Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2016

Le jeu des deux images (244)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Nathanaël.

244a.JPG

244b.JPG

 

Commentaires

Je crois avoir trouvé mais je laisse les autres jouer.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2016

Giovan Battista Perasso ?

Écrit par : UnOurs | 15/04/2016

Jean Rozé.

Écrit par : Carine | 16/04/2016

1. Ph : tant mieux ! (d'avoir trouvé, et de ne pas encore vendre la mèche).
2. UnOurs : non, et pourquoi donc ç'aurait-il été lui ?
3. Carine : je ne connais pas ce gazier (comme dirait RF).

Écrit par : Nathanaël | 16/04/2016

Santos dumont ou Nungesser, mais ce sont plus des bouteiiles à la mer que des reflexionsbien poussees...

Écrit par : Cherea | 16/04/2016

Flûte, mais même si j'ai perdu, je mériterais d'avoir gagné ;-)

L'avion est un Ansaldo Balilla (indice 2).
Nommé d'après le surnom "Balilla" de Giovan Battista Perasso, un jeune irrédentiste ayant lutté contre l'occupant autrichien.
Originaire de Gênes.
Gênes --> feu (indice 1) --> feu gênois.

Écrit par : UnOurs | 16/04/2016

Pour moi, c'était plus simple.
Un Jean, bien sûr.
Et Google SVA .
Bingo, Jean Rozé !

Écrit par : Carine | 16/04/2016

UnOurs : vos connaissance aéronautiques et pyrotechniques dépassent les miennes, mais il est vrai que l'identité de l'appareil n'est pas indifférente.

Carine : mais qui donc est ce "Rozé", ni Antonio, ni même de Provence ?

Écrit par : Nathanaël | 16/04/2016

d'Annunzio ?

Écrit par : Orion | 16/04/2016

Ben moi, je dis comme Orion.
"Le feu" est un roman de Gabrielle d'Annunzio et l'appareil un Ansaldo Balilla, modèle avec lequel le poète a survolé Vienne pour y lâcher des tracts pendant la Première guerre.

Écrit par : Pharamond | 16/04/2016

Jean Mermoz : feu de Saint-Jean + aéroplane ?

Écrit par : Martin-Lothar | 17/04/2016

Ou alors Icare : le premier aviateur aux ailes brûlées par le feu du soleil & Toussa (pourtant ce vieux con de Dédale s'en était pris des migraines pas possibles pour faire aller son crétin de fils à l'ENA, voire à Polithechnique, mais bon, il faut que jeunesse se passe comme disait Mathusalem)

Écrit par : Martin-Lothar | 17/04/2016

La solution est celle avancée par Orion et Pharamond, ce dernier ayant dit tout ce qu'il fallait d'arguments.

Écrit par : Nathanaël | 17/04/2016

Chouette ! Quoique j'ai peut-être été influencé par notre longue conversation sur le modernisme et le fascisme.

Écrit par : Pharamond | 17/04/2016

Ph. : oui, l'énigme était en effet très inspirée par les échanges évoqués.

Écrit par : Nathanaël | 17/04/2016

Les commentaires sont fermés.