statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2021

Chronique du temps de la Covid-19 (102)

Message envoyé par la cellule COVID de la DSDEN aux lycéens "cas contacts à risque" déclarés :

 

Votre enfant est désigné cas contact à risque :

 

Ø  Il doit réaliser un test antigénique ou RT-PCR dès que possible (J0)

§  Si ce test est positif, votre enfant doit rester isolé à domicile et vous serez contacté par la CPAM pour adapter la conduite à tenir.

§  Si ce test est négatif, cela ne lève pas la mesure d’isolement de votre enfant d’une durée de 7 jours.

 

Ø  Votre enfant devra également réaliser un test à J7 soit le [...]. Si ce test est négatif, la mesure d’isolement prend fin. Les responsables légaux doivent nous fournir une attestation sur l’honneur spécifiant la réalisation à J7 de ce test et qu’il est bien négatif.

N.B :  Si l’élève n’est pas testé à J7 l’isolement doit être prolongé jusqu’à J14 inclus.

 

Ø  Cependant, si votre enfant justifie d’un schéma vaccinal complet, les responsables légaux doivent nous fournir une attestation sur l’honneur le spécifiant. Votre enfant doit néanmoins se soumettre aux tests mentionnés ci-dessus (J0 et J7) tout en continuant sa scolarité en présentiel au sein de l’établissement sous réserve que ceux-ci se révèlent négatifs.

 

Ø  De même, si votre enfant a contracté la COVID-19 depuis moins de 2 mois, les responsables légaux doivent nous fournir une attestation sur l’honneur le spécifiant, ce qui permettra à votre enfant de continuer sa scolarité en présentiel. Votre enfant n’est soumis à aucun test de dépistage.

 

Pour tout contact à risque, la sortie de l’isolement se fait, sous réserve de la poursuite du strict respect des gestes barrières et du port rigoureux du masque pendant une période de 7 jours."

 

En résumé tout le monde doit être testé, ce qui suppose une potentielle contamination des vaccinés, mais seuls les non-vaccinés doivent rester chez eux. Quel peut être la logique de cette différence de traitement sinon pénaliser les récalcitrants et gratifier les obéissants tout en légitimant leur politique "sanitaire" ?

Commentaires

En théorie, Kamerad, en théorie.
Quand un établissement fait face à son premier cas, c'est la désorganisation la plus complète. Appel de la directrice au politburo rectoral, et là, horreur, pas de réponse de la semaine. En cette période, les agentes [1] sont débordées car, aux traditionnelles discussion sur la couleur du vernis à ongle et les mérites des derniers modèles de tampax, viennent s'ajouter celles sur la complexité des achats de Noël en temps de début de pénurie.
Je soumettrais bien l'idée à d'autres parents de porter plainte pour mise en danger de la vie des truies. La directrice m'est assez sympathique, je m'en abstiendrai donc. Ca aurait été celle d'avant, je ne m'en serai pas privé. Il faut apporter sa contribution au désordre ambiant.

[1] J'ai coché la case gender.

Écrit par : Sven | 08/12/2021

Sven > Je suis bien placé pour pouvoir dire qu'à d'autres endroits ça se passe bien, enfin selon les critères du Système.

Écrit par : Pharamond | 08/12/2021

Écrire un commentaire