Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2015

De l'utilité d'avoir l'aide d'un historien pour faire une série historique

Les codes des séries respectés La première scène de sexe intervient à la troisième minute du premier épisode. Une obligation pour les séries que l’historien Mathieu Da Vinha a bien comprise. « A la production, on m’a dit : “Tu sais, il faut qu’il y ait une scène de sexe ou de violence toutes les quinze minutes.” Soit, si ce sont les codes de la série aujourd’hui… Donc oui, il y a des scènes de sexe, de fellation... A Versailles, ils n’étaient pas les derniers pour faire l’amour. »

Source : 20 Minutes n°2905 à propos de Versailles, la nouvelle série de Canal +

 

Commentaires

oui enfin, on parle quand même d'une série historique
assez curieusement , j'imagine mal qu'ils montre itlaire ou le douce en train de niquer à couilles rabattues
voire même de gaule ou churchill
et pourtant ...
de gaule , la gaule quoi , y a de quoi oser des rapprochements , non?
ou churchill , to chill , frissonner , grelotter , on frissonne de désir ,non?
non?
tant pis

Écrit par : kobus van cleef | 16/11/2015

Sur Hitler il y avait une pub contre les MST qui le montrait en train de faire crac crac et plusieurs romans bidons qui le représentaient en obsédé sexuel. Les autres c'est sacré !

Écrit par : Pharamond | 17/11/2015

je me souviens de cette pub
"aids is a mass killer"
mais le mec le faisait de façon irréprochable, sans partir de façon précoce , sans arrêt technique ( faut que je me récite le code pénal pour alléger la tension ) , sans une goutte de sueur
un pro !

Écrit par : kobus van cleef | 18/11/2015

Oui, c'est ça, comme quoi tonton Adolf quand il peut servir en uniforme ou nu.

Écrit par : Pharamond | 18/11/2015

Les commentaires sont fermés.