Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2015

Nuremberg

Bien que ne possédant pas de téléviseur, il m'arrive tout de même de voir, quand je suis invité, des épisodes ou plus souvent des bribes d'épisodes de séries récentes. Depuis cet échantillonnage je constate que seuls les auteurs d'outre-Rhin arrivent à atteindre sinon dépasser le niveau du made in France dans l’aplatissement servile devant le médiatiquement correct à base d'apologie des minorités et de culpabilisation des Européens indigènes pourtant plus que tendance dans toutes les productions occidentales.

Commentaires

c'est vrai, les enfants de Siegfried et de la Lorelei se sont bien abâtardis mais leur a t-on laissé le choix ?
Le seul choix qu'eux et nous avions, était de faire des enfants et les tenants du mondialisme l'ont bien compris en corrompant nos compagnes qui se sont fort aimablement prêtées au jeu.
Résultat : en Allemagne, l’Allemand de souche a 50 ans et plus et le neo-Allemand en a 20.
Dans ce domaine l'Allemagne et la France sont bien des sœurs de misère.

Écrit par : Paul-Emic | 12/08/2015

Franchement je crois tout de même que nous ne sommes pas totalement innocents. Les gens ne pensent qu'à leur bien-être immédiat, la propagande du système ne fait pas tout.

Écrit par : Pharamond | 12/08/2015

@Pharamond
" Les gens ne pensent qu'à leur bien-être immédiat, la propagande du système ne fait pas tout." : je suis tout à fait d'accord avec vous.
J'irai même jusqu'à dire qu'une bonne quantité de personnes de notre bord aiment l'abondance, le superfétatoire et l'artificiel. Pour beaucoup humilité rime avec déprime; que voulez-vous, ils ont des "besoins", des "envies" a satisfaire, un niveau de vie à tenir qui mériteraient qu'ils comprennent ce que signifie "Samsara" ou qu'ils s'intéressent à la vie de certains de nos saints ou tout simplement celle de nos arrière grands parents ainsi qu'aux fables de La Fontaine.
D'une certaine façon ils se font acheter, corrompre et l'esprit a du mal à émerger de ce trop plein de matière 'iscariote'.
Hélas, cette insouciance hédoniste rend lourd, pesant et stupide !

Écrit par : téléphobe | 12/08/2015

Ce qu'écrit téléphobe est bel et bon.

L'abrutissement de l'autochtone atteint un nouveau paroxysme lorsqu'on lui demande de s'apitoyer sur le sort du "migrant", ce nouvel intouchable. De bonne grâce ou non, amorphe, apathique, aliéné par la consommation, la masse passive se soumet accélérant ainsi la décadence française. Ce qui me fait dire que pour le blanc de l'Hexagone les carottes sont cuites. C'est peut-être bien dommage mais c'est ainsi.

"Images émouvantes de migrants repêchés en mer par Médecin sans frontières" titre aujourd'hui le journal de Serge Dassault ostensiblement pleurnichard.

Nous avons aussi nos ennemis intérieurs et ils sont légion.

Rudolf Steiner 1923:

L'effroyable brutalité culturelle de la transplantation des nègres vers l'Europe constitue un épouvantable forfait de la part des français envers les autres peuples européens dont les conséquences seront encore plus terribles pour la France elle-même. Cela se répercutera de manière incroyablement forte sur le sang et la race. Cela va précipiter la décadence française jusque dans son essence. Le peuple français s'en trouvera refoulé.

Non, décidément, personne n'est innocent.

Les enfants de Siegfried et de Lorelei ont payé très cher leur cavalcade à travers l'Europe. Et ils n'ont pas fini de la payer.

Certains recommandent des compiles pour l'été, en ce qui me concerne ce sera deux bouquins très intéressants parmi beaucoup d'autres :

– Keith Lowe, Inferno. La dévastation de Hambourg 1943;
– Ralph Franklin Keeling, Cruelles Moissons. La guerre d'après-guerre des Alliés contre le peuple allemand.

Bonnes lectures à tous !

Écrit par : Danny | 12/08/2015

@ Pharamond
Non nous ne sommes pas innocents, mais nous savions pas vraiment qu'il y avait une partie en cours, ce qui n'excuse rien mais l'explique un peu.

Écrit par : Paul-Emic | 13/08/2015

téléphobe > L'homme n'est ni bon ni mauvais mais égoïste disait je ne sais plus qui. Une fois qu'on le sait on comprend bien des choses et si l'on est mal intentionné on peut aussi obtenir bien d'autres choses.

Danny > Pauwels avait raison (en 1986 !) avec le concept de sida mental, on ne reconnait plus ce qui nous menace.
Merci pour les suggestions de lecture, je ne connaissais pas le second livre.

Paul-Emic > Entièrement d'accord.

Écrit par : Pharamond | 13/08/2015

Pharamond, dans l'inventaire de vos sites mal-pensants chez Akribeia, le n° 23, vous pouvez vous procurer aisément ces deux ouvrages, et bien d'autres... vous jugerez sur place...

Tout cela est de votre faute après tout !

Rassurez-vous je plaisante.

Écrit par : Danny | 13/08/2015

Personne n'est innocent ;-)

Écrit par : Pharamond | 13/08/2015

Les commentaires sont fermés.