Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2013

À quoi sert la réacosphère ?

À convaincre la majorité de la nocivité de nos élites et lui fournir les preuves de la course de notre société vers le précipice ? Non, la plupart de la population est tellement formatée et apeurée qu'un "jeune" de la cité viendrait lui tirer dessus à la Kalashnikov elle rassemblerait ses dernières forces pour hurler « Pas d'amalgame ! » en attendant l'ambulance pour ne pas risquer de perdre son âme en même temps que la vie. Donner des arguments pour convaincre ? Nullement, la politique et la sociologie ne sont pas des sciences exactes et tiennent principalement du domaine de la foi ce qui les rend hermétiques aux preuves. Je crois que la réacosphère sert principalement à deux choses : premièrement, à permettre aux convaincus de savoir qu'ils ne sont pas seuls et de leur redonner confiance, deuxièmement, à aider le basculement dans notre camps de la petite marge hésitante en lui présentant l'actualité hors des grands canaux d'information et le visage des "fachos" loin des caricatures. Ce n'est presque rien mais c'est pourtant essentiel.

Commentaires

Dans mon petit folklore Coué, j'aime à me dire que le vrai travail se fait plus humblement encore, dans les troquets, les bureaux, les chantiers, les repas de famille, d'homme à homme, en travaillant au corps et à l'esprit les moins mous et les moins corrompus de nos semblables. Toujours et partout, sans honte, sans faux-fuyants, et sans donner de leçons qu'on est incapable d'appliquer à soi-même, INCARNERle Toubab qui n'a pas honte de ses ancêtres, qui s'efforce d'en être digne, et qui ne s'excuse de rien auprès de personne.

Sans tracts en poche, sans exiger quoique ce soit de quiconque, sans tenter de ramener le moindre sujet de conversation à nos propres obsessions, donner l'exemple qu'on peut être à la fois solide, franc du collier, responsable, disponible, bien intégré socialement ET facho jusqu'au dernier brin d'adn. Enseigner par l'exemple le noble art de la Gueule Ouverte et l'évangile de Sainte Colère. Décomplexer (autrement mieux que la fausse droite qui se pique de l'être) Monsieur Moyen face à ses propres instincts de survie, qu'il réprime si durement dans l'espoir de donner l'image d'un bon garçon aux fils de hyènes qui ont juré de bouffer ses enfants pour les chier sur sa tombe.

Écrit par : stag | 15/05/2013

Ma note concernait la réacosphère (blogs et sites) sinon je suis d'accord avec vous. Donner l'exemple sans ostentation mais avec opiniâtreté, montrer que nous ne sommes ni des moines ni des monstres, ne pas essayer de convaincre mais donner à penser...

Écrit par : Pharamond | 15/05/2013

Entièrement d'accord avec votre analyse de la réacosphère.
Je mettrai un point 2 bis: armer les jeunes militants avec des références, des auteurs, de l'histoire, pour leur donner une colonne vertébrale.

Écrit par : Droite d'avant | 15/05/2013

À quoi sert la réacosphère ?
A lire Stag de temps en temps...
Bien à vous

Écrit par : Martin-Lothar | 16/05/2013

A quoi sert la réacosphère? A voir venir en plein dans notre figure ce glorieux avenir que les autres préfèrent se prendre dans le fondement, et à organiser des réunions tupperware virtuelles pour savoir si: a) on va lutter, b) on va fuir, c) on va se laisser emporter en restant en face, d) on va faire comme les "innocents" et tendre nos fions (en lubrifiant pour que ça passe mieux du moins on l'espère), e) on va trahir et surfer sur la vague dévastatrice dans l'espoir d'être du côté des vainqueurs.
Lutte, repli stratégique, "Folie, drogue, trahison", pour ne pas citer quelqu'un...

Écrit par : Le blaireau-garou | 16/05/2013

Le blaireau-garou > Le futur nous le dira, mais la réponse ne me tarde pas.

Écrit par : Pharamond | 17/05/2013

Réacosphere !

Qui se souvient que c'est feu Le Grand Charles qui avait inventé ce mot ?

Nostalgie, nostalgie...

Écrit par : Jean-Pierre | 18/05/2013

C'était pas Artemus?
La vraie question serait plutôt: "Est-ce que le Grand Charles se souvient seulement de la trucosphère?"

Écrit par : Le blaireau-garou | 18/05/2013

Artemus ? Damned je l'avais oublié lui !
C'était quoi encore son blog ?

Et concernant l'origine du mot je suis quasi certain que c'était bien Le Grand Charles.
Et parlant de lui, son blog bien qu'inactif est encore ouvert :
http://legrandcharles.wordpress.com/

Écrit par : Jean-Pierre | 18/05/2013

Pas évident de savoir à quoi ça sert.
Personnellement ça m'a supprimé les maux d'estomac, c'est déjà ça, je suis moins porté à hurler dans mon habitacle de voiture quand je conduis tout seul.
Sinon ça m'a fait connaitre plein de gens sympathiques même si ce n'est qu'une relation virtuelle. Et des livres aussi.
Au plan politique ça permet de prendre conscience que l'on n'est pas le seul à réagir contre la bisounourserie ambiante.
De là à passer aux actes politiques concrets, hormis un gros mouvement comme la réaction au taubiriage, certainement facilité par internet, je demande à voir.

Écrit par : Paul-Emic | 19/05/2013

Très bonne synthèse, que je partage.

Quand je vois la facilité avec laquelle nos contemporains rendent les armes devant l'illusion de la modernité, j'aurais parfois tendance à être pessimiste et penser que la réacosphère a pour seule finalité d'être cartographiée par des journalistes et autres sociologues désoeuvrés. Ceci dit, qu'elle soit réduite à une carte ou non, la réacosphère a le mérite d'exister: on se sent moins seul et l'on peut enfin construire et échanger des réflexions qui échappent au catéchisme de la bienpensance obligatoire.

Écrit par : Noix Vomique | 19/05/2013

Jean-Pierre,

Il me semble en effet que le Grand Charles fut à l'origine du mot "réacosphère": http://legrandcharles.wordpress.com/2008/07/05/reacosphere-et-reactions/

Quant à Artémus, dont j'étais un fidèle lecteur, je me demande ce qu'il est devenu. Son blog s'appelait "La trépidante vie à réaction d'Artémus".

Écrit par : Noix Vomique | 19/05/2013

Cela peut servir, certains soirs, à ne pas devenir fou ; soit fou de rage, soit fou tout court. Aussi, à communiquer des astuces, de petites trouvailles, comme notamment lorsqu'il s'agit d'échapper à ce que j'appelle "les mots de l'ennemi" et de les remplacer par d'autres, plus justes et si possible plus drôles.

Car la réacosphère doit encore servir à rire, à rire d'eux sans relâche.

Écrit par : Didier Goux | 19/05/2013

Ah nostalgie ! (déjà... ou encore...)
C'est sur le dernier billet du Grand Charles que j'ai piqué mon avatar trois mois après...
Oui !! Nous avons le mérite d'exister !
(c'est déjà ça...)

Écrit par : Le Plouc-em' | 19/05/2013

Didier Goux a raison, s'il ne reste qu'un parti que ce soit celui d'en rire

Écrit par : Paul-Emic | 19/05/2013

"Ah, ah" comme rigolait — et philosophait itou — le singe au cul rouge Bosse-De-Nage du bon docteur Faustroll et d'un autre Alfred dans la ramée.
Bien à vous

Écrit par : Martin-Lothar | 20/05/2013

à quoi sert la réacosphère?

à pas mourir crétin
à irriter les sectateurs de l'éduc naze
à tempérer l'enthousiasme de mes voisins bobos lors de la "teuf des sinvois" , lorsque leurs regards s'éclairent et qu'ils entrent dans la transe jargono-hébrieuse en évoquant l'aube qui se lève pour l'afrance
à trouver vronze-cul non plus marrant mais chiant et/ou ridicule

Écrit par : kobus van cleef | 20/05/2013

Merci à tous pour avoir donné votre avis sur la question.

Écrit par : Pharamond | 20/05/2013

oh la la ! mais j'ai déménagé il y a belle lurette, et démasqué, j'iy ai mis mon vrai nom !

Écrit par : Le Brebis Galleux | 20/06/2013

Vite, je corrige !

Écrit par : Pharamond | 21/06/2013

Va falloir composer avec un mouton-garou maintenant et galeux en plus. Déjà que le blaireau c'est pas de la tarte ^^... Pff !

Écrit par : Martin-Lothar | 22/06/2013

Avant l'inondation on compose l'Arche...

Écrit par : Pharamond | 22/06/2013

Les commentaires sont fermés.