Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Champ d'étoiles (46)

Trois petites choses pour en finir avec Saint-Jacques :

Je remercie mon frère qui a pris le temps de numériser les photos prises lors de mon pèlerinage. La qualité des images est celle d'un jetable d'il y a plus de dix ans que j'ai légèrement améliorée afin de raviver les couleurs. J'ai même ajouté quelques photos pour illustrer les premiers billets de mon périple.

Une anecdote que je n'ai curieusement pas noter dans mon journal mais dont je me souviens. Le lendemain (ou peut-être le surlendemain) de mon anniversaire j'ai vu, bombé sur un muret, alors que je marchais sur le Chemin en Galice : « Bon anniversaire » en français suivit de mon prénom. Étrange coïncidence.

Bizarrement, l'arrivée à Santiago, pourtant but ultime, ne m'a procuré aucune émotion particulière comme si la joie d'y être enfin parvenu était parfaitement contrebalancée par le constat que ma petite aventure qui durait depuis quatre ans s'achevait là.

 

 

Commentaires

Il eût peut-être fallu revenir à pied pour ressentir cette joie de l'arrivée en poussant la porte de chez vous.

Écrit par : Popeye | 10/11/2015

Sans doute, comme les pèlerins d'autrefois qui revenaient avec la coquille récupérée au Cap Finistère et devenus Jacquets faisaient le chemin retour lavés de leurs péchés, forcément plus légers.

Écrit par : Pharamond | 10/11/2015

l'an prochain, on fait la route à deux?
mes stents tiennent bien le coup, vous serez pas obligé de m'enterrer sur le bord du chemin

Écrit par : kobus van cleef | 16/11/2015

Tant mieux, ça m’ennuierait de devoir en plus m'alourdir le bardat avec une pelle de tranchée

Écrit par : Pharamond | 16/11/2015

n'exagérons rien, c'est pas si lourd , une pelle de tranchée....
et puis , on a des exemples de bardas assez ahurissant
tiens dans le film "saint jacques ta mère" ou approchant , où un jeune beur suit une gonzesse pour qui il a le frisson , par monts et par vaux ( avec podalydès je crois, mais pas sûr ) , y a aussi un alcoolo , une maritorne ( la robin , pas sûr non plus )...
bref , au début , une des deux nanas prétend un embarras digestif pour se dissimuler derrière un rocher et feindre une défécation express
en fait elle vide son sac de toul' merdier qu'elle y a entassé , avec .....un sèche cheveux !

Écrit par : kobus van cleef | 16/11/2015

Film amusant mais bobo malgré tout, et le maghrébin qui se fait refuser l'entrée à l'abbaye de Roncevaux, fallait oser un truc pareil. Même si les hôtes ne sont guère gracieux jamais ils n'auraient refusé un pèlerin typé. D'ailleurs les Arabes chrétiens ça excite (enfin, encore un peu) mais la réalisatrice n'a pas du en entendre parler.

Écrit par : Pharamond | 17/11/2015

y en a plein en israël , c'est les seuls qui sont pas régulièrement massacrés
pasque ceux du reste du moyen orient .....
je me souviens , pendant mes études de médecine, d'un maronite...bon, ça allait
mais j'ai dans ma famille semi proche un autre chrétien d'orient , lui aussi maronite , un vrai comportement de gnoule...
d'un aut' coté , ils ont l'exemple des communautés voisines

Écrit par : kobus van cleef | 17/11/2015

Personnellement je n'en ai jamais côtoyés mais ceux que je peux voir ici ou là sur le net sont plutôt intéressants. Sans doute sont-ils le dessus du panier.

Écrit par : Pharamond | 17/11/2015

Les commentaires sont fermés.