Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2015

Champ d'étoiles (3)

Mardi 16 juillet 2002

2me étape – De Gradignan à Le Barp – Environ 26 km

En toute franchise cela a été dur, j'ai mal partout. Et comme cette nuit je n'ai pas très bien dormi j'ai peiné (plus d'une heure de plus sur l'horaire prévue) et encore le temps couvert m'a été favorable. En chemin j'ai rencontré un chevreuil qui s'est enfui avant que je puisse le prendre en photo et une myriade de Néerlandaises à bicyclettes pâlichonnes et polies qui m'ont salué avec de grands sourires.

Enfin je suis au Barp. Après un sandwich Coca dans le premier café trouvé je suis allé à la mairie où une dame fort aimable m'a signé la crédenciale et donné les clefs du local qui sert de refuge aux pèlerins. Une pour la douche, une pour les lavabos qui se trouvent près de la mairie et une pour le local lui-même situé à 50 mètres de l'autre côté de la rue près de l'église. Elle m'y accompagne. Chemin faisant, je lui dis espérer ne pas avoir une envie pressante pendant la nuit car cela serait ennuyeux quoique peu banal de me faire renverser en allant aux toilettes. Elle me rassure, la route est peu passante la nuit. Elle m’apprend aussi qu'un Orléanais m'a précédé d'une journée. Bizarrement, je n'ai trouvé nul trace de lui à Gradignan. Local agréable : 2 lits, coin cuisine.

Je vais aller chercher à manger, pour l'instant ma quête est plus de nourriture terrestre que de spiritualité mais cela ne fait que deux jours que je marche sur les pas des pèlerins de jadis.

Arrivée dans la soirée de Sandra et Josian, un jeune couple parti de Gradignan vers 17h, alors que je suis en train de bouquiner mon guide du Chemin en prenant le frais à la terrasse du local. Ils ont décidé de faire du camping sauvage pour parcourir le Chemin et sont partis sans réelle préparation. Ils portent bien trop de poids. Comme ils arrivent tard, la mairie est fermée et de toute façon ils n'ont pas de crédenciale. Je leur conseille vivement de s'en procurer. En attendant ils partageront clandestinement mon local. On se tiendra compagnie et nous partirons ensemble demain. Je suis heureux d'avoir enfin rencontré d'autres pèlerins. 

d.jpg

Jusqu'à l'horizon

 

Les commentaires sont fermés.