Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2016

Collabo !

 tumblr_nsfbamyBZU1tgaosco1_1280.jpg

Dans Paris occupé, un Gardien de la Paix ne semble pas insensible au charme des auxiliaires féminines du service des transmissions de la Wehrmacht.

Commentaires

Oui, mais à un contre quatre, que pouvait-il faire ? Je pense que la 22 août 1944, après avoir vérifié que le pont aux Change n'était occupé que par un chien flairant le caniveau, il a tiré deux coups de pistolet sur une corniche du quai des orfèvres. Surpris ivre mort rue de la Huchette, trois jours plus tard, après avoir laissé sa famille sans nouvelles, il est tombé assommé d'un coup de rouleau à pâtisserie asséné par Germaine. Une plaque commémore depuis un héros assassiné par l'occupant nazi. Son fils Fernand, pupille de la nation, a pris à dans les années quatre-vingts une retraite bien méritée d'ouvrier du Livre, après avoir été un militant estimé du PCF (section du XVIIIe). Il est mort rue Marcadet vers 1990.

Écrit par : Nathanaël | 03/03/2016

" Le jour J sera la crise décisive qui doit amener non seulement la libération du territoire, mais encore et surtout la disparition et le châtiment du régime (...) et de ses complices.
L’insurrection a pour but de garantir l’élimination en quelques heures de tous les fonctionnaires d’autorité,de garantir en quelques heures la répression de la trahison,conformément aux légitimes aspirations de représailles des militants de la Résistance (...) Pendant la période insurrectionnelle, les Comités disposeront d’une véritable délégation au nom du Peuple Français et du Comité National de Libération, de la Souveraineté Politique de L’Etat. Ils prendront les mesures révolutionnaires de répression de la trahison.

(...)
Jamais des mots d’ordre de modération ne devront être donnés.
L’insurrection triomphante doit s’occuper d’abord de l’élimination des éléments hostiles. Ils doivent être immédiatement arrêtés ou abattus en cas de résistance; il s’agit des fonctionnaires d’autorité (...), des collaborateurs notoires (...) Le plan d’insurrection doit comporter une liste complète de ces individus, avec adresse personnelle, bureau, propriété à la campagne en cas de fuite.
Tous les journaux, à des degrés plus ou moins nets ont trahi: empêcher leur parution est une œuvre de salubrité publique. Il faut prévoir l’occupation des imprimeries.
Toute la période précédant l’insurrection devra être marquée par une intensification progressive des exécutions de traîtres.
La question se pose de savoir s’il est souhaitable que l’insurrection triomphante soit marquée par des exécutions sans jugement. Les avis sont partagés. Dès maintenant dans chaque département, on dressera une liste des traîtres les plus notoires dont l’exécution sommaire sera considérée par toute la population comme acte de justice. Ces listes, avec exposé des motifs, seront adressées par l’intermédiaire des régions aux centres respectifs pour accord. Après accord, les incriminés seront immédiatement exécutés (...) "

Circulaire adressée d’Alger le 16 octobre 1943 par le Secrétariat Général des Mouvements de Résistance (M.U.R.) à tous les comités départementaux de libération

(Le nombre d'exécutions sommaires lors de l'épuration post-libération fut pour les estimations les plus optimistes de 19 000, sans compter les 6 000 condamnations à mort après jugement)

Écrit par : Dia | 03/03/2016

Que la France était belle à l'époque !

Écrit par : le brebis galleux | 04/03/2016

Quel homme censé n'aurait pas envie de collaborer ;o)

Écrit par : téléphobe | 04/03/2016

Nous aurions pu avoir ça... Aujourd'hui nous avons des Marie-Constance emballées dans des sacs à patates hallal, des Stéphanie en sarouel immonde fantasmant sur des nègres migrants & autres pouilleux levantins, et des Vanessa cagoles écumant Suburbia à la recherche d'un Kevin ou d'un Dylan (ou d'un Mohammed) qui les engrossera sur du Maître Gim's comme un culto remplit sa fosse à lisier.

J'échangerais volontiers une seule valkyrie au teint pâle contre toutes les fatmas les plus libidineuses et les mieux gaulées du monde.

Écrit par : Blaise Suarès | 04/03/2016

Hors sujet mais a lire :

Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l’opinion publique

http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html

Écrit par : Mistersmith | 05/03/2016

On aurait tort de minimiser l'impatience du plaisir inhérente au jeu de l'amour.
La catastrophe serait de renoncer à pareille promesse au nom de je ne sais quelle règle insupportablement arbitraire.
Et la Fraülein, convenons-en, ne manque jamais d'arguments, en général.

http://reinhardhimmler.tumblr.com/image/140298702601

Écrit par : Danny | 06/03/2016

Nathanaël > Même cabossé, c'est tout de même un destin.

Dia > Merci, je ne connaissais pas et c'est édifiant. Dire que notre monde de Bisounours est naît de ça !

le brebis galleux > C'est le képi qui fait tout ;-)

téléphobe > Et comme le dit si justement Nathanaël, à un contre quatre...

Blaise Suarès > Ma foi, je crois bien être de votre avis.

Mistersmith > Merci, je lirai ça à tête reposée. Les titres sont alléchants.

Danny > Effectivement.
J'aime beaucoup la recherche de véracité historique du dessinateur. En vol on peut voir un Me262 biplace d'entrainement et un Ta152 de défense des aérodromes (l'endroit où les chasseurs à réactions étaient le plus vulnérables) avec les bandes rouges pour ne pas être pris pour cible par la Flak. Curieux choix d'ailleursque de prendre pour ce rôle un avion destiné au combat en haute altitude, mais dans l'agonie du Reich...
Par contre j'ignore si la totalité de la scène est historique.

Écrit par : Pharamond | 06/03/2016

Au fait, je n'ai jamais entendu une histoire où un homme aurait eu des ennuis pour avoir eu des relations avec une femme soldat allemande. L’humiliation des femmes qui ont fréquenté des Allemands à la Libération sent quand même très fort la misogynie et le machisme...

Écrit par : Pharamond | 06/03/2016

Au risque de pratiquer le coït anal sur drosophile, le chasseur à piston est un 190 D-9 ;-)

Écrit par : UnOurs | 06/03/2016

Oups ! Tant pis pour les drosophiles, elles en ont vu d'autres en labo, mais vous avez parfaitement raison et ça m'apprendra à parler trop vite : le chasseur est bien un D9 ce qui rend caduques et ridicules mes considérations historico-aériennes. Honte sur moi !

Écrit par : Pharamond | 06/03/2016

http://probe.20minutes-blogs.fr/media/02/02/600100544.png

Écrit par : Koltchak91120 | 06/03/2016

C'est peut-être le même agent, ici il fait moins le beau.

Écrit par : Pharamond | 07/03/2016

Les commentaires sont fermés.