Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2016

La République maçonnique est un mythe, voyons !

godf.jpg

Commentaires

On n'en est même plus là.

Prenez mon beauf (puis, rendez-le moi dans le même état) : bien qu'abominablement bolcho sur les bords, il est capable d'un certain degré de réflexion et de sens critique. Mais prononcez "franc-maçonnerie" dans une conversation et vous n'avez plus le même homme qui vous répond : ses yeux pétillent, son sourire vous nargue et il mime avec moult gesticulations outrées une fausse terreur parano. Il prendrait le même ton pour raconter une histoire de fantôme à ses gosses. Tout échange sérieux est terminé, et si l'on s'acharne, le ton deviendra franchement agacé.

Je crois le type représentatif de beaucoup d'intellos de bonne volonté. Le dressage a fonctionné: des mots, des concepts, des réalités ne peuvent simplement plus être articulées : le cerveau se met en mode "veille", jusqu'à ce qu'on le secoue trop. Alors, c'est le mode "état d'urgence" qui prend le pas : la vraisemblance de ce qu'on évoque n'importe plus, tout ce qui compte est la suspicion légitime envers qui s'y intéresse, même de très loin.

Ca ne sera pas même considéré comme un tabou, un sujet sale et dangereux, comme certaines chambres à prout polonaises. C'est simplement mis au même niveau que les théories de David Icke ou les fichaises cosmiques de Raël.

Que les premiers intéressés s'affichent avec la dernière des impudence n'y change que pouic.

Écrit par : Stag | 20/01/2016

C'est le fameux sida mental de Pauwels, une fois les défenses immunitaires détruites les germes peuvent faire leur boulot en toute impunité. En quelques décennies on est arrivé à intoxiquer le cerveau du quidam au point qu'il n'arrive plus à penser ni réagir à un événement qu'à travers une grille de lecture qu'on lui a présentée, et c'est là l'astuce, comme libératrice et permettant de s'affranchir du vieux monde oppressif.

Écrit par : Pharamond | 20/01/2016

@Pharamond: absolument d'accord avec vous.

De source sûre: des frères approchent en ce moment des élus d'extrême droite au nom de la "laïcité".

Écrit par : Gaëlle Mann | 21/01/2016

"Le dressage a fonctionné: des mots, des concepts, des réalités ne peuvent simplement plus être articulées "

"De source sûre: des frères approchent en ce moment des élus d'extrême droite au nom de la "laïcité".

"valeurs de la République", "le peuple", "démocratie", le "progrès", la "civilisation moderne"... blabla. Il y a des mot qui se referment comme des pièges. Il ne reste plus qu'à donner un programme libéral au FN Hélas !

Écrit par : Mistersmith | 21/01/2016

Gaëlle Mann > La laïcité est un argument puissant de nos jours le FN y résistera-t-il ? J'en doute avec le souci de normalisation de Marine.

Mistersmith > Et les mâchoires des pièges se sont déjà refermés... sans perspectives de réouvertures.

Écrit par : Pharamond | 21/01/2016

"Accueil en fraternité"

Fraternité des autres bien entendu, cela va sans dire.
Car en effet je vois mal nos amis franc-maçons accueillir chez eux les ci-devant migrants.

Écrit par : JP | 24/01/2016

Je suis sûr qu'il y a quelques allumés prêts à le faire mais la grande majorité préfère laisser ça aux autres.

Écrit par : Pharamond | 25/01/2016

Les commentaires sont fermés.