Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2016

Sont réacs ces gamines !

J'ai été invité à aller voir de la danse contemporaine. En sortant du spectacle en grande partie aussi déplorable que je l'avais prévu je discute avec deux adolescentes. L'une se dit un peu surprise par les hauts transparents qui laissaient voir la poitrine de deux danseuses et l'autre tient à préciser qu'elle n'avait rien compris bien qu'elle ait essayé. Je trouve assez touchant qu'à une époque où la vulgarité, l’exhibitionnisme et le ridicule sentencieux sont devenus des figures imposées de toutes formes d'expressions et dans laquelle la majorité des jeunes ont déjà vu un film pornographique avant d'avoir atteint l'âge de la puberté des lycéennes cherchent encore à donner un sens à ce qu'elles voient et se soucient de questions de pudeur. Je ne sais pas si comme l'affirme Rousseau l'homme naît bon, mais il naît sensé et assurément en lui faisant perdre tout repère intelligible notre société le corrompt.

 

Commentaires

Commentaire à effacer après correction :

" cherchent encore à donner un sens à ce qu'elles voient et se souciENT de questionS de pudeur"

Écrit par : Le pénible | 13/04/2016

"...en lui faisant perdre tout repère intelligible notre société le corrompt..."

https://www.youtube.com/watch?v=tSGqzPHCJsU

Me fait aussi penser à cette réflexion de Kissinger:

++++++++++++++++++++
The Greek people are anarchic and difficult to tame. For this reason we must strike deep into their cultural roots: Perhaps then we can force them to conform. I mean, of course, to strike at their language, their religion, their cultural and historical reserves, so that we can neutralize their ability to develop, to distinguish themselves, or to prevail; thereby removing them as an obstacle to our strategically vital plans in the Balkans, the Mediterranean, and the Middle East.

(As reported in the popular Greek magazine, Oikonomikos Tachydromos on 14 Aug. l997, Henry Kissinger, while addressing a group of Washington, D.C. businessmen in Sept.1974)
++++++++++++++++++++


... strike deep in their cultural roots.

Il faudrait vraiment arriver à détruire l'Empire et ses dépendances...

Écrit par : UnOurs | 13/04/2016

Perso, j'aurais apprécié que les danseuses se produisent avec des hauts transparents
D'ici quelques temps, ça sera plus d'actualité.... si vous voyez ce qui me contrarie
Pour la compréhension des œuvres, il faut faire comme les vronzais avec les élucubrations de la gouvernature.... accepter et faire profil bas....

Toute récrimination est susceptible de vous attirer un control fiscal quand c'est pas une campagne de presse sur le thème Panama papiers ( même pas foutus de causer vronzais ces cons là)

Écrit par : kobus van cleef | 13/04/2016

Le pénible > Merci ô anonyme correcteur ! Un reste de dyslexie et un peu de négligence, il faut bien le dire, me font commettre ce genre d'horreurs quand je suis fatigué.

UnOurs > Tout est dit.

Il faudrait, oui, mais c'est impossible, il s’effondrera de lui-même un jour, peut-être pas si éloigné, mais nous ne serons plus en état d'en profiter. Peut-être certains auront-ils su préserver et transmettre un héritage. Peut-être que d'autres sauront en faire quelque chose dont j'ignore la nature, mais c'est déjà une autre histoire.

kobus van cleef > J'avoue que les petites poitrines tressautantes des danseuses ne m'ont guère gênées, l'âge sans doute. Et comme vous dites on en verra peut-être plus d'ici peu, notre monde fait l'équilibriste entre string et burqa.
Oui, baisser la tête et s'habituer au pire comme notre bien aimé premier ministre Manu nous l'a enseigné.

Écrit par : Pharamond | 13/04/2016

Les commentaires sont fermés.