Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2016

Autrefois

Parisienne.JPG

La femme aux gants, dite La Parisienne de Charles-Alexandre Giron (1883)

Plus d'informations sur le site du Petit Palais

Commentaires

C'est autre chose !

Quand on regarde l'excellente série policière "les enquêtes de Murdoch", on voit ce que les hommes et les femmes ont perdu en élégance au quotidien.
Je rêve d'un grand retour du chapeau pour tous.

Écrit par : Carine | 02/03/2016

Je crois que la facilité entraîne le laisser-aller et la négligence sinon la recherche du n'importe-quoi. Les conditions de l'époque étaient pourtant autrement plus difficiles.

Écrit par : Pharamond | 02/03/2016

Quelle beauté...
Mise en valeur de la femme...décence et dignité...
fabuleux ...j'aime...
salut à tous ...

Écrit par : Jean Aymard | 02/03/2016

Maintenant, c'est la burqua noire informe... Hélas...

Écrit par : Crisfi | 02/03/2016

Certaines gardaient leurs gants pour sucer. Etait-ce un bien ou un mal, ça se discute, l'important étant qu'il y ait des bas (ou débat je ne sais plus).

Écrit par : Jazzman | 02/03/2016

Même si cette dame était mal habillée, elle serait toujours plus belle que Conchita, la saucisse cacher ;o)
Nous vivons une ère aussi eschatologique que scatologique.

Écrit par : téléphobe | 03/03/2016

Jean Aymard > Malgré les années cette jeune femme anonyme garde son pouvoir de séduction.

Crisfi > Ou les jeans troués, ou taille basse avec vu sur string...

Jazzman > Merci pour vos précisions techniques. Cela doit toujours se faire, j'imagine, chacun ses goûts.

téléphobe > C'est à dire qu'au niveau pilosité la Parisienne s'en tire mieux que l'Autrichienne. Et puis Conchita qu'est-ce au juste ?

Écrit par : Pharamond | 03/03/2016

Les commentaires sont fermés.