Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2015

En 3 photos

20 minutes 31 aout.PNG

Les bateaux remplis de "migrants" ça n'arrivait pas vraiment à apitoyer le quidam, ça l'effrayait même un peu pour tout dire. Le 31 août on a eu droit à cette image en première page de 20 minutes. Avec le visage de l'enfant non flouté bien que la législation l'oblige pour les mineurs mais au diable les lois et la déontologie quand il s'agit d'émouvoir ! Le message était clair : ne soyez pas de sales égoïstes et accueillez ces petits chérubins qui souffrent !

[...]

Puis il y a eu la noyade d'Alyan comme une confirmation de ce qui devait se produire à cause de notre insensibilité, et malgré les avertissements de ceux qui tentaient de nous alerter. Il semblerait qu'il y ait eu une petite mise en scène du corps mais ici aussi la déontologie face au but recherché...

(Vous voudrez bien m'excuser de ne pas reproduire la photo diffusée ad nauseam par les médias.)

bx7 10 sept.PNG

Le 10 septembre dans Bordeaux 7 on pouvait voir ces migrants enfin accueillis comme il se doit. Ici tout le monde est floutés mais les sourires et le geste de l'indispensable enfant suffisent à faire comprendre au lecteur que ce n'était pourtant pas bien difficile de rendre ces gens heureux. Cela ne nécessitait qu'un peu de bonté et de solidarité mais il aura fallu la mort d'un innocent pour que l'on comprenne. Cet enfant dans sa poussette ça aurait pu être Alyan si seulement on écoutait les bonnes personnes.

Commentaires

des "clandestins " accueillis avec tambours et trompettes . Cherchez l'erreur.

Écrit par : Paul-Emic | 16/09/2015

il y une opportunité pour vendre des mines anti-personnel à la Hongrie . Une fortune à faire peut-être pour un homme d'affaire entreprenant.

Écrit par : Paul-Emic | 16/09/2015

Je ne sais pas si tu as vu la vraie photo non recadrée avec pécheurs turcs en arrière plan ?

Écrit par : Paul-Emic | 16/09/2015

Je l'ai vu, l'émotion c'est bon pour ces crétins d'Occidentaux. D'ailleurs le déroulement des faits n'est pas net. Le père était-il vraiment à bord ? Pourquoi avaient-ils quitté leur pays ? Pourquoi avaient-ils pris la mer ? Et plein d'autres questions auxquelles les médias se gardent bien de répondre.

Écrit par : Pharamond | 16/09/2015

J'ai lu que la famille réfugiée était hébergée en Turquie et que le père avait besoin de se faire refaire les dents , que l'émigration vers l'Europe était donc une alternative risquée mais intéressante. Quant aux circonstances réelles du naufrage elles sont plus que floues. Toujours est-il que partis de Turquie, les responsables, s'il y en a d'autres que les naufragés eux mêmes - il faudrait qu'ils assument leur connerie jusqu’au bout - sont les turcs et non pas quelque pays européen !

Écrit par : Paul-Emic | 16/09/2015

Oui, mais "on" cherche pas à dissoudre les Turcs.

Écrit par : Pharamond | 17/09/2015

Les commentaires sont fermés.