/08/2016

Dans sa lettre d'adieu il dit pourtant être sain de corps et d'esprit et considère son suicide comme un sacrifice. Ce serait dommage qu'il ait menti à ce moment là en s'adressant à ceux qui comptent pour lui. Et puis Notre-dame, ça ressemble plus à une provocation qu'à une marque de respect.
J'aimais bien Venner, mais sa mort m'a terriblement déçue, je trouve qu'elle a affaibli son oeuvre. Je crois que ce genre de personne est plus utile vivante que morte et la manière était ridicule et prétentieuse.

Écrit par : Pharamond | 24/08/2016

En voilà un qui ne s'est pas suicidé :

https://www.youtube.com/watch?v=iX1lNqJS7ug

Cela dit le paganisme de Venner a quelque chose de vraiment fascinant..

Écrit par : La Bleue | 24/08/2016

Raspail est chrétien, lui ;-)
Merci pour le lien.

Les "païens" ne me dérangent pas, mais cette "identité" ne peut être qu'accessoire, on ne peut structurer un combat politique autour. Quant à l'adhésion de la population, elle n'est déjà plus chrétienne alors que c'est la culture de son pays depuis des siècles.

Écrit par : Pharamond | 24/08/2016

Je suis bien d'accord avec vous.

Je pensais plus à une "sensation païenne" issue d'un héritage des Grecs Anciens. Une forme très archaïque de nostalgie si vous voulez. Venner a écrit de belles pages là dessus.

Écrit par : La Bleue | 24/08/2016

Cette forme d'expression du paganisme est une affaire de lettrés. Faut-il rappeler que "paganus", ça veut dire paysan, au sens de "du coin", pas près de LA terre, mais de sa terre, bref tout le contraire d'un lettré.

Écrit par : UnOurs | 24/08/2016

En fait, il faudrait trouver un autre terme que "païen" pour désigner cette forme de religiosité instinctive propre aux Européens, car les "païens" revendiqués en ont malheureusement un peu dévoyé l'idée.

Écrit par : UnOurs | 24/08/2016

Le "paganisme" , religion première et enracinée de nos peuples premiers, tient ce nom péjoratif qui lui a été donné par le Clergé chrétien .
Quand à Venner (RIP) , à peu près un an avant son surprenant suicide , je lui avais trouvé bien mauvaise mine au point de poser la question à l' organisateur de la réunion amicale . Il m'a paru embarrassé et a éludé .. je n' ai donc pas insisté . Ceci dit il était sain de corps et d' esprit pour choisir sa fin . Un hommage surprenant de la part de Charlie-Hebdo ...
http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2013/06/02/charlie-hebdo-sur-dominique-venner-surprenant.html

Écrit par : EQUALIZER | 24/08/2016

Bof.
Pour deux raisons.

1: non respect d'un espace sacré.

2: mise en scène excessive.

Écrit par : UnOurs | 24/08/2016

Il faut être réaliste, tout ce "théâtre d'extrême-droite" ne sert à rien.

Écrit par : UnOurs | 24/08/2016

Ah et rien de surprenant avec cet hommage du converti judaïque Camus, simple salut entre antichrétiens.

Écrit par : UnOurs | 24/08/2016

c' est un peu court de votre part @UnOurs ... approfondissez :
http://synthesenationale.hautetfort.com/media/01/00/1750852332.pdf

Écrit par : EQUALIZER | 25/08/2016

Je ne vois pas ce que mon propos a de "court" à propos de cet acte irrespectueux, grandiloquent et inutile ?

Quand on en arrive là de son cheminement personnel, prêt à mourir, et que l'on se présente en "samouraï de l'Occident", on ne s'immole pas en "drama queen" dans une scénographie adolescente, on emmène avec soi un salopard et on n'en manque pas des salopards systémistes. Je pense notamment à un ou deux salopards, à peu près de l'âge de Venner, parmi ceux qui ont ouvert les "vannes" de l'immigration ou de la monnaie à qui on sait.

Quant à l'attitude des paganos qui persistent à ne pas comprendre qu'ils sont de fait des "coolies" pour le lobby, je ne sais plus quoi dire. Sauf qu'heureusement, ils sont peu nombreux et ont, en conséquence, très peu d'influence. A la différence, des "coolies" chrétiens qui eux sapent la chrétienté de l'intérieur, au profit du lobby.

Écrit par : UnOurs | 25/08/2016

Voilà, un exemple de ce que je dis souvent...

http://wildhunt.org/2014/08/pagans-speak-out-for-detained-border-children.html

http://www.thorncoyle.com/

http://www.clairebohman.net/about/

... l'Europe serait restée païenne, hé bien, on aurait aujourd'hui un clergé païen "concorde civile et quinoa allégé" qui se solidariserait avec la migration allogène pour les mêmes raisons débiles, ethnomasochistes et talmudo-contrôlées qui font qu'une part important du clergé chrétien travaille désormais contre l'Occident et la chrétienté.

C'est beau comme de l'antique !

+++++++++++++++
[I] called upon Demeter to give us strength. I called on she who knows what it is to grieve for a child, and she who perseveres. And I asked Tonantzin, Goddess of the Americas, to bless and protect the children. I then led a chant to these Goddesses and to the children at the border.
+++++++++++++++



PS: j'adore...

http://wildhunt.org/2014/08/pagans-speak-out-for-detained-border-children.html/photo-9-2

... le révérend païen Israël Alvaran !


Désolé, mais je préfère ceci, à la fois pour les propos...

http://www.courrierinternational.com/article/hongrie-un-eveque-se-rebelle-contre-lappel-du-pape-pour-laccueil-des-refugies

... et pour le style:

http://www.fdesouche.com/752023-gyula-marfi-archeveque-hongrois-ils-veulent-occuper-leurope

Écrit par : UnOurs | 25/08/2016

PS: sans oublier le fait que les actes violents qui viendraient de notre bord, suicides ou éventuels actes contre des personnes, sont dans le contexte actuel politiquement ineptes.
Il convient, il est capital de ne surtout pas bouger une seule oreille dans ce domaine.
Car, lorsque on ne maîtrise pas la narration, tout acte commis est forcément repris par le système comme un moyen de contre-propagande et de justification pour la répression.

Beaucoup plus utile, maintenant, de s'organiser de façon alvéolaire à très bas niveau, dans des formes d'expression et de rencontre compatibles avec les différents cadres légaux. Il y a un travail énorme, et stratégique, à faire dans ce domaine.

Écrit par : UnOurs | 25/08/2016

c' est un avis qui n' engage que vous :D

Écrit par : EQUALIZER | 25/08/2016

Ca n'est pas ce qu'est devenu le paganisme ( mot fourre tout dans lequel on peut y trouver aussi bien les opéras de Wagner qu'un défilé de la gay pride) ni son sens éthymologique ou historique qui m'intéressaient lorsque je l'ai évoqué.

Et la tendance lourdingue qui consiste à rejeter l'amollissement des occidentaux sur les épaules du christianisme m'a toujours débectée. Je pense au contraire que le christianisme est tout sauf une religion de faible. Là-dessus, c'est Dantec qui avait raison.

Écrit par : La Bleue | 25/08/2016

Ce qui m'empêchait de suivre complètement Venner c'était son paganisme antichrétien qu'il arrivait à mettre parfois en sourdine, mais qui pointait souvent dans ses écrits. Alors que bien des ecclésiastiques, Pape en tête, et des chrétiens actuels me fassent l'effet de traîtres je n'en reste pas moins de culture catholique et trouve inutile de tirer sur les ambulances car dans l'ambulance ce n'est pas les chrétiens que l'on trouve mais une partie de l'âme de l'Occident. Créer un clivage supplémentaire dans notre camp est inutile et nuisible. Que chacun garde ces opinions religieuses pour son domaine privé. ceci étant dit les pages de Venner sur le paganisme n'en sont pas moins intéressantes pour autant. Comme le dit UnOurs il n'est pas sûr que rester païens nous aurait sauver de ce qui nous arrive. De toute façon avec des "si"...
Quant à son choix de mort, il reste pour moi une énigme, dépression devant l'état de l'Europe, vanité en croyant réveiller les consciences, et pourquoi à Notre-Dame ? Pourquoi pas un lieu païen ou neutre ?
Ensuite il n'était pas nationaliste, mais pour ce que j’appelais un "occident ethnique", alors que ce n'est que très récemment que je me suis mis à douter que l'on puisse sauver quelque chose de la Nation.
Enfin le choix de certains groupes dits d’extrême droite de la croix celtique pour symbole me paraît parfaitement judicieux : le disque solaire des païens et la croix des chrétiens.

Écrit par : Pharamond | 25/08/2016

Il ne s'agit pas là de taper sur le christianisme, mais on peut lui trouver plusieurs points incapacitants dans sa version moderne dont il semble impossible de s'en sortir, même s'il peut exister ici et là des catholiques dits traditionnels :
- La plupart d'entre eux pensent que Dieu est un vieil homme assis sur un nuage qui se préoccupe des homme, en d'autres termes ils sont ignorants de la gnose.
- Prêches socialistes.
- Non prosélyte.

Si le "paganisme" n'a pu être conservé une fois devenu multiculturel/universel, alors le christianisme est probablement déjà décédé. Le christianisme a certainement été le socle de notre culture, mais ce n'est plus le cas depuis 1789.

Quant au "non respect" de l'acte de Venner, un ange meurt à chaque fois qu'un nègre entre dans une église.

Écrit par : L'archer | 25/08/2016

Je vois plutôt le christianisme comme une culture où chacun verrait son Dieu comme bon lui semble. Moi-même je suis agnostique, mais je suis ému par les cathédrales et les chapelles et c'est au delà du simple émerveillement architectural. L'impression, peut-être, de faire partie de quelque chose qui me transcende. Je conçois aussi que les grand messes communistes, fascistes ou même républicaines aient eu un pouvoir similaire, quoique soumis à la brièveté de la mode, ce que ne subis pas la religion. Que valent quelques décennies voire un siècle ou deux face à deux milles ans ?

Pour votre dernière réflexion, permettez-moi de ne pas vous suivre. Je ne crois pas que les églises africaines ou du sud des Etats-Unis aient dépeuplé le ciel.

Écrit par : Pharamond | 25/08/2016

Bien au contraire, le christianisme n'étant plus globalement lié à l'ensemble ethnique européen est devenu une révulsion pour celui-ci.

Il y a peut-être deux options possibles si nous tenons à garder le christianisme:
1) supprimer l'institution papale pour que chaque ethnie puisse développer sa propre version tout en détachant le parasite universaliste.
2) déclarer les christianismes non-européens pour ce qu'ils sont : des croyances locales détachées de la tradition européenne, donc non chrétienne.

Écrit par : L'archer | 25/08/2016

Il suffit de ne plus confondre, intentionnellement ou non, universalité métaphysique et universalisme politique.

Écrit par : UnOurs | 25/08/2016

@Pharamond : la croix celtique ça me va .. j' ai fait refaire la même que celle portée à Ordre Nouveau mais dont le métal en laiton doré me vert-de-grisait la peau (!!!) . Je l' ai faite refaire à l' identique il y a bien 40 ans , en or . La croix solaire qui unit . Mais je reste "athée" , même si j' ai beaucoup estimé Mgr Lefebvre ! un homme admirable ! un vrai de vrai ! Alors les questions de savoir si on en serait là si on était resté païen ou pas sont sans intérêt .. des querelles picrocholines qui ne servent qu' à diviser . J' ai déjà dit qu' à travers le christianisme c' est NOUS qui sommes visés , "paiens" ou "athées" .. Mais .. faut pas me demander de soutenir cette vérole d' église moderniste passée à l' ennemi !

Écrit par : EQUALIZER | 25/08/2016

Les commentaires sont fermés.