Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2018

Le jeu des deux images (323)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Martin-Lothar.

323a.jpeg

323b.jpg

Commentaires

Commençons par écarter les suggestions précédentes, d'autant plus hasardeuses qu'elles avaient été formulées sans la moindre image, à la seule lueur de leur proximité avec *la* figure du *Mal Absolu*. David Irving et Léon D. sont donc excusés.
Nous avons ici un sommet (anecdotiquement ou pas, le "Mont Fleuri") et la bête du Gévaudan, qu'on sait être le fruit d'un complot lupo-catho fomenté pour maintenir Foutriquet 2.0 au pouvoir en dépit des efforts de Marc Dacascos et d'un médiocre acteur français dans un fort mauvais film.
Y'aurait quelque chose à voir avec des lycanthropes, des loups garous, le corps franc du Werwolf.
Rien à voir avec *Darker than you think* de Jack Williamson, excusé pour absence de lien avec les forces ténébreuses d'A.H.
Le sommet interdit de proposer Himmler ou Hesse (malgré la présence de la lettre maudite répétée deux fois, sans même mentionner la prononciation).
Pour l'heure, ayant joué le rôle d'éclaireur, je laisse la main à Carine, à téléphobe et aux autres ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

La démarche initiale de l'esprit tend toujours vers la complication.
Albrecht von Blumenthal, parce que son nom évoque une vallée fleurie (image 1), et parce qu'il a présenté les trois frères von Stauffenberg au *Georgekreis* de Stefan George. Claus von S. a tenté d'avoir la peau d'A.H. au *Wolfsschanze* (image 2).
Ce n'est évidemment *pas* la bonne réponse, mais le camarade Martin-Lothar m'a permis de replonger brièvement dans une autre époque. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

J'avais reconnu la Bestia qui a ravagé le Gévaudan sous Louis XV et Google a reconnu pour moi le Mont Fleuri sommet de Haute-Savoie où il ne s'est jamais rien passé de notable. Jusque là je ne fais pas mieux que Blumroch. Ensuite... eh bien je m'en vais réfléchir.

Écrit par : Pharamond | 27/12/2018

Un ventre arrondi et une bête immonde.
Bertold Brecht pour son
"Le ventre est encore fécond d'où la bête immonde a surgi", qui clôture la Resistible ascension d'Arturo Ui.
Ou Arturo Ui lui-même ^^

Écrit par : Carine | 27/12/2018

Pas Adolf, "Mais ça ne sera pas loin...", si nous en croyons une confidence faite à Carine par le camarade Martin-Lothar, dont le lupo-blogue comporte d'ailleurs plusieurs références à la "Bèstia de Gavaudan". En attendant une idée brillante, je m'en vais relire, avec un peu d'avance sur mon programme, l'excellent recueil de Fritz Leiber intitulé *Demain, les loups* (a.k.a. *The Night of the Wolf* -- pour une fois, le traducteur a un peu bossé). Rha, Dolfie était un... Fritz. Et si c'était la réponse ? Nope, just joking. ;-)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Demain_les_loups

L'est grand temps que j'en imagine d'une, moi aussi, d'énigme introuvable.

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

P.S. : A propos de la p'tite bête meurtrière, j'en profite pour mentionner cette hypothèse qui n'est pas sotte, ce me semble :
http://tao-yin.fr/la-bete-du-gevaudan/etaient-bete-du-gevaudan/

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

P.P.S. : Mon allemand est proche de zéro (je ne connais que quelques slogans assez difficiles à caser en société, comme "Ein JournalopsVolk, Ein Magazin, Ein Redaksführer"), mais "Mont fleuri", ce pourrait être Blumberg ou Blumenberg. Ce qui ne nous avance pas. :-(

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

Carine > :-)

Blumroch > J'ai lu la deuxième nouvelle "Une paire de loup" il y a longtemps, je ne me souviens plus du dénouement.

L'histoire de cette bête m'intrigue depuis mon adolescence. J'ai lu plusieurs livres sur le sujet et parcouru tous les sites du net. Les hypothèses paranormales mises à part il en reste tout de même beaucoup, des soldats anthropophages au renard en passant par le thylacine. Malgré des zones d'ombres, l'histoire est vieille et des couches de légendes sont venues se superposer aux faits, je m'en tiens à l'autopsie et aux témoignages, la Bête était très probablement un ou peut-être deux ou trois bâtards d'un chien et d'une louve issues d'une même portée. Peut-être aussi avaient-ils été nourris au début de leur vie par un humain et avaient été libérés ou s'étaient échappés.

Écrit par : Pharamond | 27/12/2018

P.P.P.S. : Me souvenant du "nez rond" de la précédente énigme proposée par le camarade Martin-Lothar, je me demande si la p'tite bête meurtrière n'est pas un leurre pour "J'ai vos dents". Vol de quenottes, montagne fleurie... C'est la Tooth Fairy !

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

@Pharamond : Des animaux n'expliqueraient pas les mutilations -- si ce que j'ai lu n'est pas du grand n'importe quoi (j'ignorais à peu près tout du sujet avant ce soir). Ou alors des humains profiteurs opportunistes profitant du chaos, tel des casseurs "antifâchistes" et autres pillards scandinaves encouragés par le régime ?
Y'un côté chien des Baskerville dans cette histoire.

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

Quelques règlements de compte et des meurtres sadiques ou crapuleux ont pu se greffer aux méfaits de la Bêtes ajoutant à la confusion. Sans oublier le sensationnalisme des journalistes et des chroniqueurs, n'oublions pas que l'affaire était suivie dans toute la France et même à l’étranger, l’exagération presque naturelle de l'homme quand il est face à l'insolite et enfin les déformations dues aux colportages oraux des faits.

Écrit par : Pharamond | 27/12/2018

L'hypothèse von Blumenthal est séduisante et rappelle le rôle de certains conservateurs dans la résistance au nazisme. Je vais faire une proposition bien moins subtile que celle de Blumroch: Karl Wolff, général de la Waffen SS, officier de liaison d'Himmler auprès d'Hitler, et de ce fait, familier du Berghof.

Écrit par : Sven | 27/12/2018

Je soutiens la motion du tovaritch Sven. ;-)
Pas A.H. "Mais ça ne sera pas loin..." : if it's not true, it's well found.

Écrit par : Blumroch | 27/12/2018

J'avais écrit que je ne donnerai aucun indice sur cette énigme...
Introuvable ? Non ! Tout a déjà été dit, mais non trouvé...
@ Pharamond : la *Bête* (comme l'écrit *Blum*-roch*) m'a toujours aussi fasciné. Il se peut que cette légende *rurale* soit en fait un des plus vibrants et vivants mythes de l'Occident (oxyde dents).
J'ai vos dents. Non : cherchez les bêtes, les végétaux et les minéraux !

Écrit par : Martin-Lothar | 27/12/2018

J'y pense tout d'un coup:
Mac Augier, le fameux Saint-Loup. Son pseudo, son engament chez Wolf, son récit sur la fin du nazisme Götterdämmerung - Rencontre avec la bête, son amour de la montage et des patries charnelles dont la République du Mont Blanc.

Écrit par : Sven | 28/12/2018

Je pense au baron Marcel Bich, parce que... c'est mon droit ;o)

Écrit par : téléphobe | 28/12/2018

Sven > J'y avais pensé moi-aussi, mais trouvé le lien trop ténu. Si c'est la bonne réponse je vais m'en mordre les doigts.

téléphobe > C'était juste pour faire avancer le schmilblick... ou schmilbic je ne sais plus.

Écrit par : Pharamond | 28/12/2018

Martin-Lothar > Enfant j'aimais les animaux et le surnaturel m'effrayait ; la Bête était à l'intersection de ces deux mondes. Mais il est vrai que les implications plus larges et très occidentales de l'affaire la rende passionnante par bien des aspects.

Écrit par : Pharamond | 28/12/2018

il y a bien la vengeance des loups au château de Montfleury ... mais c' est tiré par les chevaux .

Écrit par : EQUALIZER | 28/12/2018

C'est "step by step" qu'on atteint les *sommets* de la première image. La seconde image montre une manière de *loup*... même si ce n'en est pas un.
Le *loup* des *steps*, der *Step*pen*Wolf*. Herman Hesse, donc, que j'ai eu tort d'écarter. ;-)
Quant à la proximité avec A.H., elle est phonétiquement incontestable, comme je l'avais remarqué *supra*.
En tout cas, la réponse n'est pas la jeune personne au stylo à bille.
Corelli & Magne me valaient un cadeau du Père Loup Noël. Un indice ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/12/2018

Les pesanteurs liées à la digestion de la bûche de Noël et la période favorable aux défections vacancières n'aident pas à la découverte de la solution de cette énigme. Je me joins à Blumroch pour quémander un indice.

Écrit par : Pharamond | 28/12/2018

Bon voilà, c'est é-vi-dent : traduire dans certains langages alémaniques, germaniques ou saxons les mot *mont* (ou rocher) *fleuri* — et vous aurez notre personnalité (bien vivante, apparemment) que ne fait que danser avec de drôles de loups (du *j'ai vos dents* ou d'autres lieux !)

Écrit par : Martin-Lothar | 28/12/2018

@Pharamond

J'aurais cru que d'autres l'auraient évoqué avant moi.

@ Martin-Lothar

Je ne sais pas pourquoi, sûrement les pesanteurs des fêtes qu'évoquait Pharamond, mais j'avais cru que la personne à identifier sortait des heures les plus sombres de notre histoire. Avec votre indice, c'est Blumroch l'admirable, c'est-à-dire Jacques Bergier. Effectivement, ça nus sautait aux yeux.

Écrit par : Sven | 28/12/2018

Blumenberg !

Écrit par : Carine | 28/12/2018

@ Sven : vous confondez sans doute Jacques Bergier avec Louis Pauwels, l'auteur de *Blumroch l'Admirable*, mais vous avez trouvé *Blumroch* (le Mont Fleuri) et vous avez désigné ainsi notre camarade internaute *Blumroch* qui était la personnalité à découvrir (n'oublions pas que Pharamond a — comme moi — un avatar à tête de drôle de loup !
Bravo Sven !
@ Blumroch : c'était mon cadeau du loup Noël^^

Bien à vous

Écrit par : Martin-Lothar | 28/12/2018

Martin-Lothar > d'après vos derniers indices et l'aide de Sven je miserais plutôt sur "notre" Blumroch pour sa fréquentation des loups et son appartenance au monde des vivants.

Écrit par : Pharamond | 28/12/2018

Martin-Lothar > Zut ! mon commentaire arrive trop tard. De toute façon tout le mérite en revient à Sven. Bravo à lui et à vous pour cette énigme très corsée où même notre Blumroch ne s'est pas reconnu ;-)

Écrit par : Pharamond | 28/12/2018

Bel hommage à l'excellent Blumroch pour la richesse de ses commentaires!

@Martin-Lothar

Je croyais que Blumroch était en fait Jacques Bergier répondant à Pauwels.

Écrit par : Sven | 29/12/2018

Oui, comme tu dis.
Martin-Lothar répondra mieux que moi, mais tu avais raison cela aurait pu être Jacques Bergier. Le Blumroch du livre de Pauwels est en effet un hommage à son ami. Mais Martin-Lothar avait précisé que le personnage à découvrir était encore vivant et aimait la compagnie de drôles de loups. Malgré la richesse de son existence il ne semble pas que cette dernière caractéristique soit marquante chez Bergier.

Écrit par : Pharamond | 29/12/2018

Malgré mon état de santé suboptimal, j'avais *brièvement* envisagé la solution à cause des quelques noms commençant par "Blum" (von Blumenthal, Blumberg et Blumenberg) pour l'écarter : je ne suis *pas* une personnalité (et j'étais polarisé sur Dolfie). ;-)
Merci donc au Kamerad Martin-"Père Loup Noël"-Lothar pour ce cadeau en forme d'agréable surprise !
Félicitations aussi à Sven et à Pharamond, qui m'ont su reconnaître quand j'en ai été incapable. ;-)

Cette innovation va créer un précédent : à qui peuvent donc correspondre un Colt et une annonce dans un journal, une épée et Chateaubriand, une mouette et les coordonnées géographiques du village d'un village du Monténégro ? (C'est tout ce que je peux trouver sur l'heure)

Écrit par : Blumroch | 29/12/2018

Je n'ai en tête que la solution pour la troisième énigme...

Écrit par : Pharamond | 30/12/2018

test

Écrit par : Pharamond | 30/12/2018

Pharamond et Hautefort sont en train de péter un plomb là...

Écrit par : Martin-Lothar | 30/12/2018

Martin-Lothar > Juste un petit problème de connexion sur un PC autre que le mien ;-)

Écrit par : Pharamond | 02/01/2019

Écrire un commentaire