Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2018

Du 31 au 1er

Je n'ai rien fait de festif pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, juste essayé de dormir ce qui n'était pas une mince affaire puisque dans la rue d'aimables concitoyens s'étaient pliés au standard actuel qui veut que plus l'on fait du bruit plus l'on s'amuse ; ils ont dû beaucoup s'amuser. Quand j'ai enfin pu m'assoupir des voisins qui parlent une langue dont je n'ai jamais réussi à déterminer l'origine se sont mis à copieusement se disputer avec quelques insultes en français - signes extérieurs d'intégration, sans doute. Cela a fini avec elle à la fenêtre et lui dans la rue pendant de trop longues minutes. Le matin, l'année a commencé avec une accalmie chez les humains et de la pluie et du vent côté météo.

Commentaires

meilleurs vœux en tout cas pour cette nouvelle année !

Écrit par : corto | 02/01/2018

Quelques insultes en français, des "signes extérieurs d'intégration" ? Cette attitude ironique n'est plus de mise, cher Pharamond : nous devons les qualifier d'excessives et regrettables concessions faites à la culture moribonde en cours de remplacement ! Halte à l'assimilation tueuse des cultures premières et autres ! :-(

Écrit par : Blumroch | 02/01/2018

corto > Merci. Bonne année à vous et aux vôtres.

Blumroch > Vous avez sans doute raison, je suis un incorrigible rétrograde.

Écrit par : Pharamond | 03/01/2018

ça me torturait de ne pas arriver à déterminer l'origine de leur langue

Écrit par : Paul-Emic | 03/01/2018

Ils sont blancs et leur nom se termine en "glu". Ce sont peut-être des turcs.

Écrit par : Pharamond | 04/01/2018

le vent vient de chez moi
il a soufflé
fort
mais n'a emporté aucun nuisible avec lui

et on me reparlera de réchauffure de la climatance?
si ça devait exister , les tempêtes devraient pulvériser les nuisibles , par définition hôtes sans habitat solide , et les bousculer jusque chez Vladimir

Écrit par : kobus van cleef | 04/01/2018

Patience, la température continue de monter.

Écrit par : Pharamond | 04/01/2018

Ce soir grosse vague de froid au canada ... ça se réchauffe chez nous en montagne .. risque d' avalanches . Et tiens donc le journaleux TV dit "changement climatique" ? où est donc passé le réchauffement ? le refroidissement ? .. le vocabulaire n' est jamais neutre chez les Propagandistes . Trop de neige , pas assez , neige sur les pistes ET sur la route du ski ! .. la neige ne devrait tomber QUE sur les pistes . Le fond de l'air est frais lahiho lahiho il n' y a plus d' saisons lahiho lahiho .. Bon , on n' est jamais content .

Écrit par : EQUALIZER | 06/01/2018

entendu aussi sur une chaîne TV relatant des inondations glacées au NE des USA, phénomène causé par les précipitations et le très grand froid
"on ne peut nier le changement climatique"
Pour le nier ou l'affirmer il faudrait pouvoir comparer le à quelque chose de fiable non contesté. Par ailleurs comme le rappelle cette définition :
"Le climat correspond aux conditions météorologiques moyennes (températures, précipitations, ensoleillement, humidité de l'air, vitesse des vents, etc.) qui règnent sur une région donnée durant une longue période. Pour l'Organisation météorologique mondiale, elle doit être d'au minimum 30 ans."
Le climat est une statistique résultante de moyennes ; quant à 30 ans pour la longue période c'est une galéjade, une petite demi-vie humaine ne saurait en aucun cas correspondre à une longue période en matière climatique. Bref pas grand chose ne peut permettre d'affirmer qu'il y a effectivement un changement sur une longue période (3, 4 siècles), ni qu'il soit dans le sens du réchauffement et encore moins que l'homme y ait une quelconque part.
Si on y réfléchit bien, accuser l'Homme de modifier le climat par ses actions c'est en quelque sorte entrer dans la doxa contemporaine qui voudrait que l'Homme soit son propre dieu. On est toujours dans la même idéologie.

Écrit par : Paul-Emic | 06/01/2018

EQUALIZER > Il faut bien occupé l'antenne avec des banalités afin d'éviter les sujet qui fâchent et les "fake news".

Paul-Emic > De toute façon si l'homme perturbe réellement le climat et c'est très possible ce n'est pas en valorisant 7 jours sur 7 la consommation à outrance censée être contrebalancée par trois mesurette bien pensantes qui empoisonnent toujours la vie des mêmes que l'on améliorera quoi que ce soit.

Écrit par : Pharamond | 06/01/2018

si vraiment nous polluions le climat, même le plus décérébré des hommes politiques ferait campagne pour la décroissance l'interdiction des automobiles l'interdiction de l'exploitation des énergies fossiles, l'interdiction des voitures électrique encore plus énergivores,et le branchement des vaches sur des réservoirs à méthane. Tout cela n'est que fumisterie

Écrit par : Paul-Emic | 06/01/2018

ha brancher les vaches sur le réservoir à méthane , c'est une riche idée

encore faut il avoir des vaches

Écrit par : kobus van cleef | 06/01/2018

7 milliards (bientôt 9!) de bipèdes branchés sur le réservoir à méthane remplaceraient avantageusement les vaches :D

Avec 1 milliard d' hab. ça n' irait pas mieux ? ce ne sont pas les petits blancs qui surpopulent le Globe !

Écrit par : EQUALIZER | 07/01/2018

@ Equa mais pour l'instant les plus faciles à contrôler quoi que pour les Chinois ce ne soit pas la fête tous les jours.

Écrit par : Paul-Emic | 07/01/2018

ha , les voitures électriques....tout un poème , ça
si toulmonde devait en posséder une, il y aurait jamais assez de lithium sur terre pour fabriquer les batteries
y en aurait pas du tout pour traiter les bipolaires , ce qui , reconnaissez le , serait pas sympa pour ces pauvres malades

Écrit par : kobus van cleef | 07/01/2018

les voitures électriques c'est effectivement une belle arnaque. On nous présente ça comme un moyen écologique sans tenir compte des nuisances à la production et de la déperdition lors du transport et du stockage.

Écrit par : Paul-Emic | 07/01/2018

Paul-Emic > Ce serait vrai si les hommes politiques avaient encore le pouvoir ce ne sont plus que les VRP du Marché. Mi ignorants mi complices ils continuent sur la même voie parce qu'ils n'en connaissent pas d'autres et que cela assure leur revenus confortables.

EQUALIZER > Non, mais c'est eux qu'ont culpabilisent une fois de plus.

kobus van cleef > Le tout électrique est une impasse comme le reste, nous sommes trop nombreux c'est tout le problème.

Écrit par : Pharamond | 07/01/2018

@Paul-Emic: vous mettez là le doigt sur quelque chose: même dans les oeuvres fictionnelles,qui sont censées procurer au spectateur une dose de fantaisie, on retrouve depuis quelques années à tous les étages cet anthropomorphisme envahissant... Lorsque nous sont présentés des personnages extraterrestres, il s'avère que leurs préoccupations (s'amuser/mener une belle carrière/baiser/bien boire/ et bien manger) sont tristement celles du citoyen du monde adorateur du Veau d'Or lambda... L'exotisme (le vrai) avec ce qu'il implique de part de mystère semble inconcevable dans un monde qui l'érige pourtant en idéal indépassable.

En fait la notion même de "mystère" est antimoderne. Le moderne ne sait plus imaginer quelque chose qui lui soit totalement étranger.

Écrit par : Benway | 08/01/2018

@Benway : Aucun anthropomorphisme dans cet exemple de très vieille science-fiction, *A Martian Odyssey*, lisible ici :

http://gutenberg.net.au/ebooks06/0601191h.html

ou dans l'anthologie *Les meilleurs récits de Wonder Stories*, chez J'ai Lu ("L'odyssée martienne", pages 68 à 107).

Asimov disait fort justement (ça lui arrivait de loin en loin) : "[The Martian] Tweel may be the first creature in science fiction to fulfil Campbell's dictum, 'write me a creature who thinks as well as a man, or better than a man, but not like a man'."

Incidemment, Stanley Weinbaum avait gagné l'estime de Lovecraft -- dont les mânes me pardonneront de n'avoir pas pensé à Red Hook, pour ma très grande honte !

Écrit par : Blumroch | 08/01/2018

Oh oui alors.
La honte, Blumroch ^^

Écrit par : Carine | 09/01/2018

@Blumroch: Là vous me faites plaisir: j'étais tombé sur cette nouvelle dans Une Histoire de la Science-Fiction, j'en garde un excellent souvenir, une sorte de Bradbury sans la mélancolie...

Malgré la sécheresse de son style, Arthur C. Clarke a lui aussi fait de la SF un vrai voyage, une ouverture vers les mystères de l'Univers ... Même dans la BD, des créateurs comme Jack Kirby ou Jim Starlin ont fait en leur temps preuve d'une audace aujourd'hui impensable...

Pour ce qui est de Red Hook, vous avez au moins eu le temps de participer: lorsque je suis entré dans le troquet, la lumière était éteinte et les tabourets rangés sur les tables depuis longtemps ... Donc je me joins à Carine, mais sans trop faire le malin non plus ;-)

Écrit par : Benway | 09/01/2018

@Carine, @Benway : Vous êtes méchants d'appuyer ainsi là où ça fait très mal ! ;-) Dans une logique contemporaine, je voulais penser que prendre les devants et m'incriminer tout seul suffirait à me disculper ! Je m'en vais donc réfléchir à une énigme...

Écrit par : Blumroch | 09/01/2018

@Benway : Esprit de l'escalier (je vais remplacer Finkie dans l'énoncé tardif de propos sans grand intérêt !) : Steranko serait à ajouter à votre liste. Et peut-être Buscema.
Pour la S.-F. épique, point ne faut oublier Gene Wolfe, Poul Anderson, Van Vogt et E. E. "Doc" Smith (l'exigeant John Walker de fourmilab.ch relit régulièrement, avec raison, la série des "Lensmen").

Écrit par : Blumroch | 09/01/2018

Les commentaires sont fermés.