Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2015

Le cinéma français (?), la triste histoire

C'est bizarre mais je n'ai pas une grosse envie d'aller voir ce film. Allez savoir pourquoi ?

Robin des Bois : la véritable histoire d'Anthony Marciano

 

Commentaires

Ah, les comédies "françaises"... plein d'effets pour tenter d'imiter les Américains (dans ce qu'ils font de plus naze), des blagues potaches-séfarades à la Kev Adams, l'Arabe de service idiot et plus ou moins bègue (hier Gamelle Debouse, aujourd'hui Malik Bentalha), un phrasé limite racaillisant, et toujours ce même ressort comique : faire rire le public des personnages qui s'auto-humilient en faisant des vannes qui tombent volontairement à plat...

Le pire, c'est qu'on ne peut même pas en rire comme on pourrait rire d'un authentique navet de série B, parce qu'on sent que ça été fait avec sérieux, et avec certains moyens... on pourrait même voir des signaux lumineux pour indiquer qu'il faut rire à telle ou telle scène... sauf que ça ne prend pas, jamais...

Écrit par : Blaise Suarès | 05/08/2015

C'est ce qu'on appelle un seph movie' ;o)

Écrit par : téléphobe | 05/08/2015

Alors je n'ai pas le son sur la bécane d'où je regarde, je me fie aux images, au jeu et au faciès des acteurs. Donc, hum... on sent que le réalisateur a insisté sur le côté voleur du personnage.

Écrit par : Le blaireau-garou | 05/08/2015

"Donc, hum... on sent que le réalisateur a insisté sur le côté voleur du personnage."

La distribution a dû influencer le script, et non l'inverse.

Écrit par : Arthourr | 06/08/2015

C'est Robin qui téléphone au shérif de Nottingham et qui lui dit : "écoute, j'ai une affaire formidable à te proposer, j'ai une charrette de pantalons..."


https://www.youtube.com/watch?v=H-VXWX-_CuM

Écrit par : Coach Berny | 06/08/2015

Pas pu tenir au-delà de la moitié.
Très déçu, ceci dit, que Robin ne soit pas interprété par Conchita Saucisse.
Ou mieux encore, et plus historiquement correct : Ru Paul.
Combattons les clichés, putain de chier.

Écrit par : Stag | 06/08/2015

comme d'habitude :
-aucun plan ne peut durer plus de 3 secondes,
le steady cam à roues carrées,
le montage façon Parkinson

-au delà des dialogues : plus de 20% des répliques sont incompréhensibles (chuchotées , couvertes par la "musique" , parler trop rapide sans aucun prononciation)

-et surtout tout les "codes" d'aujourd'hui (juif , arabe , homosexuel , oui ils ont même réussi à en mettre au milieu de robin des bois ! )

Allez, le point plus : la phrase

"On va leur voler, les impôts qu'ils nous ont volé "

Écrit par : jmespe | 06/08/2015

Quelle vulgarité!

Écrit par : Gaëlle Mann | 07/08/2015

En exclusivité la bande annonce du prochain film :

https://www.youtube.com/watch?v=PbQpJqeumF8

Écrit par : Jean-Pierre | 10/08/2015

Blaise Suarès > C'est simplement sinistre.

téléphobe >C'est dans le dictionnaire du cinéma ?

Le blaireau-garou > La version sonore est un grand moment.

Arthourr > Oh, la vilaine allusion !

Coach Berny > Attali a tout dit. Il faut l'écouter.

Stag > Peut-être dans Robin des Bois 2...

jmespe > C'est du film jetable fait pour l'usage unique et un public unique.

Gaëlle Mann > Et si ce n'était que cela !

Jean-Pierre > Difficilement de faire un tel sketch aujourd'hui.

Écrit par : Pharamond | 10/08/2015

Reuben des Bois. Même dans l'histoire originale, son prénom m'a toujours intrigué.
Le Sentier tombe le masque, tant mieux.

Écrit par : Paul-Emic | 12/08/2015

Cela fait un moment qu'il l'a tombé mais cela ne change pas grand chose au problème.

Écrit par : Pharamond | 12/08/2015

Les commentaires sont fermés.