Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2016

Recyclage

Inversion des valeurs, perte de repères, adaptation aux nouvelles réalités, mutation globale ? Si l'ancien système est devenu à n'en pas douter obsolète, comment fonctionne celui qui doit le remplacer ? La logique, parce qu'il y a une logique, qui régit actuellement notre société peut paraître complexe voire compliquée. En fait, elle est loin de l'être. Il faut comprendre que le but ultime et irrévocable de nos dirigeants et de leurs fastueux laquais est le triomphe du libéralisme mondialiste, ni plus ni moins, et qu'importe les conséquences fussent-elles funestes à une partie de la population. Le reste n'est qu'ajustages et contretemps, on fera mine de discuter d'un projet censé faire polémique mais qui n'a aucune importance réelle histoire d'occuper les esprits, on changera un personnage par un autre moins usé pour poursuivre le même plan, on retira même une loi impopulaire maladroitement proposée pour prouver que l'on est bien dans une démocratie mais que l'on fera passer discrètement ultérieurement quand les médias auront braqué leurs caméras sur autre chose etc.

Soit, me dirait vous, mais même en endoctrinant efficacement la population, en sapant les repères fédérateurs traditionnels, en atomisant la société en une myriade d’intérêts particuliers et égoïstes, il faut parfois que la justice sévissent sur les vrais dissidents qui existeront toujours, or comment arriver à interdire toute remise en cause du libéralisme puisque que le libéralisme hérité des Lumières rejette toute vérité transcendante et permet justement tous les doutes et les relativismes ? Grâce à la Shoah. Cela peut paraître énorme mais c'est pourtant logique. Parce que dans ce monde où tout peut être contestable, discutable, révisable, une seule chose demeure absolue, l'horreur avérée de la Shoah. Toutes actions se divisent donc en deux catégories où la notion classique de bien ou de mal et de juste ou d'injuste n'ont plus leur place. Simplement, toutes les choses qui, selon des critères arbitrairement préétablis, tend à nous éloigner de la Shoah seront tolérés, toutes celles qui pourrait nous en rapprocher seront interdites et durement réprimées. Bien sûr les tribunaux ne le présenteront pas de cette façon, elle ne feront qu'appliquer les directives issues des instances républicaines - c'est à dire des lobbies, des conseillers officieux et des organisations diverses aux services du libéralisme – en interprétant la législation selon le résultat désiré.

Par exemple, une manifestation d’extrême gauche qui ravagera un centre ville n’entraînera que quelques participants appréhendés et souvent rapidement relâchés alors qu'on hésitera pas à utiliser les lacrymogènes et à multiplier les arrestations contre un rassemblement pacifique avec enfants et personnes âgées. C'est que dans le premier cas bien qu'elles aient entraîné quelques dégâts regrettables les revendications devaient forcément aller dans le bon sens en luttant contre les vielles oppressions qui jadis ont mené où vous savez, alors que dans le second ce n'était qu'un ramassis de réactionnaires qui s’agrippent à de vielles valeurs, refusent tout changement libérateur et rejette la différence, rejet qui a autrefois mené... je vous laisse finir. Le reste n'est que détail, il suffit de choisir la bonne loi dans l'arsenal a disposition et tout sera justifié, expliqué, excusé et d'ailleurs tout le monde s'en moque. Les forces de l'ordre y trouvent aussi largement leur compte en évitant ainsi d'être taxés de "fachos en se montrant laxistes avec les gauchistes et en se disculpant de tout accointance avec les nostalgiques des heures les plus sombres puisqu’ils n'hésitent pas à les réprimer.

Le libéralisme et la Shoah même combat, cela peut paraître étrange, peu crédible, mais cela fonctionne et même parfaitement. Les tribunaux et les forces de l'ordre n'ont qu'à faire respecter en toute bonne conscience des lois établies par la République et les intellectuels, les médias et diverses autorités morales vous expliqueront, si vous avez quelques hésitations à tout avaler, que c'est pour vous protéger de l'horreur absolue, inoubliable et inexpiable.

 

Commentaires

Bien senti, et, en plus, la police reçoit, depuis quelques années, une formation sur la shoah, non mais !Ah, mais au fait, c'est peut-être justement pour ça qu'elle gaze plus facilement ?

Écrit par : Jacot | 14/02/2016

Jacot > Formation nécessaire et logique avec le système mis en place.

Écrit par : Pharamond | 16/02/2016

Les commentaires sont fermés.