Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2015

Supposons

Ainsi le FN serait aux portes du pouvoir si l'on en croit les journaux. Soit, supposons que dimanche prochain il passe dans 3 ou 4 régions, il aura le pouvoir sur quoi ? Des bouts de territoire français où incapable de faire une politique de rupture parce que devenu partie intégrante d'un système qu'il ne pourra ignorer il essaiera de faire un minimum de vagues pour qu'on ne lui mette pas trop de bâtons dans les roues afin de continuer de gérer sa région. Conscient que l'on attendra le moindre faux pas pour hurler au retour de la peste brune. Conscient que l'État, l'Europe, les fonctionnaires, les médias, la finances, le show-biz, les associations, les réseaux sociaux, le quidam endoctriné et égoïste seront contre lui. Conscient qu'il devra tenter quelques chose pour ne pas décevoir son électorat, un petit décret sans trop de conséquences pour ne pas qu'il soit déclaré illégal, une petite déclaration ambiguë pour dire qu'on en a mais en essayant de ne pas se faire unanimement condamner par la classe politico-médiatique ; bref, rien, et ce grand écart permanent et épuisant finira par dépiter ceux qui espéraient un changement et conforter les tenants d'un FN fascisant. Conscient peut-être aussi qu'il n'a pas d'alliés, que ceux qui ont voter pour lui, dépourvus de conscience politique et pétochards, n'espèrent qu'un retour à la normale pour se remettre à voter modéré.

 

Commentaires

je comprends ce que vous dites... évidemment que le FuN des Philipettes ne peut rien changer au fond... mais vous y allez un peu fort tout de même. Songez à toutes ses associations, ces journaux, ce vieux clientélisme gauchistes, toutes ces salopes qui en croquent pour détruire leur pays et vont bientôt perdre leurs subventions, leurs prébendes, leurs avantages.
Même si un seul RPR perdait son chauffeur, un seul journaliste sa carte de presse, un seul bobo son HLM, ça vaudrait le coup d'aller voter FN. Et puis il y a pas mal d'identitaires qui ont fait du lambertisme au FN. Il y aura beaucoup de déceptions c'est sûr mais pas mal de surprises. Haut les coeurs !

Écrit par : Mistersmith | 07/12/2015

c'est pour ça qu'à mon avis trois régions voire quatre ce serait parfait. Les JT nationaux pourront "titrer" sur une bourde régionale FN savamment mise en exergue, pas plusieurs.
Et ainsi la pression baissera en moyenne.

Et on n'est pas à l'abri de résultats probants : dans les villes FN, les scores Fn dépassent à chaque fois et de loin les moyennes régionales.
Plus d'un an après les municipales, les électeurs en redemandent. Le tremplin est donc possible.

Écrit par : Popeye | 07/12/2015

Mistersmith > N'allons pas trop vite, vous croyez que les initiés de tout poil vont se laisser dépouiller comme ça ? Et même si l'on obtient de petites victoires consolatrices le pays s'effondre tout de même et ces combats retardateurs peuvent donner paradoxalement l'impression que les choses ne vont pas si mal... et faire perdre un temps précieux. Nous sommes perdus, seul un grand choc peut peut-être réveiller ce qu'il reste de peuple.

Popeye > Nous verrons mais pour moi c'est tout vu que le FN ait des régions ou non.

Écrit par : Pharamond | 07/12/2015

Et c'est même pas dans la poche avec les magouilles et la versatilité de l'électeur lambda... Sans oublier qu'il y a le feu partout. Comme l'Europe a accepté un million de migrants cette année, on peut lui en balancer 3 l'an prochain et pourquoi pas 10 l'année d'après. Le "réveil français" est d'une lenteur désespérante.

Écrit par : CC.RIDER | 07/12/2015

Voilà : selon les uns, la marinade, c'est de l'eau tiède quand, me réglant sur Radio Paris, j'entends la voix des ondes nous sonner le tocsin. On en déduira - in medio stat virtus - que le vote FN est somme toute modéré. Ça me va très bien. Depuis au moins Charles VI - Armagnacs, Bourguignons - je vote au centre.

Écrit par : Nathanaël | 08/12/2015

CC.RIDER > Le réveil français était encore possible il y a 15 ans, maintenant c'est bâché. Il n'y a plus que la lente agonie ou une infime chance en cas de crise majeure, c'est peu.

Nathanaël > Vu comme ça...

Écrit par : Pharamond | 08/12/2015

Les commentaires sont fermés.