Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2017

Le jeu des deux images (286)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

286a.jpg

286b.jpg

Commentaires

J'ai bien une idée, mais j'attendrai les hypothèses des autres visiteurs, et je n'irai énoncer la mienne qu'une fois la solution révélée, afin d'en confirmer l'exactitude *a posteriori*. ;-)
Just kidding.
De fait, je ne vois aucune relation entre un ordre des carmes déchaussés séculiers (merci à Google Images !) et ces beaux billets de 20 dollars.
Grand Pharamond, vous êtes trop fort, je renonce !

Écrit par : Blumroch | 26/09/2017

... moi non plus, si ce n'est que nombre de scènes des westerns de Sergio Leone (Pour une poignée de dolllars) ont été tournées dans des paysages de Vieille Castille, où se trouve aussi Avila, pays natal de sainte Thérèse, réformatrice de l'ordre du Carmel au XVIe siècle.

Écrit par : Nathanaël | 26/09/2017

Qui donc peut servir à la fois Dieu et Mammon ?

Écrit par : Coach Berny | 26/09/2017

Je pense à Judas Iscariote qui avait du nez pour les shekels ;o)

Écrit par : téléphobe | 26/09/2017

Blumroch > La réponse est pourtant toute simple et il s'agit bien du blason des Carmes, ô grand Blumroch.

Nathanaël > Vous y êtes presque.

Coach Berny > Vous fournissez un indice de taille.

téléphobe > Non, ce n'est pas lui ni qui vous savez ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/09/2017

Le bon? la brute et le truand faisant partie de la trilogie du dollar chez Sergio Leone, peut-être Eli Herschel Wallach? pour son rôle de Tuco ?

Écrit par : Coach Berny | 26/09/2017

Salvador Dali because Avida *Dollars* et un tableau de lui représentant Thérèse d'Avila !

Écrit par : Blumroch | 26/09/2017

Coach Berny > Presque.

Blumroch > Non, c'est plus simple.

Écrit par : Pharamond | 26/09/2017

Clint Eastwood because trilogie du dollar et maire de Carmel pendant quelques années ?

Écrit par : Blumroch | 26/09/2017

Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé, et ceux qui creusent."
Bon, ben, la pelle m'appelle.

Écrit par : Coach Berny | 26/09/2017

Blumroch > Bravo ! c'est bien lui pour les raisons évoquées avec notamment "Pour un poignée de dollars" qui le révéla.

Coach Berny > En parlant de Dieu et Mammon vous citiez pourtant presque une réplique du personnage joué par Clint Eastwood dans "Pale Rider".

Écrit par : Pharamond | 26/09/2017

Par toutes les stars du Walk of fames ! il fallait vraiment être cinéphile pour conclure.

Écrit par : Nathanaël | 26/09/2017

Jeune j'aimais le cinéma, mais je n’entretiens plus le même rapport avec le 7me art devant son pourrissement accéléré.

Écrit par : Pharamond | 26/09/2017

Je préférais quand même la solution Dali. ;-)

En tout cas, je partage le prix avec Nathanaël et Coach Berny : sans eux, je n'aurais jamais pensé au maire de Carmel, qui d'ailleurs ne semble pas avoir laissé un si bon souvenir à ses administrés. De plus, je n'ai jamais vu le moindre western dit spaghetti !

Écrit par : Blumroch | 26/09/2017

@téléphobe : La suggestion de Coach Berny (voir *supra*) m'a incité à consulter la page kikipedia consacrée à Eli Wallach. Eh bien, elle mentionne qui vous savez ! ;-)
(S'agit évidemment de la notice en engliche, car la mention est étrangement absente des notices en boche et en *vronzèze* -- hommage ici à kobus van cleef !)

Écrit par : Blumroch | 26/09/2017

Blumroch > Les westerns spaghetti sont en toc et bourrés d'anachronismes (pour un européen des années 60 l'histoire US c'est vague), mais ont eu leur brève période de gloire en poussant sur le cadavre du western américain. Les réalisateurs italiens y avaient ajouté la saleté et le cynisme en guise de réalisme. Et il faut bien dire que la plupart sont difficilement regardables aujourd'hui.

Écrit par : Pharamond | 27/09/2017

@Pharamond : En fait de westerns, je crois n'avoir apprécié que *La horde sauvage*, *Les professionnels*, *Rio Bravo* et *Alamo*. Encore mes raisons n'ont-elles rien à voir avec le décor ou l'époque, mais simplement avec le côté crépusculaire de ces oeuvres.
Ce que vous dites du western spaghetti ne me fait pas regretter mon ignorance ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/09/2017

Écrire un commentaire