Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2015

Le paillasson de l'apocalypse

 20150328_093324.jpg

 

J'ai photographié ce paillasson chez une aimable dame âgée de ma connaissance. L'innocente qui a pourtant connu l'Occupation dans son enfance ne se doute évidemment pas qu'elle participe au retour de la bête immonde en mettant cette chose sous l’œil non averti de ses visiteurs. Je ne lui ai bien sûr rien dit de peur que la découverte ne nuise à sa santé. Je m'en retournerai bientôt lui subtiliser de nuit le sinistre et dangereux essuie-pieds afin de le détruire non sans l'avoir au préalable examiné sous toutes ses coutures. Je me demande en effet quelle entreprise diabolique fabrique de tel objet dont le but final ne fait aucun doute : habituer le péquin au svastika de façon subliminale pour qu'à l'heure H, H comme qui vous savez, il ne soit pas troublé par le déploiement des oriflammes frappés du symbole maudit. Le diable se cache vraiment dans les détails ! 

Commentaires

Le ménage était mieux fait sous l'occupation.

Écrit par : Coach Berny | 31/05/2015

Fabrication Hallemande ?

Écrit par : kobus van cleef | 01/06/2015

C'est fait pour s'essuyer les pieds dessus. C'est antinazi. Vous comprendez vraiment queue dalle.

Écrit par : Stag | 01/06/2015

J'ai vu le même motif dans plusieurs basiliques vénitiennes. Un coup de Pound, à n'en pas douter.

Écrit par : Le blaireau-garou | 01/06/2015

Normalement il devrait y avoir deux images, non ?
Mais que fait le oueb masteur ?

Écrit par : téléphobe | 01/06/2015

Coach Berny > ...et le ménage est une occupation.

kobus van cleef > Je l'ignore mais j'en doute, les Allemands sont devenus les plus violents combattants du fascisme et repèrent toutes formes ressemblant de près ou de loin à un svastika même dans l'obscurité. Une forme d'allergie provoquée par un vaccin inoculée à forte dose sans doute.

Stag > Me serais-je égaré ? J'en doute, les petites croix sont sur le bord du paillasson là où on ne frotte pas ses semelles.

Le blaireau-garou > Ce vieux fou occupait sans doute ses nuits de cette façon.

téléphobe > C'est devenu le jeu de l'image unique.

Écrit par : Pharamond | 01/06/2015

J'ai trouvé des svastikas sur une église orthodoxe en Bulgarie, à Burgas sur le bord de la mer noire ( ainsi nommée car toul'monde pise et chie dedans)
Burgas, le même bled où des terroristes misilmons ont fait péter une bombe ( ou assaisonné à coup de kalash) un groupe de touristes sraeliens l'an dernier, je crois
Après ça vous direz qu'y a pas de hasard

J'en ai vu d'autres en crête et à Corfou, et là..... Figurez vous que c'était sur les murs d'une construction fin 19eme ,pseudo antique, avec pronaos, naos et toulmerdier, qu'on visitait ( ticket d'entrée, marchands du temple, gargotes avec menu universel le même du Pirée jusqu'à l'Épire, photographié et exposé sous plastique, les photos des plats je veux dire), cette baraque de bon aloi avait été construite par des.... Hallemands !
Je n'invente rien !
QUI a prononcé le mot hasard ?
Qu'il se dénonce !

Écrit par : kobus van cleef | 06/06/2015

Sont forts ces nazis !

Écrit par : Pharamond | 07/06/2015

les dernières que j'ai vu , c'était au musée du rhône à arles
y a un musée des antiquailles galloromaines , très bien fourni
vous savez qu'il a été construit sur le site de la découverte d'une galléasse du temps , échouée à quelques mètres du bord et jamais renflouée par les gauloiches et autres habitants du lieu ....
bref, y a pas que les trouvailles subaquatiques à être exposées , y a aussi des découvertes sur l'habitat des environs ( habitat patricien , autrefois comme aujourd'hui , les baraques des pauvres sont les premières à souffrir des injures du temps )

qui dit demeures patriciennes dit villas, fondations de briques et sols en mosaïque , assez dégradés

et sur l'un de ces tapis de mosaïque , on pouvait voir , autour de la figure d'un dieu éole ( non cui là c'est plutôt un grec ) , joues gonflées , front ceint de lauriers ( mais ça pouvait aussi être neptune, ou un héros antique dont j'ignore tout , j'ai pas été assidu à l'école et j'ai beaucoup fait pleurer ma pauvre maman , bref ) , autour de cette figure un peu dyonisiaque , il y avait des....des......des....suspense.....des croix maudites !

et pas qu'une , hein , un bon paquet !

Écrit par : kobus van cleef | 12/06/2015

Chez les Grecs les svastikas ne se concevaient qu'en myriades. D'ici à ce qu'on les recouvre d'un coup de peinture histoire de ne pas choquer les visiteurs.

Écrit par : Pharamond | 12/06/2015

Ben justement c'est assez inhabituel car il s'agissait là d'antiquités gallo-romaine
Pas beaucoup de grec là dedans sauf dans les antécédents idéologiques
D'ici à prétendre que les gauloiches, précurseurs des souchards, auraient eu, avant toulmonde, des sympathies avec, ou envers, bref, notre compte est bon

Écrit par : kobus van cleef | 16/06/2015

Sous l'empire le commerce allait bon train et les riches sont des cosmopolites attirés par la dernière mode, depuis toujours.

Écrit par : Pharamond | 16/06/2015

Les commentaires sont fermés.