Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2016

La lumière

C'était lors d'un stage professionnel où pour illustrer son propos sur la perception ou un truc du genre la formatrice nous avait présenté une œuvre d'une de ses amies, artiste reconnue, parait-il. En fait, une peinture abstraite évoquant si je me souviens bien un portail vers la mort ou un univers onirique, elle nous l'a expliqué ultérieurement. On aurait tout aussi bien pu y distinguer un ornithorynque en roller. Bref, on devait faire un exercice à partir de la chose. Alors que les autres stagiaires bien qu'un peu sceptiques s'attelaient à écrire quelques phrases sur leur cahier je me permis de faire remarquer que j'allais avoir du mal puisque je n'aimais pas du tout l'art moderne. La formatrice eut alors cette phrase merveilleuse : « Vous ne l'aimez pas ou vous ne le comprenez pas ? »

 

Commentaires

je ne vous jette pas la pierre Pharamond mais avec un tout petit plus de culture Gé à l'époque vous auriez pu la faire chier en citant l'Aéropeinture, les merveilleux hymnes à la guerrre d'un Tullio Crali, les essais dada de Evola et même achever cette conne avec Emil Nolde, fondateur de l'expressionisme allemand et carte Numéro 10 du NSDAP...

L'art, le vrai celui qui est exigeant et implacable a toujours été de droite. C'est la "culture" qui est de gaugauche

le profil continu du Duce de Renato Bertelli N'est PAS un plug anal !

http://www.forli24ore.it/news/forli/0022930-renato-bertelli-parentesi-futurista

Écrit par : Dia | 04/02/2016

Depuis que je connais l'art fasciste et que je sais que Le Corbusier était pro-nazi, j'arrive pu à être nazi, tout ça est trop moche.

Amis antifas de mes deux, cessez de causer hypothétiques massacres à la chambre à pet : pour dénazifier radicalement les esprits, causez esthétique.

Écrit par : Stag | 05/02/2016

Qui voudrait sincèrement se battre pour sauver quoi que ce soit des empileurs de vide, des rebelles subventionnés de l'art contemporain ? Personne, sinon quelques esclaves du "petit milieu" qu'ils représentent.

La caste incestueuse des fonctionnaires de l'art ne supporte pas la critique. Les contradicteurs sont traités de fascistes. Oser montrer quelque sympathie pour le courant futuriste vous renvoie illico aux heures les plus sombres... Vous devenez LE fasciste. La bêtise et l'inculture de ce "petit milieu" narcissique sont sans limites.

Jean-Philippe Domecq, auteur éclairé de "Misère de l'art", n'a pas pu échapper à ce doux qualificatif. Il n'est pas le seul.

Écrit par : Danny | 05/02/2016

La vérité c'est qu'il faut beaucoup de culture pour distinguer la charge anti-bourgoise, révolutionnaire et anti-moderne justement de l'art contemporain véritable, celui du début du XXeme siècle d'avec l'actuel "dadaïsme d'État", le nouveau pompierisme bourgeois de la provocation subventionnée, insulte permanente à la tradition, au spirituel et aux sources populaires de l'art vrai.

Hélas toujours la droite tombe dans le piège "conservateur" et finit pas défendre la fadeur galante, les goûts surannés de la vieille bourgeoisise cacochyme. Les mêmes qui aiment et écoutent du hard-rock ou du rap violent sous la douche, ne conçoivent l'art que pour les salles d'attente des dentistes giscardiens !

si vous vomissez le monde moderne et si vous pensez que l'art doit exprimer quelquechose sur le monde dans lequel il vit alors il serait temps de découvrir Pound, Ligeti ou Francis Bacon... au hasard.

«Il y a une solution qu’il faut résolument écarter: celle qui consisterait à s’appuyer sur ce qui survit du monde bourgeois, à le défendre et à s’en servir de base pour lutter contre les courants de dissolution et de subversion les plus violents après avoir, éventuellement, essayé d’animer ou de raffermir ces restes à l’aide de quelques valeurs plus hautes, plus traditionnelles».
(Evola)

"Nous devons être intellectuels et violents"
(Charles Maurras)

Écrit par : Dia | 05/02/2016

Dia > Certes, mais elle ne m'avait pas traité de fasciste, elle me prenait juste pour un réac.

Stag > On est pas obligé d'aimer mais comparé à l’ersatz d'art que nous avons aujourd'hui...

Danny > Oui, et on sait où ça mène tout ça !

Dia > Le bourgeois a toujours était conformiste, devenu bobo il se conforme scrupuleusement à l'anticonformisme subventionné.

Écrit par : Pharamond | 06/02/2016

Tiens, si tu ne connais pas encore:

http://www.schtroumpf-emergent.com/blog/?page_id=44

Mais bon, vous connaissez sûrement, tous ici.

Écrit par : Carine | 06/02/2016

ha oui ,nicole esterolle
mais pas moyen de commenter chez elle
enfin, ça se passe de commentaires

Écrit par : kobus van cleef | 06/02/2016

Carine > Je ne connaissais pas. Merci, il a l'air sympa et original.

Écrit par : Pharamond | 06/02/2016

kobus van cleef > Tu peux sur sa page Facebook.

Écrit par : Pharamond | 06/02/2016

Les commentaires sont fermés.