Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2015

Le retour de l'Histoire ?

Activité russe...

 

Au Moyen orient. Subitement, on s'aperçoit que quand quelqu'un fait la guerre avec l'intention de faire la guerre (et de la terminer, de préférence, victorieusement), ça devient sérieux, et que ça cogne sec, surtout sur le plan militaire.

Donc, les russes bombardent, des objectifs militaires, avec l'intention visible de mettre totalement à poil les islamistes. Installations militaires, après installations militaires, et on s'étonne un peu, que, depuis le temps que l'OTAN étaient déjà sensé avoir tout détruit, tout soit encore intact.

Des avions israëliens et russes se sont plus ou moins affrontés dans le ciel de Lattaquié, et ce qui fut la puissance dominante du moyen orient a piteusement battu en retraite.

Le but pas avoué était simple, c'était faire tomber Damas, Bagdad et Téhéran, pour ensuite détruire la Russie et la Chine, à grands coups d'islamistes (c'est pas cher), simplement pour reprendre ce qui avait été fait sous deubeuliou, accéder aux richesses d'Asie centrales, richesses énergétiques en gaz, uranium et pétrole, avec la satisfaction d'éliminer l'unique concurrent possible à un empire américain éternel.

Petit Bémol, on voit mal les russes plier. Au besoin auraient ils perdus Damas, Bagdad et Téhéran et les hordes islamistes déferleraient telles en Russie, celle-ci dispose toujours de l'arme nucléaire, assez pour détruire de fond en comble les états du moyen orient. Et tout candidat au suicide.

Pour ce qui est de la puissance américaine, elle est désormais évaporée.

1000 milliards de USD pour ne plus avoir d'armées.
La moitié des porte-avions est en réparation, et ce n'est plus qu'une arme de prestige, destiné à une destruction rapide en cas de conflit.

Le F35 est définitivement un nanard, qui serait incapable d'affronter des avions des années 1970, et ils n'auront bientôt, rien d'autre. Prendront ils le risque de le voir ridiculiser dans un combat avec un très antique Mig 21 ?

On voit l'absence total côté occidental, de réflexion stratégique, de la moindre vision d'avenir, et tout bonnement de stratégie. Comme un joueur de poker, on joue, "pour voir". Parce qu'on est, soi disant, les plus fort, et qu'il faut nous obéir. Simplement, ça ne fonctionne pas. Il suffit, en face, de durer.

La Syrie a duré. Jusqu'à ce que l'unique super puissance, sonne la fin du jeu.

Source : LA CHUTE – LAPSUS via hoplite

Commentaires

Les frappes russes en Syrie seront considérées plus tard comme une date charnière dans l'histoire du XXIème siècle.

La première trace visible et concrète d'un profond basculement géopolitique.

Écrit par : JP | 06/10/2015

Je le crois aussi, une page se tourne, mais que lira-t-on sur la suivante ?

Écrit par : Pharamond | 06/10/2015

bonne analyse, dommage que l'auteur du site laisse passer quelques fautes d'orthographe.
J'ai adoré
"Installations militaires, après installations militaires, et on s'étonne un peu, que, depuis le temps que l'OTAN étaient déjà sensé avoir tout détruit, tout soit encore intact"
On se demande vraiment ou plutôt on constate bien le double jeu de certaines puissances occidentales.

Écrit par : Paul-Emic | 07/10/2015

Pour le fautes, je serai indulgent vu mes performances en la matière.
Pour le double jeu de certaines puissances occidentales, je crois qu'elles se livrent à une fuite en avant entre démagogie, prédation des ressources naturelles, alliances paralysantes avec certaines nations, corruption...

Écrit par : Pharamond | 07/10/2015

Les commentaires sont fermés.