statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2022

Viva la revolución !

C'est différent quand c'est un gauchiste qui le dit. Souvent, d'ailleurs, il doit d'abord se convaincre que le pouvoir est fascisant pour reconnaître que l'usage de la force est légitime et nécessaire.

FRANCK LEPAGE #9 - La place de la violence sur le chaîne Canard Réfractaire

 

Commentaires

Ouais. Pour Lepage, le recours à la violence n'est légitime que pour lui et ses copains gauchistes. Toujours amusant de voir un carriériste du social entretenu et choyé par le système jouer les grands rebelles. Je l'ai vu un jour sur Arte très content d'être ministricule de la culture dans je ne sais plus quel "alter-gouvernement".
Il est encore plus coupable que ses complices parce qu'il est moins kron qu'eux.
On en revient toujours à la réflexion d'Anatole France sur les révolutionnaires, propos que j'ai assez cité pour ne pas le rappeler une fois de plus.

Écrit par : Blumroch | 05/12/2022

Blumroch > L'homme est moins dupe que la moyenne des gauchistes, mais reste bloqué idéologiquement pour diverses raisons peut-être pas toutes avouables.

Écrit par : Pharamond | 05/12/2022

@Pharamond : J'ai eu dans les années 90 un pigiste développeur indépendant néo-situ ayant un profil idéologique comparable à celui de Lepage, en plus cultivé -- ayant notamment lu Jünger, apprécié pour de mauvaises raisons, et Henry James, pour de bonnes.
A l'occasion d'une conversation au bureau sur les bases de données, j'évoque le fichier, très mal organisé, des clients d'une vedette de la fachosphère, incorporant les fichiers de ses amis et néanmoins concurrents -- une pratique commerciale que je juge d'ailleurs scandaleuse. Mon interlocuteur me presse alors de divulguer ces informations pour nuire aux "fâchistes" (sans qu'il s'interroge sur les raisons qui me font avoir ce fichier). Je lui dis mon étonnement et ma déception devant son idée aussi basse que vomitive, idée qui le juge bien comme gauchiste de Vichy et non plus comme héritier de Debord, avant de lui demander pourquoi lui, qui m'avait confié posséder un fichier de toutes les notoriétés du spectacle de la culture et de la pub (il bossait régulièrement pour d'importantes agences de pub et de presse), ne l'a pas rendu public afin de nuire aux méchants capitalistes merdiatiques (dont nombre de célébrités). Sa réponse fuse, qui tient en ces raisons : "Je ne suis pas fou, je tiens à ma peau", "Je ne vais pas trahir des boites qui me font vivre", "Et puis, ces gens sont presque tous de gauche". Il voulait donc bien lâcher ses copains armés sur d'inoffensifs lecteurs, mais pas sur des commerçants et des parasites.
Nous avons brisé là, et le canard a perdu son meilleur auteur mercenaire.
Le personnage aurait fait un meilleur ministricule de la culture que Lepage dans ce grotesque "gouvernement fantôme" que les gauchistes tiennent prêt pour l'occasion révolutionnaire et leur "grand soir".
Je dédie l'anecdote aux ceusses, candides ou désespérés, qui rêvent à une alliance temporaire avec ces gens-là pour s'occuper de l'ennemi.

Écrit par : Blumroch | 06/12/2022

Blumroch > Voilà une anecdote qui illustre magnifiquement l'intolérance des "tolérants" et la lâcheté méchante ordinaire.
Non, je ne crois pas à une alliance avec ces gens.

Écrit par : Pharamond | 07/12/2022

@Pharamond : Enorme déception, surtout.

Je ne te mettais évidemment pas au rang des candides ou désespérés. ;-)

Écrit par : Blumroch | 07/12/2022

Blumroch > Je peux aussi être candide et désespéré.

Écrit par : Pharamond | 07/12/2022

@Pharamond : Peut-être, mais certainement pas au point de croire à une alliance avec des gauchistes. ;-)
D'autant que même les moins krons, savoir les néo-situs, restent des gauchistes, encore plus hypocrites d'ailleurs de savoir qu'ils valent mieux que les autres, intellectuellement (Debord lui-même ricanait de ses comparses incultes et incapables de rédiger).

Écrit par : Blumroch | 07/12/2022

Blumroch > Pourtant quelque chose me dit que la majorité de ces individus basculeraient dans l'autre camp en cas d'un (impossible dans ce monde) retournement de situation. Ces gens-là sont des moutons qui suivent le berger quel qu'il soit.

Écrit par : Pharamond | 07/12/2022

@Pharamond : Je vois mal ces abrutis, ayant prouvé leur allergie au réel, abjurer leur [mauvaise] foi. Les exceptions existent, certes, mais en nombre terriblement faible. Le mouton progressiste ne suivra qu'un berger progressiste.

Écrit par : Blumroch | 07/12/2022

Blumroch > Il y a le contexte ; le progressisme a triomphé avec l'opulence matérielle. Si elle disparait le peuple sera mûr pour autre chose. Mais pour cela il faudra des leaders...

Écrit par : Pharamond | 07/12/2022

@Pharamond : "On recherche, morts ou vifs, de grands capitaines d'extrême droite. Colonels acceptés après examen."
A voir nos vedettes, on peut craindre le pire.

Écrit par : Blumroch | 07/12/2022

Blumroch > Euh... plutôt vifs, non ?

Écrit par : Pharamond | 07/12/2022

@Pharamond : On aurait plus de chances d'en trouver de vaillants, d'énergiques et de courageux parmi les morts... providentiellement revenus à la vie. ;-)
"Debout, les morts !" façon *Pride and Prejudice and Zombies*.

Écrit par : Blumroch | 07/12/2022

@B : "Les exceptions existent, certes, mais en nombre terriblement faible." ...

comme il est dit dans un dialogue d' Audiard :

-"Il y a des patrons de gauche !
-"Il y a aussi des poissons volants, mais qui ne constituent pas la majorité du genre."

Écrit par : EQUALIZER | 09/12/2022

@EQUALIZER : De fait, Kamerad, je n'y crois pas, mais je voulais faire semblant d'avoir le sens des nuances.. ;-) L'hypocrisie du "Y'en a des bons" ou du "Ils ne sont pas tous comme ça", même si c'est parfois vrai, aurait tendance à m'irriter. Un groupe n'est hélas pas une simple addition d'unités, comme l'a démontré l'autre bon docteur.

Écrit par : Blumroch | 09/12/2022

Blumroch > Faudra pourtant faire avec les vivants c'est à dire avec presque rien.

Un bien curieux films, complétement cinglé.

EQUALIZER > Et c'est pour cela qu'on est dans le caca et qu'on continue de s'y enfoncer.

Écrit par : Pharamond | 11/12/2022

Écrire un commentaire