statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2020

Chronique du temps de la Covid-19 (9)

Ce matin j'ai eu une grosse frayeur : mon ordinateur ne voulait plus démarrer ! Rester confiné sans lui pour une durée indéterminée, mais assurément de plusieurs semaines au minimum, me paraissait une perspective assez terrifiante. J'ai donc jeté un œil à l'intérieur. Bien que n'y connaissant rien dans domaine je voulais vérifier si je pouvais apercevoir un câble débranché ou un composant grillé. À part de la poussière je n'ai rien constaté de particulier. J'ai donc fait une tentative sans les panneaux latéraux ni la façade et là, miracle, il est repartit. Il s'agissait juste d'un dysfonctionnement du bouton interrupteur en plastique, sans doute dû à l'usure. J'ai remonté le tout sans la façade et les choses sont rentrées dans l'ordre...  sauf sur le plan esthétique.

IMG_20200327_091036.jpg

Commentaires

Un grand ouf de soulagement.

Écrit par : Carine | 27/03/2020

@Pharamond : Je constate l'absence du réglementaire lecteur de disquettes 3"1/2. Ce PC n'est donc pas un ordinosaure. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/03/2020

Carine > Oui, comme tu dis.

Blumroch > Il a 7 ans.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

hier matin , impossible de me connecter .. pourtant les voyants de la box étaient au vert .. ah la oui-oui fi ! débranché-rebranché et .. le miracle se reproduit ! comme j' ai un peu tardé à faire installer la fibre optique ça sera pour l' après cocovide . Et pourtant ? j' apprends que mes voisins ont eu la visite d' un technicien cette semaine pour la faire installer . je vais attendre quand même ... pas envie que ça me mette le boxon en ce moment .

L' ordinosaure ! :-D

Écrit par : EQUALIZER | 27/03/2020

Chronique du temps de la Covid dans nice-matin ...

-des infirmières insultées et même priées de déménager car susceptible de contaminer le voisinage .. sommées de garer leur voiture à l' écart ! (achtung voizins malveillants!)
-une pharmaciennes qui avait détourné des masques et les revendait en douce à ses clients tout en disant aux professionnels de santé "rupture de stock" .. elle s' est faite gauler . Ach ! marché noir ? fransozen gross filou !
-une femme médecin qui se fait insulter et cracher dessus par une patiente impatiente .. Humm cracher dessus ça indique un comportement ""ethnique .. ta mère""
-pendant le covideur d'EHPAD , la vie suit son train-train , les conardovireux se révèlent tels qu' en eux-mêmes TPMG ! Une balle ça serait-y pas mieux ?
-ajoutez-y un préavis de grève pour faire bonne mesure ! fallait pas voter Macron bande de crons !

Écrit par : EQUALIZER | 27/03/2020

"-ajoutez-y un préavis de grève pour faire bonne mesure ! fallait pas voter Macron bande de crons !"

Ajouter de la merde au bordel est la marque de fabrique des cocos.
Pouvoir -encore plus que d'habitude- prendre en otage des millions de gens est un de leurs pré-requis pour accéder aux leviers du pouvoir et imposer leurs solutions URSS-iennes.

Martinez est bien un révolutionnaire de la plus belle eau : le peuple ? on s'en branle !

Écrit par : Arthourr | 27/03/2020

@ Pharamond

Faudra penser à enlever la poussière régulièrement!

@ Blumroch

:-)

@ Arthourr

C'est bien parce qu'il se fout du peuple qu'il est un complice de l'oligarchie. Ces grèves à répétition ont été un des moyens pour récupérer le mouvements des gilets jaunes et excéder la population pour qu'elle se désolidarise de la contestation de la réforme des retraites. Le CGTiste du bas est souvent un benêt, celui du haut un traître.

Écrit par : Sven | 27/03/2020

EQUALIZER > Plus de net pendant le confinement c'est la poisse. Heureusement que pour vous comme pour moi ce fût passager. Pourvu que ça dure.

Je vais dire une banalité, mais cela prouve encore une fois que c'est dans ces moments que l'on voit le pire et le meilleur de l'être humain. Et pour le pire cela ne manque pas.

Arthourr > Ah ces Cocos ! toujours présents pour en rajouter dans la pagaille, parce qu'au niveau programme...

Sven > Je le fais... mais pas assez souvent.
Cela me rappelle mon PC au boulot, dès qu'il fait chaud son ventilo tourne à fond. Je le signale et le responsable informatique me dit qu'il doit être super poussiéreux, qu'il risque de lâcher et... qu'il n'a pas le temps de le nettoyer. C'est vrai que c'est tellement plus simple que je me retrouve en carafe un jour et que je doive attendre l'achat de la pièce défectueuse ou d'un autre appareil. Parfois j'ai envie de profiter du confinement pour y aller et le faire moi-même.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

@Pharamond : Un vrai directeur micro, manifestement. Pourquoi lire des planches de *Dilbert* quand on peut les vivre ? ;-)
Blague à part, une bonne bombe dépoussiérante peut faire des miracles.

Écrit par : Blumroch | 27/03/2020

Blumroch > En fait, c'est quelqu'un de très sympathique mais d’extrêmement brouillon, ce qui fait qu'il est toujours en retard et que le sens des priorités lui échappe.
Oui, mais on va me dire que ce n'est pas mon job.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

@Pharamond : C'est étrange dans une activité qui exige un peu de logique. Un habile déguisement pour en faire le moins possible ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/03/2020

Je ne crois pas, le connaissant assez bien. C'est un autodidacte à qui il manque certaines bases au niveau de l'organisation.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

@Pharamond : Je tiens toujours que c'est un souci pour un job de ce genre.
Hors sujet, mais lié au méchant virus : grâce à fdesouche, je découvre cette menace directe contre tous les responsables de la situation : "On se souviendra de ceux qui n’ont pas été à la hauteur" (rapporté par *Le Point*, dans un article protégé par un "paywall").
L'auteur de ce martial propos ? Foutriquet 2.0 qui ose tout et qui vient de découvrir que la meilleure défense, c'est l'attaque. Il va s'en prendre aux journalopes ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/03/2020

Oui, être brouillon n'est jamais bon au travail.

Je sens que cela va batailler à la fin de la crise. Les tyranneaux empilent les sacs de sables en attendant et balancent quelques grenades par dessus, histoire de.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

@ Pharamond

Tu peux lui suggérer qu'il a des choses plus urgentes à faire et que tu t'en charges. Ca va souvent plus vite. Faut dire que dans beaucoup de cas, on peut trouver de l'argent pour renouveler le matériel ou construire un nouveau bâtiment (à condition de faire figurer que c'est grâce à la région, le ministère qui va bien, l'UE, ...) que de trouver des fonds pour entretenir.

@ Blumroch

Tu n'as jamais travaillé dans des organismes permettant d'incroyables reconversions du type électronicien à sociologue, informaticien à responsable bâtiment ou administratif à calcul scientifique. Parfois, ça se passe bien.

Écrit par : Sven | 27/03/2020

Sven > Et il y a des cas où je refuse de comprendre. Au début de ma vie professionnelle j'étais plus exigent, maintenant je compose avec le caractère de chacun. Ce n'est pas toujours facile, mais avec un peu de psychologie on arrive à pas mal de choses tout de même.

Écrit par : Pharamond | 27/03/2020

Je vous avais gardé un article de nice-matin pour la fin ...

"Opéreation de dépistage au coeur du camp des gens du voyage à cagnes" (06)
"une personne vivant dans le calp du val de cagnes a été testée positive. Elle est hospitalisée à la Fontone." ....

Après quoi ils viendront cracher sur les personnels hospitaliers comme ils l' ont déjà fait ? ... pour vous faire dépister devenez rempailleurs de chaises ..

Écrit par : EQUALIZER | 27/03/2020

Le Kamerad Sven n'imagine *pas* d'où viennent les journalopes, quelle que soit la spécialité du canard. J'ai vu mon lot de reconversions sidérantes. Une chance que cette profession n'exige pas de vraies compétences -- on peut en trouver, rarement, par accident. ;-)

L'anecdote rapportée par le Kamerad EQUALIZER me renforce dans cette idée que je rappelais récemment dans un musicalmar, savoir que les médecins devraient refuser de soigner certaines personnes, et que les pompiers devraient refuser d'intervenir dans les territoires occupés.

Écrit par : Blumroch | 27/03/2020

EQUALIZER > La France émasculée a perdu son rôle de père qui dit la loi et sanctionne ce n'est plus qu'une mère permissive que l'on ne respecte pas et auprès de qui on court quand on a bobo.

Blumroch > Je me suis toujours demandé qu'elles étaient les règles pour avoir ce genre de passe-droit : jupe courte ? copinage ? faux CV ?

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

@Pharamond : Les trois hypothèses que tu formules sont nécessaires mais pas toujours suffisantes : de fait, faut toujours invoquer la *passion*, qui aux yeux de trop nombreux abrutis tient lieu de compétences, chez les zérodidactes comme chez les faux experts.
Parmi de trop nombreux exemples, dans les années 90, j'ai vu mes patrons engager un jeune imbécile à tronche de Guillaume Portails qui proclamait sa passion pour le magazine et pour l'informatique, mais qui n'avait pas d'ordinateur et qui comptait sur le canard pour lui en offrir un et aussi, bien évidemment, pour le "former" même s'il savait déjà tout (connaissant le nom des langages, c'est comme s'il les avait pratiqués). Précision : l'animal ne demandait pas un stage, il prétendait à être engagé comme rédacteur alors qu'il ne connaissait, de son propre aveu, *rien* au sujet. Contre mon avis, il a été évidemment pris : le discours l'emportait sur les faits. Notre P.D.G. et le rédac'chef (adepte du népotisme, ayant déjà casé ses cousins) avaient été conquis par l'*enthousiasme* du crétin. Ensuite, pour rendre compte de sa *très* faible productivité (en quantité comme en qualité), l'olibrius a joué les mauvaises secrétaires : chaque semaine, un mystérieux virus effaçait son disque dur, l'obligeant à reformatter puis à réinstaller -- ce qui prenait *beaucoup* de temps pendant lequel il n'était disponible pour rien... sauf sortir en conférence de presse pour ramener les produits, ce qui lui prenait la journée entière. Il n'a pas été viré, et même, plus tard, il a été promu.
Dans ce cas comme dans beaucoup d'autres, je peux dire : j'y étais, je l'ai vu, et je n'ai toujours pas compris, à ce jour, comment c'était possible. Même phénomène avec les fiches que *Faits & Documents* consacrait aux nuisi^H^H^H^Hotoriétés : à les lire, *rien* ne pouvait expliquer certaines ascensions, et pourtant, ces médiocres étaient au sommet et pouvaient contrôler nos vies.
J'ai aussi vu de la standardiste intermittente du "spectacle vivant intellectuel" être promue au rang de rédactrice, alors qu'elle n'était même pas "physiquement intelligente" (i.e. plaisante à voir). Bonne gauchiste, en revanche -- *Nouvel Obs* et *Libération* personnels bien visible au comptoir d'accueil.
J'ai aussi vu du centralien être considéré comme une vedette par nos patrons et jouer les pigistes vedettes au motif qu'il avait une boite de formation micro et qu'il prétendait connaître des dizaines de langages. Il n'avait jamais écrit le moindre programme utile et quand il écrivait cinq lignes de code pour illustrer une fonction, il les avait recopiées dans un manuel ou dans des livres publiés aux States. J'en ai fait la démonstration implacable et impitoyable à nos patrons : en vain. L'autre était sympathique et centralien : qu'il raconte des inepties n'avait aucune importance. Au reste, les lecteurs n'en savaient pas plus, alors...
Y'a comme cela des mystères : on prétend vouloir des compétences, et on encourage les incapables au motif qu'ils se prétendent "passionnés". Robert Benchley en avait fait un petit conte brillant.

Écrit par : Blumroch | 28/03/2020

Blumroch > Merci pour ce témoignage, édifiant et terrifiant. Même si à notre époque "bougiste" et fun l’enthousiasme et la passion ont la côte le mystère n'est pas totalement dissipé. Dans la série mystère dans ma vie professionnelle j'ai constaté plus d'une fois que des élèves visiblement sociopathes (ils sont rares mais il y en a) avait non seulement beaucoup de camarades mais aussi qu'ils avaient toute la sollicitude de la plupart des professeurs.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

Bah, promouvoir des incapables et/ou feignants permet de limiter les usurpations et de créer des débiteurs qui feront contrepoids aux autres employés.

Écrit par : Arthourr | 28/03/2020

Je doute que cela puisse être volontaire au vu du coût que représenterait ce genre de manigances.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

@Pharamond;@Arthourr;@EtAlii : Comme Leopardi, je pense plutôt à la solidarité des incapables.
Tout tyran crétin aime à promouvoir d'autres crétins car le vrai pouvoir, c'est de mettre la mauvaise personne à la mauvaise place, et de n'avoir *jamais* à en répondre, grâce aux juges et miliciens chargés de réprimer toute manifestation d'intelligence.
Et quel bonheur, de démontrer que la faveur du tyran l'emporte sur les compétences et autres vieilles vertus dépassées.
La seule difficulté, pour le petit chef crétin, c'est de trouver plus crétin que lui ; ce n'est toutefois pas un grand souci quand on dispose du vivier des fines intelligences naguère rassemblées et sélectionnées par l'UMPS.

Écrit par : Blumroch | 28/03/2020

Blumroch > Dans une administration, passe encore, mais dans une entreprise privée qui est sensée être rentable c'est moins compréhensible.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

@Pharamond : On surestime les vertus du privé, même chez les ricains, et ce n'est pas récent (de nombreux humoristes sociologues comme Benchley et Daninos l'ont montré). On vante en paroles l'efficacité, la productivité et la rentabilité, mais en pratique on tolère -- et parfois on encourage -- les manifestations d'incompétence. Seul domaine où les patrons étaient actifs : la prétention à la rigueur en faisant des économies dérisoires. Exemple : rédaction pléthorique dont on aurait pu virer la moitié, mais rationnement des cartouches d'encre.
Privé, public : même combat.

Écrit par : Blumroch | 28/03/2020

Je crois tout de même le phénomène moins répandu dans le privé et plus ponctuelle que la gabegie généralisée et institutionnalisée du public. Les collectivités territoriales prenant la notion de "service publique" comme "je ne suis pas rentable alors je travaille à mon rythme".

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

Le titre et l'introduction sont idiots, mais le reste des propos, c'est du com--plo--tismeuuu d'extrême drouate :
https://blog.causeur.fr/bonnetdane/total-milgram-003086
Même une figure du *mainstream* peut l'énoncer, comme si tout cela était *normal* -- et de fait, grâce à la majorité des krons de gauche (y compris de drouate en paroles), du centre et du marais, ça l'est devenu.
Jamais tant regretté de n'avoir rien du chef charismatique capable d'entraîner les foules.
Paraît que les populations sont invitées par les curés de la télévision à applaudir chaque soir le personnel soignant envoyé au combat sans armes, tous au service de Foutriquet 2.0 le petit démagogue. Quel animateur de *Network* lancera l'idée, un peu plus utile, d'un gigantesque bruit de casseroles chaque jour à midi, avec un seul cri, terrible : "Vengeance !".

Écrit par : Blumroch | 29/03/2020

Blumroch > Le même bonhomme n'est plus crédible depuis qu'il donné sa confiance à certains ministres et il nous sert ensuite du complotisme réchauffé...

Écrit par : Pharamond | 29/03/2020

@Pharamond : Le courtisan est évidemment méprisable. Le point intéressant, c'est de voir une (petite) notoriété *mainstream* tenir aujourd'hui un tel discours.

Écrit par : Blumroch | 29/03/2020

Vu comme cela. Ceci dit je reste persuadé que l'individu n'hésitera pas à faire de nouvelles volte-face si nécessaire, une fois qu'on a commencé...

Écrit par : Pharamond | 29/03/2020

@Pharamond : Comme le premier Onfray venu. Parmi tant d'autres.

Écrit par : Blumroch | 29/03/2020

Écrire un commentaire