Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2015

Soumission

"Je me trouvais avec mon frère dans la même colonie de vacances, au centre des Pays-Bas, où nous allions tous les ans. Contrairement à la plupart de nos camarades, qui n’y passaient que trois semaines, mon frère et moi-même y restions tout l’été. Ainsi, au bout d’une première période de trois semaines, il y avait une sorte de transition pendant laquelle les nouveau enfants succédaient à ceux qui partaient. Or mon frère et moi-même étions à ce stade des « anciens » qui connaissaient toutes les ficelles de la colonie. Cette année-là, donc, je décidai de mettre un peu de piment dans ce passage d’une période à l’autre. J’eus l’idée d’introduire un rite d’initiation pour les nouveaux arrivants. Pour en faire un événement particulièrement mémorable, nous plaçâmes une baignoire remplie d’eau presque gelée dans le bâtiment dortoir. Tous les nouveaux apprirent ensuite que, selon la tradition de la colonie, ils devaient y plonger. Aujourd’hui encore, je revois avec une grande clarté une soixantaine de garçons (dont la plupart étaient beaucoup plus grands que nous deux) qui, après avoir docilement fait la queue, s’immergèrent, l’un après l’autre, dans notre bain sibérien. Tout allait comme prévu jusqu’au moment où le directeur de la colonie passa par hasard. Se remettant vite de sa stupeur, il rompit le charme : il incita les nouveaux à se révolter, en leur faisant remarquer qu’ils étaient soixante contre seulement deux, et les poussa à nous rendre la monnaie de notre pièce. À l’issue d’une lutte prolongée, nous avons reçu une correction bien méritée. Je conserve néanmoins en mémoire l’image de ces deux petits garçons qui, grâce à une détermination et à une force de persuasion hors du commun, réussirent à amener un grand groupe d’enfants à se soumettre à une épreuve extrêmement désagréable." 

Manfred Kets de Vries

Combats contre l’irrationalité des managers

Commentaires

« Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres »
Etienne de la Boëtie, Discours de la servitude volontaire

Écrit par : Christine | 10/11/2015

Mouais... Sans vouloir contredire ce cher Etienne je dirais qu'ainsi la moitié du chemin est fait.

Écrit par : Pharamond | 10/11/2015

Les commentaires sont fermés.