Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2015

Où est Charlie ? (3)

Qui se soucie d'Horst Malher ?

 

Voilà un hommes incarcéré depuis 2009 pour plus de 11 ans ferme dans une prison allemande alors qu'il n'a agressé, violé, assassiné ni même volé personne. Pour délit d'opinion. Dans un pays considéré comme « démocratique ». Même en considérant que tout ce qu'il dit ou écrit est ignoble, indigne, insupportable, délirant... comment ne pas être choqué, révulsé même, par la lourdeur et la disproportion d'une telle peine ? Le tout dans le silence et l'indifférence générale. Les mêmes qui applaudissaient bruyamment à sa libération et à sa réintégration au barreau berlinois après ses activités au sein de la Fraction Armée Rouge, dans les années 70, se réjouissent aujourd'hui de sa mise sous écrou. Pourtant on ne parle plus ici de braquages, d'actions terroristes ni d'aides à l'évasion de membres de la bande à Baader, mais de propos, d'écrits et de déclarations « révisionnistes ». Il ne s'agit même pas de se pencher sur le fond de ces affirmations, puisque de toute façon il est interdit d'en débattre et même de les évoquer, mais simplement de souligner l'invraisemblable ineptie d'une justice plus implacable avec les délinquants de la pensée et de l'histoire qu'avec les bourreaux d'enfants, les prédateurs sexuels et les dealers de mort.

N'est-ce pas d'ailleurs le meilleur moyen de donner du crédit à ces thèses « révisionnistes » que des les réprimer avec une telle violence, une telle démesure ?

Si la « liberté d'expression » ne s'applique qu'aux idées convenables, acceptées, rassurantes, validées, socialement admises, elle n'a aucune raison d'être, elle n'est qu'un colifichet absurde agité par des professionnels de l'indignation à géométrie variable.

A l'heure où l'on s'esbaudit du « courage » d'un Eric Zemmour, menacé de 5000 euros d'amende, et que l'on s'étrangle de colère devant l'interdiction d'un spectacle de Dieudonné, qui s'indigne ou même se préoccupe du sort d'un homme emmuré pour 11 ans – 11 ans ! - pour contestation de la véracité de faits historiques ? Quelle vérité est si fragile pour devoir frapper si hargneusement ceux qui la remettent en cause ? Où sont les défenseurs du droit au blasphème et les thuriféraires de « l'esprit Charlie » ? Pourtant il ne s'agit pas de politique ni d'idéologie, mais simplement d'équité et de justice. Si je dis que les pyramides d’Égypte n'ont jamais été construites ou que personne n'est mort lors de la Saint-Barthélémy, peut-être suis-je ridicule ou même fou mais faut-il m'embastiller plus de dix ans pour cela ? N'y a-t-il pas d'autres moyens de démontrer l'inanité ou la loufoquerie de mes thèses ? Tout homme qui se soucie sincèrement de liberté de parole et de droit à l'expression devrait se pencher sur le cas d'Horst Malher. Car il ne faudra pas venir un jour se plaindre qu'on nous applique les mesures d'exception qu'on a laissé s'appliquer à d'autres. Parce qu'ils étaient des salauds et des méchants. Bien entendu.

Source : A moy que chault !

Commentaires

Même relais chez moi.
Faut quand même que cette iniquité soit connue !
Merci à vous.

Écrit par : Carine | 30/06/2015

Zentropa l'a aussi relayé.

Et dire qu'il y a des gens pour voter pour faire perdurer ce système...

Écrit par : Pharamond | 30/06/2015

Merci Pharamond.

Bien sûr, je félicite ici l'auteur de cet excellent billet, faute de pouvoir le faire ailleurs. Inutile d'insister.

N'oublions pas non plus Sylvia Stoltz, Ernst Zündel et les autres... tous les autres... Le Chuiche Jürgen Graf, etc, etc...
Suivons aussi de près la nouvelle – et ultime ? – « aventure » judiciaire du professeur Faurisson.
Sans même parler de Vincent R., désormais en exil, on se dit qu'un tel acharnement judiciaire relève de l'obsession.

Qui a peur ? On est sans peur quand on est sans reproche.

Écrit par : Danny | 01/07/2015

Bonjour
Vous souhaitez "souligner l'invraisemblable ineptie d'une justice plus implacable avec les délinquants de la pensée et de l'histoire qu'avec les bourreaux d'enfants, les prédateurs sexuels et les dealers de mort."
Il n'y a aucune ineptie, comme l'écrivait Soljenitsyne :
Horst Mahler et les délinquants de la pensée sont des ennemis du peuple
les dealers, violeurs et autres truands sont des "socialement proches"

Écrit par : PhD | 01/07/2015

On peut aisément en conclure que si l'opinion d'un Horst Mahler était erronée, inexacte ou mensongère, elle ne menacerait pas le château de cartes du sanhédrin bâti sur le mensonge et il ne serait pas emprisonné.
Donc un être empreint de logique et de vérité devient par ce fait l'ennemi - j'espère que cela devient de plus en plus évident.

Écrit par : téléphobe | 01/07/2015

Danny > Ne me remerciez pas. Chacun devrait s'offusquer du traitement ignoble auquel sont soumis les révisionnistes qu'il adhère ou non à leurs thèses.

PhD > le système a sa logique ce n'est pas la mienne et encore moins quand elle se drape de morale.

téléphobe > Savez-vous que votre simple commentaire me fait courir un risque. Le doute est déjà condamnable et je suis responsable des commentaires. A part ça : tout le monde est Charlie.

Écrit par : Pharamond | 02/07/2015

Le "Grundgesetz" provisoire (!) qui sert de pseudo-constitution en Allemagne ne s'applique pas à la "libération du peuple du national-socialisme et du militarisme".

http://dejure.org/gesetze/GG/139.html

Une autre loi s'applique alors:
http://www.jura.uni-sb.de/Gesetze/saar-gesetze/3402.htm

Sans doute le cas de Horst Malher appartient-il a la catégorie "activiste", aux yeux des juges en tous cas.

(au passage: il y a des expressions sympathiques du genre "nettoyage politique")

Dans la pratique: pas de loi pour tout ce qui concerne le NS ou le militarisme.

Écrit par : Gas | 02/07/2015

Ne lisant pas l'allemand, je vous crois, idéologiquement la Seconde guerre continue avec ses lois d'exception. C'est la même chose en France avec des moyens légèrement différent mais cela importe peu .

Écrit par : Pharamond | 02/07/2015

Et en ce moment, Horst est en soins intensifs à l'hôpital, suite à un non ou mauvais traitement de sa maladie, à une mauvaise alimentation, bref à tout ce qui touche à son statut de prisonnier politique (depuis 11 ans...):

"Nous recevons ce matin de bien mauvaises nouvelles à propos de l'avocat
allemand prisonnier Horst Mahler, nouvelles qu'un correspondant allemand a
bien voulu traduire pour nous (merci à lui !):


Voici la traduction rapide en français de la lettre du fils de Horst Mahler,
Axel Mahler, au pasteur Bode, reçue du frère de Horst Mahler, Peter Mahler,
et diffusée sur "Altermedia Deutschland" :

"Cher monsieur Bode,
Ci-après une courte et mauvaise nouvelle pour que vous soyez informé : mon
père a été hospitalisé ce matin à l'hôpital Asklepios de Brandenbourg (juste
à côté de la prison). Il est atteint d'une grave septicémie qui est sans
doute la conséquence de son diabète, de son manque de mouvement, de la
nourriture inadéquate et aussi à cause du mauvais traitement médical à la
prison. Il est pour l'instant dans un état critique hospitalisé en soins
intensifs - sous surveillance constante (comme s'il pouvait s'enfuir avec sa
jambe gangreneuse !). Nous attendons encore le rapport médical officiel.
Sa femme Elzbieta a décidé de rendre public l'état de santé de mon père
- même sans son consentement - et si possible d'engager des poursuites
judiciaires à l'encontre les autorités et pour contester les conditions de
détention. Je suis sûr qu'elle a le soutien de toute la famille.
Nous espérons tous que l'état de santé de Horst pourra être stabilisé
dans les prochaines heures et jours pour être en mesure d'attaquer
juridiquement la prolongation de sa détention en prison.
Cordialement
Axel Mahler"


http://altermedia-deutschland.info/content.php/9442-Aktueller-Gesundheitszus
tand-von-Horst-Mahler"

Écrit par : Carine | 02/07/2015

Rahhhh mais c'est quoi tout ça !
Supprimez les répétitions, s'il vous plait !
Je ne suis pas un troll ^^

Écrit par : Carine | 02/07/2015

Voilà j'ai supprimé les commentaires parasites.

Merci pour l'info. Savez-vous qui est Axel Mahler ?

Écrit par : Pharamond | 02/07/2015

Merci Pharamond.

"Zur Information sende ich (Peter Mahler) Ihnen einen Brief an den Pfarrer Bode vom Sohn meines Bruders Horst."


Si je comprends bien, Axel est le fils de Horst et donc le neveu de Peter.
Et c'est Peter qui fournit la lettre de son neveu, fils de son frère Horst ... Cette lettre a été envoyée par Axel au Pasteur Bode. Je ne sais pas qui est ce dernier.
Ah ces histoires de famille !

Je n'ai aucun mérite, le mail que j'ai reçu commençait ainsi :
"Voici la traduction rapide en français de la lettre du fils de Horst Mahler, Axel Mahler, au pasteur Bode, reçue du frère de Horst Mahler, Peter Mahler,et diffusée sur "Altermedia Deutschland",
ce qui facilitait quand même les choses !

Écrit par : Carine | 04/07/2015

D'autres nouvelles :

Objet : Mahler: Le député européen Udo Voigt écrit à Bruxelles

Le 2 juillet, le parlementaire européen nationaliste allemand Udo Voigt a déposé une requête auprès de la Commission de Bruxelles en faveur de Horst Mahler. En substance il écrit:
- Dans la République fédérale allemande les procès pour délit d'opinion sont innombrables. Le plus dramatique est celui qui concerne Horst Mahler, 79 ans, emprisonné depuis 2009;

- Habituellement, en Allemagne, les détenus sont remis en liberté provisoire quand ils ont purgé les deux tiers de leur peine: ce délai expire le 8 août 2015;

- Normalement, il devrait avoir droit à un certain nombre de facilités de détention qu'on accorde généralement aux prisonniers mais ces dernières lui ont été supprimées parce qu'il a écrit un livre philosophique dont le contenu a pourtant été classé, par le chef même de la prison, comme inoffensif; même la Commission de censure a rejeté, le 11 juin, la mise à l'Index de l'ouvrage;

- En raison des mauvaises conditions de détention, Horst Mahler est aujourd'hui très malade: outre ses problèmes cardiaques et son diabète, il a été pris de vertiges en rangeant sa cellule et s'est fracturé l'épaule; il vient d'être transporté au service de soins intensifs de l'hôpital Asklépios où on lui a diagnostiqué une septicémie;

- Les proches du détenu ont exprimé le soupçon que le pouvoir judiciaire et le pouvoir politique de la République fédérale d'Allemagne pourraient avoir un intérêt à sa disparition prématurée;

- Vu le comportement de la justice allemande, on ne peut faire autrement que se tourner vers la Commission européenne des droits de l'homme: quelles mesures la commission compte-t-elle prendre pour que soient respectées en Allemagne les valeurs de la Charte des droits fondamentaux et que soit réservé un traitement humain à un prisonnier très gravement malade ?

On admirera le courage de cet Allemand, Udo Voigt, qui fait une telle demande au moment même où, entre autres, deux députés Front national viennent de voter la levée de son immunité parlementaire pour délit d'opinion ! (Une affaire remontant à 2006 qui avait valu à Udo Voigt des poursuites pour racisme et une condamnation en 2014 par le tribunal du Land de Berlin à un an de prison avec sursis pour "appel à la haine raciale et offense" en raison d¹une phrase portée sur une affiche de son parti :
"Blanc, pas seulement une couleur de tricot ! Pour une vraie équipe nationale."

https://www.facebook.com/udovoigt.npd?fref=nf

Bruxelles, le 02. juillet 2015
Udo voigt, député européen

Écrit par : Carine | 05/07/2015

Carine > Le problème c'est que ceux qui s'insurge ont été déjà diabolisés donc leurs actions sont passées à la trappe avec la bénédiction de tous.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2015

Les commentaires sont fermés.